Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Grosse opération de communication de la Police nationale et du ministère de l’Intérieur dans les quartiers « sensibles » de Brest

A défaut d’être capable de mener une guerre sans pitié aux trafiquants de drogue et aux dealers, le ministère de l’Intérieur sait mener des opérations de communication tambours battant (avec en plus l’appui sympathique de la presse locale). Ainsi,  seize policiers brestois épaulés de 50 personnels de la CRS 82 transportés en fourgon, ont mené des « opérations » le 25 et 26 novembre, dans plusieurs quartiers de Brest.

Pas pour mettre hors d’état de nuire des dealers, chose à laquelle s’attellent d’ailleurs, malgré parfois quelques entraves judiciaires, gendarmes et policiers présents en Bretagne. Mais pour « marquer les esprits ». Au programme, beaucoup de bruit, histoire que les dealers puissent tranquillement planquer leurs produits, et se planquer par la même occasion. Et des visites de caves et de hall d’immeuble, tout en rencontrant la population.

Cela s’est passé dans les quartiers de Kerourien, Kerangoff, Bellevue ainsi que dans le centre-ville. « Etrangement », rien à Pontanézen, l’un des quartiers les plus « sensibles » de Brest pourtant. Communication, mais pas trop ?

« Quelques deux-roues à l’état d’épave ont été enlevés. Pas d’arme dans les caves, aucune trace de stupéfiants. Un petit groupe qui tentait de s’extraire du dispositif policier a été rattrapé. Sur eux, un couteau et un coup-de-poing américain » indique Le Télégramme.

« Au total, à 14 h 30, 67 personnes avaient été contrôlées depuis le début de l’opération et 8 personnes avaient été envoyées au commissariat pour possession de stupéfiants. Deux personnes en situation irrégulière ont également été envoyées en garde à vue » indique Ouest France. Les dealers doivent trembler.

Mais au ministère de l’Intérieur, on est des habitués de la communication. Depuis quelques temps, Gerald Darmanin ne cesse de twitter sur les quelques dizaines d’individus qu’il fait expulser du territoire, pour mieux masquer le fait qu’il y en a plusieurs centaines de milliers qui y sont maintenus, et que d’autres pénètrent dans le pays comme dans un gruyère absolument tous les jours.

Qui est encore dupe ? Eventuellement les lecteurs plutôt âgées de la presse quotidienne régionale qui termineront leur journal en se disant que « quand même, Emmanuel Macron, il en fait des choses pour nous ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Grosse opération de communication de la Police nationale et du ministère de l’Intérieur dans les quartiers « sensibles » de Brest”

  1. Franck dit :

    Ce qu’il faudrait c’est une intervention sans publicité, armée en conséquence avec des directives musclées, et quelques kilos de plomb pour les intransigeants.

  2. kaélig dit :

    Opération “coup de poing” à “Brest mêm” chez les “Tizeph” !

  3. Jotglars 66 dit :

    Le Président et sa cour ont une telle trouille des banlieues dites sensibles qu’ils ne savent plus quoi inventer pour leur montrer leur gentillesse à leur égard ! De la com’ encore de la com’ surtout pas d’ opération ” coup de poing ” efficaces, ça pourrait dégénérer et ce serait terrible. Allez, on va bien trouver un FDS identitaire à mettre en prison pour montrer au peuple la force sécuritaire du gouvernement…..

  4. gaudete dit :

    Une seule à faire la Légion dans les banlieues et toute la racaille reprend le bateau direction bab el oued

  5. patphil dit :

    20 expulsés, cent mille importés
    80 forces de l’ordre contre le trafic de drogue, deux compagnies de crs pour arrêter la marche “justice pour thomas”

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Trafic de cocaïne dans les ports bretons : Sortie d’une enquête sur les sources et les réseaux

Découvrir l'article

RENNES

Rennes. Fusillade sur un point de deal à Maurepas, un homme tire sur ses agresseurs

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Immigration, Local, Société

Brest : Rekourañs, ar c’hoñversanted a son ar vatailh !

Découvrir l'article

BREST, E brezhoneg, Local

Brest : 13 oto bet an tan warnezho en un nozvezh

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, LORIENT, VANNES

Morbihan. Des saisies de drogue en forte hausse en 2023 [Vidéo]

Découvrir l'article

BREST

Incendies de voitures à Brest : une vague inquiétante touche la ville

Découvrir l'article

BREST, Ensauvagement, Justice, Sociétal

Brest. Trafic de drogue à Bellevue : 116 000 € en liquide et 3 kg de cocaïne chez le bénéficiaire du RSA

Découvrir l'article

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

Découvrir l'article

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Découvrir l'article

NANTES

Un homme de 28 ans poignardé à Nantes : les circonstances de l’agression

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍