page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Solitaire du Figaro 2023 : demandez le programme !

Le coup d’envoi de la 54e édition de La Solitaire du Figaro Paprec sera donné le 27 août prochain de Caen (Calvados) pour les 33 marins en lice cette année. Au menu de la course reine du Championnat de France Elite de Course au Large dont Paprec est devenu le Partenaire Titre : trois étapes engagées qui mèneront de Caen à Piriac-sur-Mer (Loire-Atlantique) en passant par Kinsale (Irlande) et Roscoff en Baie de Morlaix (Finistère). Une fois encore, le plateau relevé sera composé de profils variés parmi lesquels 11 bizuths et 6 marins étrangers.

Épreuve phare du circuit Figaro Beneteau et du Championnat de France Elite de course au large dont elle est l’épilogue, La Solitaire du Figaro Paprec, qui se dispute à armes égales à bord de Figaro BENETEAU 3, a vu naître au fil de ses éditions bon nombre de légendes de la course au large. Dotée d’un coefficient 5, le plus important du calendrier, elle couronne chaque année le marin qui a le plus fait preuve d’audace, de courage, de talent et de régularité.

Trois étapes engagées de plus de 600 milles nautiques

Imaginé par Yann Chateau, Directeur de Course de La Solitaire du Figaro Paprec, le parcours de l’édition 2023 comporte trois étapes engagées de plus de 600 milles nautiques proposant des terrains de jeu variés aux Figaristes : Caen – Kinsale (610 mn), Kinsale – Baie de Morlaix (630 mn) et Baie de Morlaix – Piriac-sur-Mer (620 mn), pour un total de 1860 milles nautiques. Partenaire Majeur de La Solitaire du Figaro Paprec jusqu’en 2026, la Loire-Atlantique accueillera donc une nouvelle fois l’arrivée de la course. Ce format, qui fera passer quatre jours et quatre nuits en mer aux marins sur chaque étape, est en adéquation avec l’ADN de la course : le dépassement de soi, l’exigence et l’engagement. Difficile et technique, le parcours obligera en effet les solitaires à faire preuve de tactique, de technicité et de hardiesse pour déjouer les pièges, faire les bons choix stratégiques notamment pour contourner de l’île de Wight ou passer en Mer d’Iroise, et négocier au mieux les passages délicats qui jalonneront les trois étapes. Sébastien Petithuguenin, Directeur Général du groupe Paprec juge ces difficultés comme des ouvertures de la compétition qui permettront aux stratèges et aux audacieux de gagner.

Cette année, La Solitaire du Figaro Paprec sera marquée par la valorisation des parcours côtiers avec la création du Trophée Paprec, qui assurera le spectacle dans les villes hôtes et imposera une première hiérarchie après environ 1 heure de course. À noter que les sprints intermédiaires, introduits l’an dernier, seront reconduits cette année : sur chaque étape, le premier à arriver à un point de passage défini bénéficiera de 5 minutes de bonification, le 2e de 3 minutes et le 3e d’1 minute, qui seront déduites de leur temps de course. De quoi pimenter le jeu !

Un plateau relevé

Le plateau de la 54e édition de La Solitaire du Figaro Paprec est aussi relevé qu’éclectique, avec le come-back d’Alexis Loison (Groupe REEL) sur la course à laquelle il participera pour la 17e fois. Le Normand, qui a terminé 2e de la Solo Maître CoQ cette année, aura fort à faire face à de jeunes marins qui se sont récemment illustrés sur le circuit, à commencer par Guillaume Pirouelle, vainqueur du Spi Ouest France il y a quelques mois et de la Solo Guy Cotten il y a quelques jours. Le skipper de Région Normandie, 2e et 1er bizuth au classement général l’an dernier, fera tout pour monter sur la première marche du podium cette année. Il faudra également compter sur la détermination de Loïs Berrehar (Skipper MACIF 2022), vainqueur de la Transat Paprec avec Charlotte Yven (Skipper MACIF 2023), inscrite elle aussi à La Solitaire du Figaro Paprec. Parmi les forces en présence, on notera la participation de Gaston Morvan (Région Bretagne – CMB Performance) et Basile Bourgnon (EDENRED), respectivement 3e et 1er bizuth du Championnat de France Elite de Course au Large 2022 ; ou encore Elodie Bonnafous (Queguiner La Vie en Rose), 8e de La Solitaire du Figaro l’an dernier et Corentin Horeau (Banque Populaire), qui a bien débuté la saison avec une victoire sur la Solo Maître CoQ.

Cette année, 11 bizuths s’aligneront au départ de la course avec pour ambition, pour certains, de remporter le Trophée Beneteau des bizuths. Parmi eux : Hugo Dhallenne, qui a montré tout son talent sur le circuit Mini en remportant toutes les courses sauf une en 2021, dont la Mini Transat. L’édition 2023 de La Solitaire du Figaro Paprec permettra également de voir évoluer des marins désireux de faire leurs armes et d’engranger de l’expérience sur cette course réputée très exigeante. C’est notamment le cas du Néo-Zélandais Ben Beasley (Ocean Attitude) ; de Romain Bouillard (Page Blanche) ; Pierre Daniellot (Team Vendée Formation), qui a navigué avec Charlotte Yven en 2021 et 2022 ; ou encore de Laurent Givry (Cap Horn). On retrouvera également d’autres anciens Ministes dont Edouard Golbery (Race for Science – Verder), qui a participé à la Transat Paprec avec Alicia de Pfyffer ; Romain Le Gall (Centre Excellence Voile Secours Populaire 17) et Julie Simon, 1er bizuth de la Solo Maître CoQ 2023. Victor Le Pape (Région Bretagne CMB Espoir) et Anthony Quentin (Hace Alur) compléteront le plateau des rookies.

Cette année, 6 étrangers participeront à la course : l’Allemande Susann Beucke (This Race is Female), 7e bizuth l’an dernier qui a participé à The Ocean Race en IMOCA avec Holcim – PRB) ; les Britanniques Piers Copham (Voiles des Anges) et David Paul (salingpoint.co/Just a Drop) ; le Suisse Nils Palmieri, auteur de coups d’éclats sur La Solitaire du Figaro l’an dernier ; et l’Irlandais Tom Dolan (Smurfit Kappa – Kingspan). 7e l’an dernier, participera à la course pour la 6e fois consécutive. Issu du Mini 6.50, ce dernier revient avec des ambitions fortes.

Qui succèdera aux marins légendaires tels que Franck Cammas, Charles Caudrelier, Jean Le Cam, Armel Le Cléac’h et bien sûr à Tom Laperche vainqueur de la dernière édition ? Qui inscrira son nom sur le trophée de La Solitaire du Figaro Paprec cette année ? Verdict mi-septembre à Piriac-sur-Mer !

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sport

The Transat CIC : qui sont les favoris de la course ?

Découvrir l'article

LORIENT

A Lorient, Tom Dolan et Smurfit Kappa font découvrir la voile à des enfants de l’association Action Enfance

Découvrir l'article

Sport

La Solitaire du Figaro. Une 54e édition qui a tenu toutes ses promesses

Découvrir l'article

Sport

Voile. Le tour de Belle-île fera son retour du 3 au 5 mai 2024

Découvrir l'article

Economie

L’école de voile des Glénans devient la première à être équipée du logiciel de maintenance « BoatOn Book ».

Découvrir l'article

Sport

Voile. Le parcours et l’avis de course de la Transat Lorient – New York dévoilés

Découvrir l'article

Sport

Saint-Brieuc. Marine Nationale – Fondation de la Mer remporte le prologue du Tour Voile

Découvrir l'article

Environnement

Guyader Bermudes 1000 Race. Marins et scientifiques vont travailler main dans la main

Découvrir l'article

Sport

Voile. Le parcours de la 54ème édition de la solitaire du Figaro dévoilé

Découvrir l'article

Sport

Route du Rhum 2022. La Guadeloupe en approche, Caudrelier toujours en tête !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky