page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

France, pays du Tiers monde. 25 300 chefs d’entreprises ont mis la clé sous la porte au premier semestre 2023

 Entre les mois de janvier et juin 2023, 25 296 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi, soit 140 cas par jour, une augmentation de 36,6% par rapport à l’an dernier pendant la même période. Dans un environnement économique marqué par une inflation croissante et une pression fiscale accrue, le pouvoir d’achat des citoyens est mis à rude épreuve. Ces fermetures massives, largement influencées par les décisions gouvernementales pendant la pandémie, pourraient s’intensifier dans les mois à venir. Il est impératif de considérer des réformes significatives pour revitaliser notre économie.

25 296 entrepreneurs c’est une moyenne de 140 par jour. Cela représente une hausse de 36,6% par rapport à la même période l’année précédente, selon les données de l’observatoire de l’emploi des entrepreneurs, développé par Altares et l’association GSC. La majorité de ces fermetures (90%) concerne les petites entreprises de moins de 5 employés. Cependant, les entreprises de plus grande envergure commencent également à ressentir l’impact, avec une augmentation notable des pertes d’emploi parmi leurs dirigeants.

La construction est le secteur le plus touché, avec 5 713 dirigeants ayant perdu leur poste, suivi de près par le commerce et l’hôtellerie-restauration. Plusieurs facteurs, tels que les nouvelles réglementations environnementales et la hausse des coûts, contribuent à cette situation.

L’association GSC souligne l’impact de l’inflation sur la réduction des dépenses des ménages, entraînant une baisse de la demande et, par conséquent, des faillites. L’Institut économique Molinari a également mis en évidence l’impact négatif de la fiscalité élevée en France sur le revenu des ménages.

Les mesures fiscales adoptées pendant la crise sanitaire ont également joué un rôle. Beaucoup d’entreprises, soutenues par des aides publiques, ont finalement dû faire face à des difficultés financières une fois la perfusion retirée.

Vous avez dit France, Pays du tiers monde ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

7 réponses à “France, pays du Tiers monde. 25 300 chefs d’entreprises ont mis la clé sous la porte au premier semestre 2023”

  1. Prétet Yvette dit :

    Les ”Français moyens” et les petites entreprises sont accablés d’impôts car Macron doit rembourser notre dette abyssale et il est ”très généreux” avec les sous des contribuables français qu’ils distribuent aux musulmans (qui nous envahissent) et aux pays musulmans ”étrangers”…La France est, également, un pays où règne une insécurité grandissante à cause de nos juges laxistes…. qui ont condamné qu’à 15 ans et 13 ans, de réclusion criminelle, les assassins du chauffeur de bus de Bayonne, sauvagement tué en 2020…avec les ”réductions de peine” les racailles ne feront pas grand-chose (comme réclusion criminelle) et cela les encouragera à recommencer!…

  2. Pschitt dit :

    Il y avait eu plus d’un million de créations d’entreprise en 2022 — un record. Il est normal que certaines échouent au bout de quelques mois. Et surtout, comme vous le dites justement, “les mesures fiscales adoptées pendant la crise sanitaire ont également joué un rôle”. Avec sa politique du “quoi qu’il en coûte”, le gouvernement a cherché à faire croire que l’économie pouvait traverser sans dégâts une pandémie et un confinement, autrement dit qu’on pouvait continuer à dépenser sans travailler. La Cour des comptes a estimé en juillet 2022 que c’était une réponse efficace à court terme : des entreprises ont été sauvées… même quand elles étaient condamnées à disparaître un peu plus tard. Le remboursement des 660.000 prêts garantis par l’Etat (distribués entre mars 2020 et mars 2022) commence au bout de deux ans. On verra bien si leur effet a été assez positif sur les entreprises pour compenser leur effet négatif sur les finances publiques. Le doute est permis.

  3. Eschyle 49 dit :

    Vous avez une solution très simple : la Bulle Parens Scientiarum ; je l’ai expérimentée , ça marche . Voulez-vous en savoir plus ? Envoyez-moi un mèl .

  4. kaélig dit :

    Ne nous leurrons pas, l’UE est bien rentrée en recession, et ce n’est que le début.
    2 raisons à ce processus:
    -La guerre en Ukraine partie pour durer des années comme en 14 ou en 40, voire au Vietnam ou en Afghanistan et qui prend le chemin d’une guerre d’usure, d’attrition au bénéfice de la Russie qui détentrice de la moitié des ressources minières et énergétique de la planète peut poursuivre le conflit sur des dizaines d’années.
    Au final, comme les allemands en 1918 poussés à l’Armistice par la lassitude de leur population usée par l’effort de guerre, les privations et le blocus commercial, l’Occident et l’UE en particulier demandera la fin du conflit tant le coût faramineux de l’énergie qui ne profitte qu’aux USA pésera sur leur pouvoir d’achat comme le ferait un blocus sur l’énergie.
    S’en suivra un cessé le feu comme en Corée, figeant les acquis territoriaux. D’un coté la Russie conservant ses conquètes de l’Est Ukraine (Crimée, Donbass…), de l’autre l’Ukraine de l’Ouest intégrée à l’UE voire de l’OTAN.
    Finalement le même résultat que si en vertu du postulat du “Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes” la communauté internationale aurait entériné le vote des régions russophones initié par la Russie.
    Résultat, une Ukraine dévastée, des milliers de morts, du “sang, de la sueur et des larmes” une guerre finalement perdue par l’UE toujours en proie à ses pénuries énergétiques nonobstant le mirage de “la révolution énergétique” et fâchée pour des décennies avec la Russie.

  5. kaélig dit :

    …Et j’allais l’oublier, en même temps, l’UE devra gérer le flux incessant de l’immigration extra-européenne qui, heureusement est “une chance pour la France” à ce que l’on nous dit.

  6. patphil dit :

    ben c’est pas grave, on importera des produits de chine ou d’inde, les travailleurs seront pris en charge par le chomage, la dette enflera encore mais comme ce seront nos enfants et petits enfants qui payeront, on peut continuer, notons au passage que macron, lui, n’a pas d’enfant

  7. louis dit :

    la fiscalité vous dites ?meu noon !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Politique

Elections européennes 2024. Les droites nationales dominent en Europe [MAJ : tous les résultats]

Découvrir l'article

Tribune libre

Elections Européennes 2024 ou la démocratie bafouée. Vers une explosion de l’abstention ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

La France submergée par les drogues : un narco-État en gestation ?

Découvrir l'article

BREST

406 kg de cocaïne saisis au large de Brest : Le voilier polonais transportait une cargaison illégale

Découvrir l'article

International

Plus de 10 000 migrants traversent la Manche : un record pour 2024, l’immigration au cœur des législatives britanniques

Découvrir l'article

Sport

Tennis. Rolland Garros. Retour sur l’histoire d’un tournoi mythique

Découvrir l'article

Economie

66% des entreprises françaises affirment ne plus être impactées par les retards de paiement

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Finistère. Trévarez, joyau architectural et paysager, en lice pour “Le Monument préféré des Français”

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Musées, Monuments & Expos : Une bonne fréquentation attendue en 2024

Découvrir l'article

Sociétal

Expulsion des migrants illégaux vers un pays tiers : un large soutien des Français selon un sondage CSA

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky