Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Médine à l’UDT de la France Insoumise..Mais quel est le problème ? [L’Agora]

Une certaine droite a systématiquement besoin d’un os à ronger (Globalement, on peut élargir à toute la scène politique d’ailleurs). Au fur et à mesure que les actualités toutes aussi sordides que les autres s’enfilent comme des perles, il faut toujours trouver une polémique, pour exister médiatiquement, pour avoir son rond de serviette dans une émission télévision, son interview dans un journal.

La pseudo polémique autour du rappeur Médine, invité à l’Université de la France Insoumise, ce qui constituerait un scandale absolu, en est une nouvelle illustration. La polémique a d’abord été relayée par les macronistes, puis reprise à droite, où l’on s’offusque que LFI puisse fricoter avec un islamiste présumé, pire encore, avec un antisémite (qualificatif infamant, réducteur, et servant à couper court à tout débat, au même titre que le fait de qualifier quelqu’un de raciste, de xénophobe… dont pourtant il se défend).

Et revoici toute la ritournelle de l’islamo gauchisme, de la collusion supposée de LFI, mais aussi de la Nupes, avec les islamistes, etc etc.

Alors plusieurs points méritent d’être soulignés.

Tout d’abord, si l’on défend la liberté d’expression, on la défend jusqu’au bout, partout, et pour tout le monde. Et que Médine vienne débattre à l’UDT de la France Insoumise ne devrait poser aucun souci à ceux qui veulent pouvoir débattre de tout, y compris avec n’importe qui, et sur tous les sujets. D’un côté, les gauchistes de LFI sont pris à leur propre piège, eux qui n’ont de cesse de réclamer censure, dissolution, interdiction, et qui viennent pleurer quand d’autres s’offusquent concernant leurs agissements. Mais que certains soient des terroristes de la pensée ne doit pas, y compris si on ne partage par les idées de Médine d’ailleurs, nous faire devenir nous mêmes des terroristes de la pensée.

Bien sûr qu’il faut débattre avec lui. Qu’il faut parler avec un homme qui séduit des millions de jeunes par sa musique, et qui les influence. Bien entendu. Bien sûr qu’il faut rigoler en imaginant que certains grands défenseurs des questions sociétales les plus libérales à l’extrême gauche pensent réellement qu’au fond de lui, Médine soutient leur combat (comme s’il allait un jour parader sur un char à la Gay Pride, sachant qu’il risquerait d’y perdre les 3/4 de son auditorat musical….)

Il faut tenir ce discours coûte que coûte, envers et contre tous. Au même titre que l’influenceur identitaire Damien Rieu en son temps avait tenté un débat avec Médine, il faut pouvoir débattre avec tout le monde, sur tous les sujets. C’est d’ailleurs ce que la rédaction de Breizh-info.com se charge de faire depuis dix ans. Parce que se fermer au débat et au dialogue, c’est exclure, et c’est aussi fermer les yeux sur une réalité : la réalité, c’est qu’un Médine influence encore une fois des millions de jeunes. Débattre avec lui, et tenter de remporter ce débat comme devrait le faire n’importe quel militant identitaire plutôt que de critiquer sa participation à l’UDT de la France Insoumise, pourrait également influencer ceux qui le suivent et le regardent.

Globalement, notre société gangrénée par le gauche, et le mouvement « Woke » a perdu tout sens du débat. De la répartie. On est pas d’accord ? On s’invective, on bloque, on menace, on frappe, on poursuit, on jette des anathèmes. On n’est plus capable de discuter, car c’est le néant intellectuel et culturel dans la tête.  Sans se rendre compte, une large partie de la population qui pratique ces méthodes est plongée dans une religiosité qui ne tolère pas ni concurrence, ni remise en cause. La religion républicaine en quelque sorte.

Ensuite, on ne sait même pas quelle sera la teneur du débat. On sait juste qu’il va s’entretenir avec la député Mathilde Panot. Est-ce que le débat ne tournera qu’autour de la question sociale, ce qui dans ce cas confortera tout le monde, puisque Médine est du même avis sur ces questions globalement que LFI (mais aussi que bon nombre de militants dits  identitaire sans doute) ? Ou alors est-ce que seront abordées les questions religieuses, sociétales, internationales ? Ne peut-on pas laisser sa chance au produit ?

Enfin, outre la défense totale de la liberté d’expression, la présence de Médine chez LFI est intéressante politiquement. Parce que certains pensent que Médine est un islamiste, il va être questionné sur le sujet, et s’en défendra sans doute, comme il l’avait fait avec Damien Rieu. Il s’en défendra, mais sans doute pas au point non plus de renier celui qu’il est. Et au risque de se faire beaucoup d’ennemis ou d’animosités y compris dans son cercle le plus proche. Si Médine ne pratique pas la langue de bois, et que ce débat est retransmis en direct comme le sont d’autres interventions de cette Université d’été au programme particulièrement copieux (qui fait de même à droite ?), alors il sera intéressant que les points de vue se confrontent, que les questions sociétales soient abordées avec les réponses et propositions de chacun.

Car si Médine est courageux et ne pratique pas la langue de bois (ce qui pourrait toutefois être le cas), les jeunes et vieux gauchistes majoritairement blancs de LFI vont être possiblement poussés dans leurs retranchement, confrontés à leurs contradictions.

Le gauchisme qui empoisonne aujourd’hui la jeunesse comme le débat public, politique, sociétal, sur quasiment tous les sujets, est tout de même le danger principal pour les jeunes Européens, pour les jeunes Blancs de demain. Oui bien sûr, il y a l’immigration et ses conséquences (l’Islamisme étant une conséquence de l’immigration parmi d’autres). Mais avant de vouloir prétendre s’opposer à notre remplacement progressif et à ceux qui nous remplacent, il serait sans doute bon de prendre conscience que notre cancer, notre ennemi, est en nous, et qu’il progresse très (trop) vite.

Nous avons semé les germes de notre propre destruction, de notre propre disparition à moyen terme, et cela, ça n’est ni le migrant africain venant en Europe, ni Médine et son rap « engagé », ni « l’autre » qui en sont responsables. Mais bel et bien nous, les autochtones d’Europe. Victimes de décennies de gauchisme parfaitement incarné, défendu, représenté aujourd’hui par ces jeunes majoritairement autochtones qui se précipitent à l’UDT de LFI.

Il n y a aucun problème à ce que Médine participe à leur UDT. Parce qu’en plus du débat public et de la liberté d’expression, deux sujets essentiels, il est toujours bon de placer les gens, surtout si ce sont des adversaires ou des ennemis politiques, face à leurs contradictions. Et de compter les points. Et enfin, pour le plaisir, d’adresser un bras d’honneur aux éternels censeurs (tout en ayant désormais l’argument ultime pour envoyer les gauchistes dans les cordes le jour où ils reparleront de dissolution, d’interdiction, ou de scandale politique). A bon entendeur.

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Médine à l’UDT de la France Insoumise..Mais quel est le problème ? [L’Agora]”

  1. PL44 dit :

    Débattre avec Médine, oui, pourquoi pas ? “En même temps”, l’inviter à son UDT, quelque part n’est ce pas implicitement, laisser entendre qu’on en est proche ?

  2. Jean-Paul SAINT-MARC dit :

    On défend la liberté d’expression, alors on la défend jusqu’au bout !
    Alors soyons clairs, le coran est un appel à génocide des non-musulmans, et les musulmans ont tous le même livre (à la nuance des chiites, mais ce n’est pas mieux), et soyons encore clair, dans ce type de système, les extrémistes ont toujours le dessus des modérés.
    L’exemple type : sourate verset 5 : Les mois sacrés écoulés, tuez les infidèles (ou associateurs, ou mécréants) ou vous les trouvez. Etc. L’objectif formulé dans la suite ; la conversion à l’islam…
    Dans ce verset c’est bien le djihad (Médine en sait quelque chose et de n’est pas pour rien qu’il l’a choisi pour nom d’ “artiste”), 4 mois pour le repos du guerrier et préparer la guerre pour 8 mois…
    Ceux qui osent prétendre à la tolérance islamique, il faut tout lire !
    Ainsi on nous sort le fameux “Point de contrainte en religion.” Ce n’est que la première phrase du verset 256 de la sourate 2, et à bien lire, cela ne concerne pas l’islam, mais l’islam y demande aux autres religions de ne pas s’opposer à la conversion à l’islam de leurs adeptes. 2ème phrase : “Le bon chemin s’est montré.” une des traductions, quel est le bon chemin si ce n’est l’islam ? Donc les autres ! 3ème phrase : “Celui qui le prend (le bon chemin), saisit l’anse la plus solide qui ne casse pas.” Donc l’islam ne vous quitte pas et vous ne quittez pas l’islam par voie de conséquence, autrement dit l’interdiction d’apostasie de l’islam !
    A noter que Tarik Ramadan avait présenté à une heure de grande écoute la fameuse 1ère phrase sur l’A2, sans contradiction !
    Évidemment, jamais d’explication de texte…
    Si vous en voulez d’autres… à votre service !
    Question : peut-on débattre avec ce genre d’idéologie, qui plus est, interdit toute remise en cause, ce qui n’est pas le cas de bien d’autres* ?
    * Un proverbe juif : “Réunissez 3 juifs, vous avez 4 avis différents !” et pourtant la bible n’est pas tendre…

    • Jean-Paul SAINT-MARC dit :

      Rectif : Sourate 9 verset 5…

      • René Le Honzec dit :

        “…mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux” et plutôt verset 257.
        L’avantage du coran, c’est qu’il dit tout et son contraire.

  3. Gaï de Ropraz dit :

    Accorder un intérêt, quel qu’il soit, au Médine en question, à mon sens est une erreur. Et une erreur grave. En effet, c’est lui accorder une importance qu’il n’a pas, et surtout qu’il ne mérite pas. Moi, à la place des Bretons de souche, je fermerais ma gueule. Et je n’irais surtout pas debattre avec quelqu’un qui me veut du mal. Face à lui, au vu de ses prêches soit-disant musicales mais qui incitent à l’émeute, tout en poussant l’Islam au détriment de la Chrétienneté sans oublier de pietiner et insulter nos religions Judéo-Chretiennes, je lui tournerais le dos en crachant par terre suivant la tradition Arabe. Le mec il comprendra …

  4. Michel MOULIMARD dit :

    Si beaucoup de Français se sortaient les doigts, arrêtaient de penser RTT, Vacances, Arrêts de travail, Accident du travail et seulement Travail, il n’y aurait plus un Médine qui entrerait en France ( oui il est entré à 5 ans ou autre on s’en moque), mais là ce n’est plus la même, le Travail que les amis de Médine ne pratique pas plus, c’est chiant, c’est anxiogène, ça bouffe le temps, ça empêche de s’emmerder à ne rien faire que d’éreinter son forfait portable, etc… SLC Salut Les Copains, maintenant SLF Salut Les Ramiers ( pourquoi F, ramier, nom populaire donné aux faignants, feignasses ainsi qu’un autre animal de type reptilien je parle des couleuvres°

  5. Gergeo dit :

    …et ça c’est dit pour rappel, m’est avis que le mal est trop profond et les carottes sont cuites pour un retour au labeur où toute peine mérite salaire quand l’assistanat et le black remplacent l’artisanat et l’entreprise personnelle comme la couardise le courage, alors Médine et ses salamalecs ou Messine et ses sardines c’est sans rapport mais c’est dit également et en s’en bat les douilles. On est mal!

  6. Pschitt dit :

    Le sujet n’est pas Médine lui-même, c’est le bordel qu’il fiche dans la gauche radicale. Faut-il accepter l’antisémitisme un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout ? — barrez les mentions inutiles. Et à partir de quel niveau peut-on l’inviter à s’exprimer ? Cette nouvelle querelle du sexe des anges signerait la fin de la Constantinople de gauche si la droite était assez virulente. En attendant, c’est mieux que rien, d’autant plus que cela déclenche une réflexion de fond chez les moins bornés des gens d’extrême-gauche. Très peu nombreux, certes, mais à nouveau c’est mieux que rien. Donc, ne nous privons pas de parler de Médine ! Merci Médine !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

En Allemagne, le lien entre immigration et délinquance est (enfin) fait

Découvrir l'article

Politique

Décès de Patrick Buisson. Retour sur le parcours d’un homme qui a influencé la droite française

Découvrir l'article

Politique

La féministe Claire Desmares-Poirrier (Verts Bretagne) défend la venue du rappeur Médine à l’Université d’été d’EELV)

Découvrir l'article

Sociétal

Les personnes urbaines et de gauche moins tolérantes politiquement ? Oui selon une étude récente

Découvrir l'article

Tribune libre

« Menace d’ultra droite ». Que faire lorsque l’on a tout le système contre soi ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Politique

La VIe République de Pierre-Yves Cadalen (LFI) est en mauvaise santé

Découvrir l'article

Politique

Politique. Le clivage gauche-droite a-t-il un sens ?

Découvrir l'article

Sociétal

Gilets jaunes, extrême gauche, retraites : violences politiques ou violence du politique ?

Découvrir l'article

CARHAIX, Immigration, Local, Tribune libre

Lettre ouverte à Erwan Chartier et à ses soutiens [L’Agora]

Découvrir l'article

International

En Europe, les idées politiques bougent [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky