Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A history of rugby in Leinster, Prendre le maquis avec Ernst Jünger, Inclure, Alain de Benoist à l’endroit, Les polémistes français depuis 1789 : la sélection littéraire hebdo

A history of rugby in Leinster, Prendre le maquis avec Ernst Jünger, Inclure, Alain de Benoist à l’endroit, Les polémistes français depuis 1789 : voici la sélection littéraire hebdo.

A history of rugby in Leinster

Le Leinster est l’une des équipes sportives irlandaises les plus prospères et les plus influentes de tous les temps.

Fondée en 1879, elle peut s’enorgueillir d’une liste éblouissante de joueurs, passés et présents, parmi lesquels Brian O’Driscoll, Johnny Sexton, Jamie Heaslip et l’actuel capitaine James Ryan.

Mais le rugby au Leinster, c’est bien plus que cela et, pour la première fois, ce livre compile sa riche histoire, depuis sa fondation, en passant par les années amateurs, jusqu’aux nombreux championnats spectaculaires du club au XXIe siècle, lorsque l’amour national pour le rugby est passé à la vitesse supérieure.

Doolin se penche sur les relations de ce sport avec la politique et les classes sociales, et célèbre bien sûr toutes les victoires époustouflantes remportées par les équipes du Leinster à tous les niveaux.

Et le succès ne s’arrête pas à l’argenterie ; depuis le XIXe siècle, le rugby du Leinster a influencé les sphères de l’éducation, des affaires et de la politique dans toute la province et le pays dans son ensemble. Rien ne reflète mieux que le rugby les complexités de la politique et de l’identité en Irlande.

A History of Rugby in Leinster est une célébration vibrante de la grandeur du sport et de l’engagement durable du Leinster en faveur du travail d’équipe, de l’intégrité et de la communauté.

A commander aux éditions Irish Academic Press

Prendre le maquis avec Ernst Jünger

Avec le tout-numérique, de nouvelles formes de domination ont vu le jour. Nous sommes à l’ère de l’État total. Les lois antiterroristes et anti-covid ont accéléré encore cette évolution. En parallèle, la société se fragilise, sous l’effet d’une crise de légitimité n’épargnant aucune institution. À partir de là, comment penser la liberté ? Et d’abord, est-elle encore pensable ? L’auteur répond à ces questions, au travers d’une relecture actualisée du Traité du rebelle d’Ernst Jünger. Dans ce livre, paru en 1951, Jünger ressuscite la figure du Waldgänger : celui qui marche en forêt. Avoir recours aux forêts, ce n’est pas l’insurrection, ni le repli sur soi, encore moins la connivence, c’est le non-accommodement. La perspective est celle de l’individu ne pouvant plus compter que sur lui-même, sans autre point d’appui que sa propre détermination à ne pas se soumettre.

Éric Werner a enseigné la philosophie politique à l’Université de Genève. Il est l’auteur de L’Avant-Guerre civile (réédité chez Xenia en 2015) et de plusieurs autres essais : Le Temps d’AntigoneLégitimité de l’autodéfense, etc. Il collabore à L’Antipresse, une revue en ligne publiée en Suisse.

A commander chez La Nouvelle Librairie

Inclure

2060. La France est sous la botte d’un pouvoir « woke », incarné par Rokhaya Diallo. La société marche au pas de l’inclusion et le nouveau régime a «< modernisé » les rapports sociaux afin d’éviter toute forme de discrimination.

Théophile, anti héros allégorique de la modernité, évolue dans un monde inspiré de la dystopie orwellienne qui dévoile une société où l’absurde et l’idéologie ont remplacé le bon sens: formulaires obligatoires de consentement mutuel à l’acte sexuel, contrôle des tâches ménagères du foyer, atteintes à l’inclusion passibles de réclusion criminelle, choix du genre à l’âge de dix ans…

Sans pitié, Dénis Cieslik pousse le délire progressiste à son paroxysme, pour mieux le démolir.
Drôle et cynique, ce roman est un simulateur de wokisme à lire avant qu’il ne soit trop tard…

A commander chez Magnus

Alain de Benoist à l’endroit

« Quel est celui qu’on prend pour moi ? », s’interrogeait Aragon. Quel est celui que l’on prend pour moi, doit se demander Alain de Benoist, depuis le temps qu’il y a méprise autour de son nom? Il est temps de la corriger. C’est l’objet même de ce livre : rendre à Alain de Benoist ce qu’il nous a donné. Voilà ce que cet homme a fait; voilà ce qu’il a dit; voilà ce qu’on a dit de lui. L’actif d’une pensée et le passif – trop souvent – de sa réception. Au bilan, c’est une entreprise intellectuelle hors norme, tant individuelle que collective. Celle d’un homme inclassable, lui qui, ironiquement, aime tant classer. 120 livres, 2 000 articles, 850 entretiens qui dessinent une œuvre fleuve et alluvionnaire. Il sera de plus en plus difficile à l’avenir de faire comme si elle n’avait pas existé.

Rédacteur en chef de la revue Éléments et directeur de La Nouvelle Librairie, François Bousquet a colligé les entretiens d’Alain de Benoist qui ont fourni la matière à son autobiographie intellectuelle, Mémoire vive (2012).

A commander chez la Nouvelle Librairie

Les polémistes français depuis 1789

Avec son talent d’historien et la clarté de son style, Pierre Dominique évoque ici 37 polémistes français depuis la Révolution française, de Mirabeau à Céline. Beaucoup ont mal fini et payé au prix fort leur esprit et leur liberté, illustrant le célèbre mot d’André Chénier sur Charlotte Corday : « Seule tu fus un homme et vengeas les humains. »

Outre le combat politique mené, c’est aussi un inventaire de rosseries, comme quand Hugo exécutait proprement Napoléon III (« Napoléon le Petit ») : « Henry VIII assassinait mais n’escroquait pas. » Avec des bretteurs tels que Hugo, Barbey d’Aurevilly, Bloy, Clemenceau, Léon Daudet ou Céline, on se doute qu’à la fin de l’envoi, on touche ! « Avec un mot, on peut tuer un homme. N’empêche que c’est un art. » dit fort justement Pierre Dominique.

Mais l’auteur de cette magnifique anthologie de l’esprit français égratigne aussi les polémistes émoussés, comme Zola qui « confond la pesanteur et la force » avec ses « bottes d’égoutier ».

 Médecin aliéniste, courageux soldat de la Grande Guerre, Pierre Dominique (1891-1973, de son vrai nom Pierre-Dominique Lucchini), fut d’abord radical-socialiste avant de rallier Vichy. Historien (ses livres sur les Journées de Juin ou la Commune sont remarquables), journaliste, il prit aussi la direction de l’hebdomadaire Rivarol de 1970 à sa mort.

A commander chez Auda Isarn

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “A history of rugby in Leinster, Prendre le maquis avec Ernst Jünger, Inclure, Alain de Benoist à l’endroit, Les polémistes français depuis 1789 : la sélection littéraire hebdo”

  1. Alain HOUISSE dit :

    Bonjour,
    Savez-vous si Academic Press accepte de livrer en France le bouquin sur l’histoire du Leinster Rugby ?
    Cordialement. Alain Houisse

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture, Culture & Patrimoine

La Traque, Vers un nouveau nationalisme, Inclure, La face cachée du Dalaï-Lama, Bienvenue en Absurdistan : la sélection littéraire hebdo

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍