Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Trois personnes sur quatre risquent d’être piratées en raison de mauvaises pratiques en matière de mots de passe

Évaluant les habitudes en matière de mots de passe de plus de 8 000 personnes au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, un rapport a révélé que 3 personnes sur 4 (75 %) dans le monde ne respectent pas les pratiques exemplaires en matière de mots de passe, la majorité d’entre elles (64 %) utilisant des mots de passe faibles ou des variations répétées de mots de passe pour protéger leurs comptes en ligne. Plus d’un tiers des personnes interrogées ont également reconnu qu’elles se sentaient dépassées lorsqu’il s’agissait de prendre des mesures pour améliorer leur cybersécurité, ce qui indique que ces sentiments pourraient les exposer à un risque accru de piratage.

“Afin d’analyser l’hygiène personnelle des gens en matière de cybersécurité, nous leur avons demandé à quel animal ils s’identifiaient en ce qui concerne leurs comportements en matière de cybersécurité“, a déclaré Darren Guccione, CEO et cofondateur de Keeper Security, auteur du rapport. “Avec plus d’une personne sur quatre se décrivant comme une autruche enfouissant sa tête dans le sable, négligente comme un éléphant dans un magasin de porcelaine ou un opossum paralysé par la peur, l’industrie a manifestement encore beaucoup de travail à faire pour que davantage de personnes se sentent à l’aise avec la cybersécurité et soient par conséquent mieux protégées”.

Selon le rapport annuel Data Breach Index de Verizon, jusqu’à 80 % des violations de données réussies sont le résultat d’identifiants de connexion compromis. Toutefois, selon l’étude, 57 % des personnes interrogées affirment surveiller leurs mots de passe “comme un faucon” ou disent qu’elles sont comme un “lion qui prend les choses en main en toute confiance”. Parmi les premiers, 40 % ne savent pas si leurs mots de passe ont fait l’objet d’une violation, ce qui laisse penser qu’un grand nombre de personnes interrogées surestiment largement leurs connaissances en matière de cybersécurité ou ignorent délibérément les conseils en matière d’hygiène des mots de passe. En outre, seulement 7 % des personnes interrogées reconnaissent globalement que les gestionnaires de mots de passe sont le meilleur moyen d’assurer la cybersécurité personnelle.

“La gestion des mots de passe n’a pas besoin d’être complexe, écrasante ou difficile à comprendre, même avec un grand nombre de comptes numériques à sécuriser”, a déclaré Craig Lurey, CTO et cofondateur de Keeper Security. “L’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe est un moyen idéal pour tout le monde de se protéger. En plus de créer et de stocker des mots de passe forts et uniques pour tous les comptes numériques, un gestionnaire de mots de passe peut offrir une protection contre les attaques de phishing et les liens malveillants, car il ne remplira pas les informations d’identification si l’URL ne correspond pas à ce qui se trouve dans le coffre-fort de l’utilisateur. Un gestionnaire de mots de passe peut également être associé à une surveillance du dark web afin que les utilisateurs puissent se tenir au courant de toutes les informations relatives à leur compte et prendre des mesures immédiates si les informations d’identification sont compromises.”

Parmi les autres statistiques significatives du rapport, on peut citer :

  • 30 % des personnes utilisent encore des mots de passe simples pour protéger leurs comptes numériques, tandis que 34 % admettent répéter des variantes du même mot de passe.
  • 39 % des personnes interrogées ne savent pas si elles ont été victimes d’une intrusion et 32 % ne savent pas si leurs mots de passe sont disponibles sur le dark web.
  • 64 % des personnes interrogées ne sont pas sûres de bien gérer leurs mots de passe.
  • 41 % des personnes interrogées estiment que la cybersécurité est trop difficile à comprendre.
  • 29 % des baby-boomers utilisent des mots de passe forts et uniques pour chaque compte, contre seulement 20 % des répondants de la génération Z, dont 40 % trouvent que la cybersécurité est trop difficile à comprendre – le taux le plus élevé de tous les groupes d’âge.
  • Les hommes sont plus confiants que les femmes en ce qui concerne la sécurité des mots de passe – 39 % des hommes contre 31 % des femmes.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Trois personnes sur quatre risquent d’être piratées en raison de mauvaises pratiques en matière de mots de passe”

  1. Gabriel dit :

    Décidément on se répète ! Cela fait au moins 30 ans que ce constat a été fait et parfaitement défini. Mais ne rêvons pas : Les choses ne changeront pas de si tôt, si toutefois elles changent

  2. Tenand dit :

    Bonjour Bravo pour cet article qui me faite refleurir Bernard Tenand

  3. Mireille dit :

    Sécurité renforcée = dans le PC, aucun mot de passe, aucun dossier personnel, aucune information sur le compte bancaire, aucun N° et Code de cartes bancaires, aucun identifiant etc… Garder tout ça sur un support indépendant (clef USB par ex). Dans le PC RIEN, QUE DALLE, que des banalités et du commun.
    En outre, se prémunir contre les pubs invasives, mettre les Spam à la poubelle, ne pas ouvrir et virer illico tous les mails douteux, d’origine inconnue, parfois vérolés etc… Des précautions élémentaires qui évitent des désagréments.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Quimper

Justice, Local, RENNES, Sociétal, Société

Pacé (35) : Manivannan avait les mains balladeuses sur les jeunes filles

RENNES

Rennes. Fusillade sur un point de deal à Maurepas, un homme tire sur ses agresseurs

Justice, Local, Société, ST-NAZAIRE

Saint-Nazaire : il se fait dérober sa carte bancaire mais parce que le voleur est Algérien… il lui pardonne

Sociétal

Pouvoir d’achat, changement climatique et insécurité : les trois principales préoccupations des 18-24 ans ?

Culture & Patrimoine, Histoire

Lutter pour son indépendance, l’ire de l’Irlande. Une belle émission signée France Inter

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

RENNES

Rennes. Fusillade sur un point de deal à Maurepas, un homme tire sur ses agresseurs

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, changement climatique et insécurité : les trois principales préoccupations des 18-24 ans ?

Découvrir l'article

International

Sous pression migratoire, des habitants contraints de se munir d’armes à feu à la frontière entre le Québec et les USA

Découvrir l'article

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

Découvrir l'article

Informatique

Les 5 principales tendances en matière de sécurité logicielle pour 2024

Découvrir l'article

Animaux

Nos animaux : meilleurs amis de l’homme et des hackers ?

Découvrir l'article

Sociétal

Sécurité. Comment protéger nos Ados contre des menaces mortelles réelles qui pèsent sur eux ?

Découvrir l'article

Sociétal

Insécurité. A cause des cambriolages, 87 % des commerçants ont peur ou ont eu peur de se rendre dans leur magasin… comme 66 % des clients !

Découvrir l'article

Informatique

L’IA peut déchiffrer vos mots de passe

Découvrir l'article

Sociétal

La sécurité au quotidien récompensée au salon de la sécurité APS !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍