Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

“La France n’accueillera pas de migrants de Lampedusa”, mais en même temps on se prépare à en accueillir 200 par jour à la frontière italienne. Le double langage de Darmanin

Le “en même temps” semble ne pas être une singularité du seul président de la République. Son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, excelle lui aussi à en user. Hier, alors qu’il tapait du poing sur la table au micro d’Europe 1 en déclarant que “la France n’accueillera pas de migrants de Lampedusa” et qu’il se rendait à Rome pour délivrer en personne ce message de fermeté, on nous annonçait “en même temps” la création d’un nouveau camp de migrants à la frontière italienne.

“Un espace de mise à l’abri pour personnes déplacées”

Un double jeu dont se défend le ministre. Gare à penser qu’il jouerait sur les mots : il ne s’agirait pas d’un hotspot sur le modèle de Lampedusa, c’est-à-dire d’une structure mise en place pour identifier et enregistrer rapidement les clandestins, mais d’un espace pour “augmenter temporairement les capacités d’accueil du local de Police pour les étrangers en situation irrégulière interpellés, avant leur remise aux autorités italiennes.”

Et c’est bien ce qui est tout à fait incroyable, puisque les mêmes nous racontent qu’il est absolument impossible de renvoyer les migrants à leur point de départ situé (et identifié) sur le littoral africain, qu’on ne peut pas empêcher les départs, ni faire faire marche arrière aux embarcations sans créer de problèmes diplomatiques graves avec des pays souverains, telle la Tunisie. On est donc en droit de s’interroger : ce qui est impossible avec la Tunisie ou la Libye, serait possible avec l’Italie ?

Ou bien, cela signifie tout bonnement que M. Darmanin sait que les clandestins ne feront jamais retour vers la péninsule et que le “temporairement” qu’il nous promet est le même que celui des millions d’étrangers entrés “temporairement” et installés illégalement sur notre sol depuis des décennies. Un “temporairement” qui n’a pas plus de valeur qu’un OQTF.

En Italie, la nouvelle était encore plus précise puisque différents médias évoquaient immédiatement la création d’un centre d’accueil recevant au moins 200 personnes par jour à Menton à peu de distance de la frontière de Vintimille.

Si au vu des quantités qui débarquent quotidiennement le chiffre peut paraître dérisoire, le double langage de M. Darmanin n’a pas échappé au ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani, qui ironisait “ce qui compte, c’est ce que disent le président Macron et le ministre des Affaires étrangères.

Audrey D’Aguanno

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à ““La France n’accueillera pas de migrants de Lampedusa”, mais en même temps on se prépare à en accueillir 200 par jour à la frontière italienne. Le double langage de Darmanin”

  1. mouchet dit :

    Quelle chienlit comme le citerait le Général de Gaulle, l’Europe l’Europe, panier de crabes aux pinces dollars, incapable de faire une politique économique Nord Sud pour le bien de l’humanité en Afrique. Par contre envoyer des milliards et des armes à l’Ukraine pour aller nul part, sinon assurer la suprématie du dollars dicté par les USA, là nos gouvernants bombent le torse en criant liberté. Comme la Statue du même nom aux USA, pays génocidaire qui a fait un holocauste exterminateur de 2,2 million de morts en Irak Lybie Syrie. Il serait temps de faire une Europe fédérale continentale avec la Russie pour mettre de l’ordre Nord Sud et arrêter cette alliance avec les USA qui va au milieu de nul part sinon détruire l’Europe.

  2. Hadrien Lemur dit :

    Pour l’instant ça se passe en vidéo sous nos yeux, mais bientôt ça sera sous nos fenêtres. J’adore la précision du journaliste de BFM, c’est peut-être là que l’on montera les tentes, ou peut-être ailleurs. De quoi abonder dans le sens du titre d’un vieux film : Ce n’est pas parce qu’on à rien à dire qu’il faut fermer sa gueule.

  3. Le Celte dit :

    Il y a que les naïfs et ceux qui sont touchés par la gauchiase et la Macronite aiguë pour croire à leurs mensonges .

  4. Alan al Louarn dit :

    Pour être cohérents, il nous faudrait écrire sur les ponts d’autoroute “la Bretagne aux bretons” et chaque été “bienvenue en Bretagne à nos amis européens”.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

Politique

Sondage Européennes : Le thème de l’Immigration est une priorité pour les électeurs

Découvrir l'article

Immigration, International

États-Unis : l’Arizona va organiser un référendum sur l’immigration

Découvrir l'article

International

Immigration en Allemagne : Afflux record de naturalisations en 2023, les Syriens en tête

Découvrir l'article

International

Le Japon et sa politique migratoire : une approche radicalement opposée à celle de l’Occident

Découvrir l'article

International

Remigration. Brice Oligui Nguema appelle la diaspora gabonaise à revenir pour reconstruire le pays

Découvrir l'article

Politique

Insécurité et immigration : un lien perçu par 68% des Français (sauf par Laurent Fabius et le conseil constitutionnel) selon un sondage CSA

Découvrir l'article

Immigration, International

USA. Comment l’immigration ruine le système scolaire américain

Découvrir l'article

Politique

Dans une interview au Figaro, Nicolas Sarkozy décrit l’existence d’un lien évident entre immigration et délinquance

Découvrir l'article

Sociétal

Changement de peuple. La population d’origine extra-européenne en France surpasse la population de l’Alsace, de la Lorraine, de la Bourgogne et de la Franche-Comté cumulées

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky