Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ukraine. Une majorité d’Ukrainiens dénoncent la corruption de Zelensky et de son gouvernement

Une nouvelle étude, menée par deux institutions ukrainiennes, a révélé que plus de 75 % des citoyens ukrainiens estiment que le président Volodymyr Zelensky est directement responsable de la corruption omniprésente au sein du gouvernement et des administrations militaires.

L’étude sociologique conjointe, réalisée par la Fondation pour les initiatives démocratiques et l’Institut sociologique international de Kiev (KIIS), avec l’aide du Centre de la société civile de Prague, indique que 77,6 % des Ukrainiens interrogés attribuent la corruption du pays au dirigeant ukrainien. Zelensky a consolidé son pouvoir pendant toute la durée de la guerre, rapporte le portail NEWS UA.

Les résultats de l’étude interviennent alors qu’une autre enquête d’opinion publique ukrainienne, fournie en exclusivité au European Conservative, a révélé qu’une majorité écrasante d’Ukrainiens se méfie profondément de l’UE et de l’OTAN, 71 % des personnes interrogées affirmant que l’OTAN et l’UE ne suivent que des intérêts égoïstes et utilisent simplement l’Ukraine à leurs propres fins.

Le sociologue Petro Burkovsky, directeur de la Democratic Initiatives Foundation, a commenté les résultats de l’étude :

« Le retard dans la résolution des problèmes, qui sape la foi des gens dans la victoire, affecte également la réputation du président. L’enquête a montré que 77,6 % des citoyens pensent que le président est directement responsable de la corruption au sein du gouvernement et de l’administration militaire.

En outre, le sociologue a noté que “l’argument largement répandu selon lequel le gouvernement n’a pas le temps de s’occuper de tout” ne fonctionne tout simplement plus. Après 16 mois de guerre, il n’y a plus d’excuse valable pour ceux qui n’agissent pas pour éliminer les abus et ne font rien pour combattre la négligence et l’incompétence. Les citoyens croient de plus en plus que l’État, avec Zelensky à sa tête, “a eu le temps de tout faire, de tout mettre en œuvre pour combattre [la corruption], en utilisant les pouvoirs qui ont été étendus pendant l’état de guerre”.

Et Burkovsky de poursuivre :

« En d’autres termes, les fonctionnaires qui manquent à leurs devoirs ne sont pas des ennemis moins dangereux en ce moment que la Russie. Les citoyens attendent de Volodymyr Zelensky qu’il soit déterminé à écarter ces personnes de la direction, à écouter et à nommer des cadres qui mettront honnêtement le doigt sur les problèmes et proposeront des solutions avec compétence. … Par conséquent, la purge des centres de recrutement territoriaux du “personnel inestimable” devrait être le début d’un compte à rebours, et non un point dans le processus de réforme du secteur de la défense. Dans ce cas, il ne faut pas suivre la voie des solutions faciles. On suppose que la majorité des citoyens pourrait soutenir une “idée simple” consistant à diriger les commandants militaires fautifs vers la ligne de front. Mais pouvons-nous confier les armes et la vie des soldats à des hommes qui ont cyniquement échangé leur carte d’exemption ? Il est peu probable qu’une telle décision soit soutenue par les unités de combat. En revanche, le remplacement de fonctionnaires corrompus par des vétérans trouvera un écho dans la société »

L’enquête a également révélé que près de trois Ukrainiens sur quatre (72,9 %) sont favorables à la démobilisation des soldats blessés des forces armées, moyennant une indemnisation adéquate pour couvrir les frais de traitement et de réadaptation.

Quelque 2 011 personnes réparties dans 135 localités ukrainiennes ont participé à l’enquête.

La nouvelle des résultats de l’étude est tombée quelques jours avant que le président Volodymyr Zelensky n’annonce que tous les responsables régionaux du recrutement militaire seraient démis de leurs fonctions à la suite d’un scandale qui a révélé que les recruteurs avaient accepté des montants substantiels de pots-de-vin en espèces pour permettre à des hommes d’éviter le service militaire, comme l’a rapporté The European Conservative.

“Nous démettons de leurs fonctions tous les commissaires militaires régionaux”, a déclaré M. Zelensky dans un communiqué, ajoutant : “Ce système devrait être dirigé par des personnes qui savent exactement ce qu’est la guerre et pourquoi le cynisme et les pots-de-vin en temps de guerre relèvent de la haute trahison Mais permettez-moi d’insister : l’armée n’est pas et ne sera jamais un substitut à la sanction pénale. Les fonctionnaires qui confondent épaulettes et avantages seront certainement traduits en justice”

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

7 réponses à “Ukraine. Une majorité d’Ukrainiens dénoncent la corruption de Zelensky et de son gouvernement”

  1. Pschitt dit :

    La corruption des élites gouvernantes est un thème récurrent des pays en guerre. Le cas du régime de Vichy a été largement étudié : il a été très fragilisé par le thème d’un marché noir organisé “d’en haut” alors que selon l’opinion publique des denrées abondantes étaient stockées quelque part. Un sondage effectué entre en 1943 aurait sans doute donné des résultats assez comparables à ceux de l’Ukraine aujourd’hui. Dans la Russie actuelle, la rumeur court que les enfants des élites gouvernementales échappent à la conscription. C’est un chapitre très classique des soupçons de corruption (mais bien entendu, la Russie n’est pas l’Ukraine : aucun organisme de sondage ne prendra le risque de s’intéresser de trop près au sujet).
    Cela ne signifie pas que la corruption n’existe pas mais qu’en temps de guerre l’opinion publique est, par nature, portée aux soupçons et aux exagérations (et que l’adversaire se fait un plaisir d’appuyer là où ça fait mal). Vous noterez d’ailleurs que les études que vous citez sont des études d’OPINION. Elles ne disent rien de la réalité de la corruption (mais Breizh Info semble se faire un plaisir de tomber dans la confusion !).
    Pour les gouvernements, cette fragilité de l’opinion est en soi un problème, plus important peut-être que celui de la corruption elle-même. D’ailleurs, comme vous le dites, Volodymyr Zelensky a lancé voici quelques jours une grande opération “anti-corruption”. Elle pourrait bien être destinée avant tout à rassurer son opinion.

    • mouchet dit :

      La corruption est partout c’est l’essence même de l’espèce humaine en voie d’évolution. Cela commence au berceau avec les laits en poudre. La France est corrompue depuis toujours avec Les Louis numérotés et cela se poursuit aujourd’hui avec tous les présidents. Même et encore celui en place actuellement qui a fait 1’200 milliards de nouvelles dettes. Secret défense sur une épidémie, il fallait l’inventer celle-là , nous sommes le seul pays à l’avoir fait. Puis faux vaccins destructeurs d’immunité et de l’ACE 2 anti inflammatoire donc cancers en pagaille AVC myocardite. Gouverner avec le 49-3 plus du tout de démocratie, lois de programmation militaire scélérate pouvant occuper votre logement, budget militaire faramineux de 410 milliards en 6 ans qui va nul part. Bref une totale ineptie économique du progrès de notre pays. Nous sombrons inexorablement dans la faillite, les dettes de 4’500 milliards insolvables, l’ineptie économique de gestion catastrophique. Nous avons la mégalomanie et la paranoïa comme les USA qui nous l’ont inculquée, sans en avoir les moyens et les ressources, puisque dépendant à 100 % des approvisionnements de matières premières. Au contraire la Russie connait ses moyens ses ressources de 50% des réserves mondiales, n’a pas de dettes et son PIB certes faible mais il est réel. Sachez qu’un vrai PIB réel en analyses économiques et financières se fait en soustrayant les dettes par habitant comme dans un bilan de sociétés. Donc tous les PIB occidentaux sont largement négatifs. D’où le futur effondrement financier des dettes, les pays des BRICS le savent, la guerre contre la Russie explique donc cela

  2. Gaï de Ropraz dit :

    Autant la corruption qui sevit au sein du Gouvernement Ukrainien, que les agissements en sous-main de Zelensky qui encourage cet etat de fait est un secret de polichinelle, connu de toutes les classes politiques! A l’heure qu’il est , Zelensky s;accroche au pouvoir tout en agissant en sous-main pour essayer, à titre personnel, d’amasser le plus de fric possible. Et le jour ou il sera destitué -et de ce fait le scandale et les malversations reconnues- il abandonnera l’Ukraine (evitant ainsi la prison) pour partir vivre ailleurs, probablement aux Etats-Unis. Encore que, si c’est sous une Presidence Trump, je ne sais pas trop s’il serait le bienvenu …

  3. mouchet dit :

    Article bien réel sur la situation de l’Ukraine dont la corruption en vue d’une guerre, est bien implantée depuis 2012. Election manipulée par les USA l’UE l’OTAN. Accords de Minsk bafoués 650 milliards d’armes en tout genre, bref tout l’occident croyant encore éviter l’effondrement financier des dettes de près de 300’000 milliards irremboursables, avec une guerre contre la Russie. Profonde erreur des sociologues financiers du pouvoir et les lobbies de l’armement, croyant au miracle d’arrêter la spirale des dettes qui s’est multiplié par 5 depuis 2008. Il fallait donc trouver un pays assez naïf sous dictature, des combattants assez rêveurs crédules, l’Ukraine dont les grandes plaines sont l’espace idéal pour solder les armements et en essayer d’autres missiles contre missiles. Dans le fond quelle importance de voir le Donbass et l’est ukrainien vouloir rester russe ? Qu’est-ce que cela peut changer ? Rien. C’est comme si la région des Savoie voulaient redevenir indépendante dans un duché. sans avoir Solférino avec 40’000 morts qui créa la Croix Rouge” Donc ce conflit manipulé pour la finance internationale le profit et la spéculation est totalement absurde. Il faut avoir été dans les rouages financiers des guerres au Moyen Orient, les holocaustes en Irak au 2,2 million de morts et les dérives du dollars pour la suprématie pour comprendre l’imbécilité humaine.
    Conclusion et petit calcul : guerre d’Ukraine environ 1’250 milliards armes 650 milliards et financements virtuel d’opérette 600 milliards et donc environ 350’000 morts. Le ratio de rentabilité de chaque morts est de 1’250’000’000’000 divisé par 350’000 morts et ajouter 420 milliards pour la reconstruction soit 475’000 dollars par combattant mort qui rapporte pour les USA, le dollars et la réélection de Mr Biden. En Irak ce fut le même contexte mais 2,2 million de morts tout de même.

    • Paul Hemiste dit :

      Aurait-on tout compris quand on comprend que les aides à l’Ukraine ne sont que des subventions à une économie américaine où le civil, le militaire et la recherche sont imbriqués étroitement, que ces subventions sont un moyen de contourner les règles de l’OMC qui interdisent les interventions des États faussant la sacro-sainte concurrence, que les USA peuvent se permettre encore cela tant que durera le statut du dollar comme monnaie des échanges internationaux, et que tout ceci repose à la fois sur l’organisation des circuits financiers et d’information contrôlée dans les pays vassaux, et sur la douzaine de groupes aéronavals ?

      Et en prime, que ce sont les européens qui vont payer ces subventions ? Marx avait bien dit que le capitalisme paierait la corde pour se pendre, mais il n’avait pas précisé qui vendrait cette corde…

  4. patphil dit :

    corruption évidente, des milliards de $ donnés à zélinski qui doivent atterrir dans des banques aux iles caïman

  5. Paul Hemiste dit :

    Parler de corruption à propos de l’Ukraine, c’est comme dire que l’eau mouille. On en fait l’expérience basique à la frontière, puis sur la route, pour quelques dollars qui règlent des problèmes imaginaires, on en recueille les témoignages à propos de cas bien plus graves, comme des dépouillements judiciaires, le racket des services officiels sur les commerçants, et en général, sur le fait que chaque province a son oligarque, sous la protection duquel il est indispensable de se placer en payant sa dîme.
    Au niveau politique supérieur, et à propos de Zelinsky qui s’est fait élire avec un programme promettant la paix au Donbass (qui subissait l’agression de Kiev depuis 2014, laquelle avait déjà fait plus de 15.000 morts chez les habitants des deux provinces de Lugansk et Donetz) et la lutte contre la corruption, il faut tout de même rappeler que son mentor Igor Kolomoïsky est rentré de son exil israélien quatre jours avant l’intronisation de Zelinsky, et que ce dernier avait été sauvé en 2016 par le prédécesseur de Zelinsky, Porochenko, en nationalisant la banque Privatbank qui appartenait à Kolomoïsky, laquelle était en faillite suite à un trou de 5,6 milliards de dollars disparus dans des émoluments plus que royaux distribués à ses actionnaires. C’est donc sur le misérable budget de l’État ukrainien que ce gouffre a été comblé, dans un pays où le salaire moyen ne dépasse pas 200 euros par mois. Kolomoisky avait vu ses avoirs gelés à Londres par la High Court, pour un montant de 2 milliards de dollars, mais les accusations auraient ensuite été abandonnées, si je me souviens bien (les informations à ce sujet se sont un peu évaporées, sur Internet).
    Kolomoïsky est le propriétaire de la chaîne de télévision “1+1” qui a promu Zelinsky avant la campagne présidentielle, en particulier en en faisant la vedette d’un show reprenant son film “défenseur du peuple”, où il se présentait comme luttant contre la classe politique exécrée alors par la grande majorité du pays, suite à la sinistre comédie de 2004 dite “révolution orange”, qui a vu la guerre des oligarques atteindre ses sommets.
    Kolomoïsky est le propriétaire des bataillons Azov, Donbass, Diepro-1 et 2… de bonne réputation comme admirateurs des pires collabos des nazis et massacreurs des Polonais de l’ouest de l’Ukraine, en 43, et qui se sont distingués par des atrocités innommables.
    Notons au passage que Kolomoïsky n’est pas un cas isolé, c’est simplement l’exemple type du système politique du pays, que l’on peut résumer par “féodalité mafieuse”. Il aurait été récemment privé de sa nationalité ukrainienne par Zelinsky, mais sans base légale autre que ses différents autres passeports, israélien et cypriote, dans ce qui semble encore une comédie dont nous ne possédons pas les clés, mais dont le parfum putride fait s’interroger sur la nature des liens avec les soutiens étrangers de ce régime…

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

International

Eric Dénécé : « Les Français sont victimes de la propagande ukrainienne » [Interview]

Découvrir l'article

International

La Russie dresse son bilan diplomatique pour l’année 2023 et évoque les perspectives en 2024

Découvrir l'article

International

Le sort de l’Ukraine est-il scellé ?

Découvrir l'article

International

Les agriculteurs des pays de Visegrad appellent à une action commune sur les importations ukrainiennes

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

L’Allemagne nationale-socialiste et l’Ukraine. Retour en bibliothèque (2)

Découvrir l'article

International

Les routiers polonais demandent la fin de l’accord UE-Ukraine

Découvrir l'article

Immigration

Une diplomate ukrainienne arrêtée pour aide à l’immigration illégale vers l’UE

Découvrir l'article

International

Portugal. Le Premier ministre socialiste démissionne à la suite d’un scandale de corruption

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, International

Ukraine, Russie…Retour en bibliothèque

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍