Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

France 2023 : de « côte à côte » à « face à face » ?

L’année 2023 aura été une étape de plus dans le processus d’annihilation de la France. D’ailleurs, Marine Le Pen, la patronne du Rassemblement national, avait parlé d’un « effondrement généralisé », le 10 septembre, et ce, avant de s’afficher, le 17, aux côtés de Matteo Salivni, le chef de la Lega, dans le cadre d’un traditionnel rassemblement du parti transalpin autonomiste, et dans la perspective des prochaines élections européennes. Ordre bruxello-berlinois (ou Nouveau Saint-Empire romain germanique) oblige, cet effondrement se manifeste dans toutes les dimensions, économique, sociale, sécuritaire et culturelle : plus de 3000 milliards de dette publique, le taux de chômage qui dépasse les 7% de la population active, des émeutes urbaines d’une violence inouïe entre fin juin et début juillet, un baccalauréat 2022-2023 nul et non avenu. Une France décomposée, fragmentée, « déconstruite » par ceux qui croient au « progrès », à la sortie de l’Histoire.

Pesanteur et grâce des crises géopolitique, pandémique, climatique et financière. Comme s’il fallait aller au-delà du sens premier de l’avertissement qu’avait formulé Gérard Colomb, le 4 octobre 2018, au moment de son départ du Ministère de l’Intérieur : « Aujourd’hui, on vit côte à côte, je crains que demain on puisse vivre face à face ».

Une lancinante chronique de l’angoisse. On ne voit plus un pays, mais un chantier, un terrain vague ; au mieux un immeuble haussmannien, une caisse de résonnance permanente, où le bruit et le vacarme se reproduisent entre travaux réguliers, beuveries intempestives, bagarres d’enfants, festins tribaux… Chacun dans son couloir, si ce n’est dans son trou noir, nécessairement sans souci de l’autre, là où précisément son intimité doit être celle de l’autre. Voilà pourquoi, nos espaces publics sont habités, « squattés », par, entre autres, des dames non rasées, des jeunes hommes en robes, des bodybuildés main dans la main, des ultra-orthodoxes, des racailles enivrées, des schizophrènes qui chantent à tue-tête, qui hurlent, sono en main, couteau dans la poche de jean… Du prosélytisme à tous les niveaux, où on est « libre » de s’ignorer comme de se toiser. Inéluctablement, un dernier long frémissement, un grand confinement avant un grand bouleversement.

Cette marche vers ce destin funeste est dictée par les affairistes, les adeptes des marchés communs, du spectacle (le sport notamment, ce nouvel opium du peuple), de la défiscalisation, des corps corvéables à merci, de la chair fraiche et de l’intoxication des masses. « L’âge moderne était hanté par la production et la révolution, l’âge post-moderne l’est par l’information et l’expression », écrivait Gilles Lipovetsky. Ou comment l’ère de l’individu devait signifier l’ère du vide. Le besoin irrépressible d’être un esclave, entre capitalisme financier et green business. Par exemple, l’écologiste forcené veut imposer son projet de refroidissement de la Terre ainsi que de congélation des fœtus… Un dilemme tragique entre survivalisme et transhumanisme, mais aussi entre illusion de la liberté, inégalité devant la loi et hostilité décomplexée.

Tout ce qui fait le jeu de la numérisation. Isoler le citoyen de la manière la plus radicale possible, le couper du réel pour qu’il soit aliéné davantage encore aux appareils, électroniques, numériques, à des algorithmes, à des êtres artificiels. Quand les nations s’effacent.

Henri Feng

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “France 2023 : de « côte à côte » à « face à face » ?”

  1. louis dit :

    de toutes façons c’est trop tard ce pays est foutu ! autant par un systeme mortifeire que par la placidité du troupeau que sont devenus les français !

  2. Ar Baot dit :

    Le constat de cette tribune est bon… mais toujours le même. À pleurer.

    Il y manque une touche essentielle, un appel clair, optimiste, au réveil actif, énergique, spirituel, des Français, pour les engager au courage, à la fermeté et au combat, dans lequel sont déjà largement engagés certains de nos compatriotes. Ce qui est une source d’espérance.

  3. Manac'h Per dit :

    J’esquisse un léger sourire, narquois, lorsque je vois l’hyper centraliste et jacobine française Marine Le Pen à un rassemblement de la Lega Nord, ouvertement autonomiste notamment en Lombardie ou encore en Vénétie… Il en est de même lorsque des représentants du RN font amis-amis avec les séparatistes flamands du Vlaams Belang ! Un peu de pudeur quand même et affichez la même attitude politique envers les peuples embastillés dans votre maison france et rectifiez alors votre politique néo-coloniale. (voir le comportement du RN lors du vote au Conseil Régional de Bretagne concernant le vœu en faveur de l’autonomie. Il a été le seul parti a voté contre !). Ur vezh eo !

  4. Brun dit :

    Encore convient il d’ajouter que tout le beau monde décrit dans cette description de ce qu’est devenu notre pays s’exprime dans un sabir incompréhensible d’argot arabo je ne sais quoi, d’écriture inclusive, et d’anglicismes bâtards.

  5. ReZoRe dit :

    Cette tribune, agréable à lire par sa forme, demeure profondément sombre parce qu’intrinsèquement urbaine sur le fond. Parisienne sans-doute. Votre monde n’est pas le nôtre et ne le deviendra pas, qu’elles soient petites ou moyennes, nos villes ne sont pas ces lieux de désespoir, de tensions et de folie qu’ont absolument toujours été les capitales, régionales ou nationales. Les temps changent, les modes d’expression y évoluent dans la manifestation du vice et de l’outrage, mais Babylone reste Babylone. Qu’elle(s) crève(nt) en silence.

  6. patphil dit :

    les zélites sont complices de cet état de suicide lent de la france

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Fausse polémique Argentine – France. « Aucun pays colonialiste ne nous intimidera pour une chanson de stade » [Les Bleus s’étaient moqués de Messi]

Découvrir l'article

Economie

Start-up françaises. Quelle situation, quel bilan pour 2023 ?

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal, Tourisme

La France classée 4ème pays européen le moins sûr au monde pour voyager en 2024

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Avant les Législatives, le Nouveau Front Populaire fait peur. Une cambodgienne témoigne : « Nous avons vécu sous un régime communiste, nous avons vu les souffrances qu’il a causée » [Interview]

Découvrir l'article

Rugby, Sport

Tournoi des 6 Nations U20 : Le match France – Pays de Galles à La Rabine à Vannes en 2025 ?

Découvrir l'article

Economie

Où les Français épargnent-ils le mieux et où ont-ils le plus de moyens financiers ?

Découvrir l'article

DINARD, Sciences

Dinard : Lancement d’un programme inédit d’exploration et de séquençage du génome marin

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Emmanuel Macron : de Jupiter à Néron [L’Agora]

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration en France : les chiffres clés de 2023

Découvrir l'article

Sociétal

Une carte recense tous les centres d’accueil pour migrants – réfugiés et demandeurs d’asile – en France

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky