Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La vision de Casapound sur la politique migratoire : « Seule une coopération européenne pourra résoudre le problème » [interview]

La politique migratoire de Giorgia Meloni est vivement critiquée, à droite comme à gauche. La ligne dure promise contraste avec le nombre d’arrivées, qui a doublé depuis son accession au pouvoir. Certains évoquent un défaut de souveraineté dû à son atlantisme et son européisme, d’autres parlent d’incapacité à résoudre un phénomène ô combien complexe, d’autres encore invoquent la trahison des thèmes de campagne. Quant au gouvernement, il persiste et signe, alléguant que, au -delà des slogans, le blocus maritime présenté dans le programme du parti Fratelli d’Italia a toujours été un blocus maritime européen, à mettre en oeuvre donc avec les autres pays de l’Union et que le premier ministre y travaille auprès des institutions internationales.

Nous avons interrogé Carlomanno Adinolfi, responsable culturel de Casapound Italie pour savoir de quoi il en ressort et quelles sont leurs positions sur le sujet.

Breizh-Info : Comment Casapound juge l’action du gouvernement en matière d’immigration ? Et quelles sont vos positions sur l’Union européenne ?

Le gouvernement Meloni paie sûrement les accords insensés signés par les précédents gouvernements de gauche qui avaient désigné l’Italie comme “port sûr” pour tous les débarquements, livrant de fait le pays aux trafiquants et aux exploiteurs d’esclaves. La situation actuelle est certainement complexe, la déstabilisation de l’Afrique inaugurée par les soulèvements qui ont entraîner le renversement des gouvernements en Libye et dans toute l’Afrique du Nord, jusqu’à l’actuelle situation du Niger ont permis l’ouverture des vannes au flux incontrôlé d’immigration à travers la Méditerranée. Or, cela ne peut être une excuse définitive : “la faute aux gouvernements précédents”, formule vulgarisée par Beppe Grillo, est devenue un véritable mantra en Italie. Ceux qui veulent gouverner ont le devoir de comprendre la situation et de programmer des contre-mesures pour tous les problèmes causés par l’incapacité, ou pire, par la mauvaise foi de leurs adversaires et prédécesseurs. Giorgia Meloni a raison de vouloir une coopération européenne pour résoudre le problème, c’est  à aujourd’hui la seule façon d’y parvenir définitivement. Et c’est aussi la position de Casapound Italie, à condition que la solution européenne ne consiste pas en une redistribution des migrants dans tous les pays membres, mais bien en un bloc européen qui barrerait complètement la route aux trafiquants et arrêterait toutes les ONG qui collaborent à cette nouvelle traite d’esclaves. Cependant, on ne peut attendre la manne tombée du ciel en espérant que les appareils européens discutent et l’acceptent, on ne peut rester à la merci de la bureaucratie et, en cas de refus, blâmer une fois de plus l’extérieur. Ce qui se passe ces jours-ci à Lampedusa est intolérable et le gouvernement a le devoir d’agir clairement et fermement, d’être concret et d’aller au-delà des slogans pour ensuite se rendre aux tables de négociations européennes en position de force. Malheureusement, cela a toujours fait défaut aux gouvernements italiens.

En ce qui concerne l’Union européenne, après des années de propagande No Border prônant “l’accueil” et “l’intégration” – des mots derrière lesquels se cachent une politique et une idéologie clairement criminelles -, entendre enfin les dirigeants traiter du sujet avec inquiétude et affirmer que c’est à l’Europe de décider qui entre et qui non, et pas les trafiquants fut une agréable surprise. En ce qui concerne les 10 points proposés par l’U.E., certains d’entre eux sont très intéressants, comme les protocoles d’accord avec les pays africains, le renforcement de la surveillance des frontières, le renforcement des rapatriements et surtout la prévention des départs directement dans les pays d’où partent les navires. Il semblerait que l’Europe comprenne peu à peu qu’elle doit être autonome et déterminée et que son rôle n’est pas seulement de réguler les marchés intérieurs, d’organiser les voyages Erasmus et de regarder l’histoire en spectateur passif. C’est, en somme, un signal réconfortant par rapport aux années précédentes, même s’il est évident que les dirigeants européens ont encore peur de faire ce qui est juste, d’être trop volontaristes et de gêner les structures internationales auxquelles ils s’étaient jusqu’à présent asservis de manière obéissante et condescendante. Bref, le complexe de culpabilité engendré par des décennies de propagande sur les fautes des peuples européens est encore trop vivace. Ce n’est que lorsque ce sentiment sera finalement vaincu et que chaque gouvernement européen regardera les tabous imposés et la propagande visant à culpabiliser notre histoire, notre culture et notre identité avec mépris plutôt qu’avec honte qu’il pourra enfin y avoir une accélération dans la création d’une véritable puissance européenne autonome.

Travail à bas prix, une armée d’esclaves : ONG business de l’immigration

Breizh-Info : Certains prônent le recours à la force, comme l’envoi de forces spéciales sur les littoraux africains afin de liquider les passeurs, des pressions fortes sur les pays de départ, quelle en est votre opinion ? Que devrait faire concrètement l’Italie pour se soustraire à l’invasion en cours ?

Malheureusement, l’Europe perd de son influence en Afrique. Des années de matraquage sur la faute coloniale européenne et de culpabilisation de l’histoire européenne ont eu pour seul résultat d’abandonner le continent noir à d’autres puissances qui ne sont certainement pas des hérauts de la philanthropie ou de la libération des peuples africains ! Les États-Unis, la Russie, la Turquie, les pays de la péninsule arabique et la Chine commencent à prendre possession de l’Afrique pour en exploiter les ressources, substituant leurs propres intérêts à ceux de l’Europe démissionnaire et, ce faisant, ils provoquent aussi les flux migratoires auxquels nous assistons. L’Europe doit tout simplement redevenir un acteur majeur en Afrique. Nous avons besoin d’une coordination européenne, dirigée par l’Italie et la France, avec pour mission d’intervenir mais aussi de coopérer avec les gouvernements des pays africains pour créer la stabilité là où d’autres cherchent et fomentent l’instabilité et le chaos, comme cela a été démontré au cours de la dernière décennie. Créer la stabilité, mais aussi la richesse et l’autonomie des pays africains, afin que leur croissance et leur développement puissent mettre fin à cet exode qui ne fait qu’alimenter l’économie criminelle.

Breizh-Info : Face à la déferlante migratoire, les citoyens des différentes nations du continent se sentent de plus en plus menacés, mais aussi totalement impuissants. Vous avez lancé une campagne “blocus maritime maintenant” sur les réseaux sociaux, sera t’elle accompagnée d’autres initiatives ? Selon votre expérience de militance sur le terrain, les populations peuvent-elles encore avoir une incidence sur ce phénomène ?

La première chose que les peuples doivent comprendre est la leçon de Dominique Venner : il n’y a pas de fatalité, rien n’est inéluctable, il n’y a pas de mécanismes irréversibles. Il n’y a que la volonté d’agir dans l’histoire. Je ne crois évidemment pas à l’utopie des révolutions de masse où tout un peuple se rebelle, des révolutions similaires n’ont jamais existé et toutes celles qui ont été présentées de la sorte ont été en réalité tout autre. Mais les révolutions se font quand le terreau y est favorable : quand un peuple est déterminé, il est très difficile que des mécanismes tels que l’éradication des identités et le remplacement ethnique prennent ; ce qui est au contraire très facile quand on a affaire à un peuple résigné ou pire, indifférent. De là l’importance d’un engagement des citoyens, qui peut prendre différentes formes : militer dans une association, œuvrer pour contrecarrer la narration mensongère de quelque manière que ce soit.

En ce qui concerne les initiatives prévues autour de la question migratoire, je ne peux dire qu’une chose : stay tuned !

Propos recueillis pas Audrey D’Aguanno

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

10 réponses à “La vision de Casapound sur la politique migratoire : « Seule une coopération européenne pourra résoudre le problème » [interview]”

  1. Toto dit :

    Meloni a tourné casaque par sororité avec UVDL, et surtout grâce à un chèque de l’UE. Nous sommes dans un monde occidental matriarcal biberonnant où compassion et empathie (Dans l’EN?) sont maintenant les valeurs cardinales: Poutine et les Chinois doivent bien rigoler…

  2. vanhoecke dit :

    Il faut arrêter de dire que le problème ce sont les passeurs, les trafiquants, les marchands d’esclaves…
    Cela fait passer les migrants pour des victimes !
    S’il n’y avait pas de migrants il n’y aurait pas de passeurs. Les passeurs ne font que répondre à la demande. Une traversée nécessite de l’argent car le bateau ne reviendra pas ! Les migrants ne sont pas des pauvres malheureux, ils viennent avec plusieurs milliers d’euros. Ils montent de leur plein gré, et ils sont parfaitement renseignés sur les filières et les risques.
    Ce n’est pas avec ce discours que vous obtiendrez un blocus de l’Europe, ils vont créer une ligne de ferries !!

    • Le Celte dit :

      Certains migrants ont de l’argent tâché de sang , pourquoi les Anglais ne veulent pas des ados isolés ?
      Certains sont des ados égorgeur de Daesh.
      Si plusieurs pays annonce leur intention de quitter l’influence de la CDEH et qu’ils sont prêts à quitter l’ONU pour mettre en place une protection de leur intégrité territoriale.
      Vous verrez les choses vont évoluées.

  3. louis dit :

    pourquoi meloni a trahie ? ben l’italie emprunte elle aussi et si elle veut encore le faire ….😄

  4. Dany dit :

    Désobéir est une obligation quand la vie est en jeu.
    Faire comme la Hongrie !
    Prévenir que les accostages seront refoulés, et…le faire.
    Faire le bilan entre ce que coûtent ces envahisseurs et les finances données à l’Italie par l’UE…..

  5. Gaï de ROPRAZ dit :

    “”Seule une coopération européenne pourra résoudre le problème””
    Je vais etre grossier : Mais Bordel ! Résoudre quel PROBLEME ???….

    Il y a INVASION TERRITORIALE !!!!!!!!!!! MERDE ! Ouvrez les yeux !!!
    En temps de guerre, car le pays est soumis à une invasion illicite qui va totalement à contre-sens de l’esprit et de l’espoir de tout français, il faut prendre les armes afin de défendre le territoire national ! Là au contraire, par le biais sinistre de decrets, de Lois, de decisions politiques, on innonde le pays de gens qui ne sont ni de notre race, ni de notre culture, ni de notre couleur de peau, ni de nos nécessités vitales. Il y a invasion !!!! De ce fait, je conjure aux Francaises et aux Francais de prendre les armes ! Quel qu’elles soient : Virtuelles, réelles, verbales, légales… Bref d’une façon ou d’une autre il y a URGENCE ! IL FAUT AGIR car demain ce sera trop tard !

  6. Béraud dit :

    Espérer résoudre le problème de l’immigration avec ceux qui sont payés pour l’accélérer sur ordre des tireurs de ficelles mondialistes et autres penseurs du métissage tels que Coudenhove-Kalergi ? Ou encore de l’islamisation, religion de soumission utile ? La réponse est dans la question.
    Tout ceci ne pourra s’arrêter que dans une douleur extrême et après éviction des traitres qui ont été mis en place pour nous gouverner.

  7. Et si l invasion actuelle était préparée en sous main par l UE et ses ONG car a qui profite le crime d ailleurs Darmanin ne se prive pas de fustiger Meloni et de dire que c est l Europe qui doit agir c est a dire ne rien faire , la France joue un jeu délétère , Méloni n a hélas pas les épaules et MLP qui l enfonce !
    Nous ne sommes pas sorti de l auberge !!!

  8. Le Celte dit :

    L’afflux de plus de 6 000 migrants s’est une invasion orchestrée par les passeurs qui se font passer pour des organisations humanitaires.
    Ceux sont des indésirables , si de plus en plus de musli arrivent en occident ils vont vouloir nous imposer leurs usages et coutumes.
    Cela finira en guerre d’indépendance ?

  9. patphil dit :

    confiscation des bateaux, barques des clandestins, refoulement et renvoi systématique, stop des accords de shengen ou même frexit

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Italie. 500 clandestins supplémentaires débarqués cette semaine par les ONG

Découvrir l'article

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Élections législatives volées ? Une gifle nécessaire, réjouissons-nous ! [L’Agora]

Découvrir l'article

AURAY, Immigration, Local, LORIENT, Social, Société, VANNES

Morbihan : la préfecture reconnaît que l’hébergement d’urgence est sur-saturé par les migrants !

Découvrir l'article

International

Immigration. Le gouvernement allemand fait obstruction aux plans d’expulsion des Afghans

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

A La Une, Culture & Patrimoine, Société

La chanson des élections ? Pour Breizh-Info, c’est celle-ci ! (Si belle et si triste à la fois)

Découvrir l'article

International, Société

Des Gay Pride américaines interrompues par des manifestants pro-palestiniens. Court circuit à gauche

Découvrir l'article

Sociétal

Élections législatives 2024 : quelles sont les propositions des trois principaux partis sur l’immigration ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky