Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

À nos lecteurs. Nous ne poursuivrons pas l’aventure Breizh-info sans votre soutien

Chers lecteurs, chères lectrices,

Vous le constatez ce lundi, pas de Une sur Breizh-info.com si ce n’est ce message qui vous est destiné. Il en sera ainsi pendant plusieurs jours, ce qui constitue quelque chose d’inédit depuis plus de 10 ans que Breizh-info.com existe. Chaque jour, nous avons publié en moyenne une dizaine d’articles, depuis plus de dix ans. Pas une journée d’interruption, semaine, week-end, jours fériés. Alors que nous tournons avec une équipe restreinte de journalistes indépendants et de bénévoles. Alors que nous n’avons pas les moyens dont dispose la presse subventionnée, ou aux mains de milliardaires voulant avoir de l’influence.

Non, nous sommes seuls, et indépendants. Parfois envers et contre tous. Nos seuls juges, c’est vous. Nos seuls soutiens, c’est vous aussi. Et actuellement, vous avez beau être 15 000 à nous lire, tous les jours, avec assiduité, force est de constater que vous êtes une large majorité à penser que la consultation d’articles, d’interviews, d’enquêtes, est gratuite et ne coûte rien à ceux qui produisent.

Nous vous le disons avec insistance. Entre les frais de justice engagés actuellement dans un procès, un deuxième étant à venir, et le budget de fonctionnement normal (et raisonnable) pour notre journal, il nous manque aujourd’hui plus de 25 000 euros pour pouvoir poursuivre à notre rythme en 2024. Nous ne vous parlons pas de grands changements, même si l’année devrait comporter son lot de nouveautés. Nous vous parlons de fonctionnement normal, qui ne repose que sur vous et votre soutien.

Nous sommes traqués par les terroristes économiques de type Sleeping Giants. Les journalistes qui s’engagent pour nous sont parfois exposés sur les réseaux sociaux, parfois menacés, verbalement ou physiquement, dans la rue. Nous sommes fréquemment attaqués, y compris judiciairement, par des gens qui ne supportent pas la contradiction, le débat public, le pluralisme, la liberté d’expression et d’opinion. Et pourtant, nous sommes toujours là, 10 ans après, chose suffisamment rare pour être soulignée, notamment dans une sphère Internet où certains sites, certains médias, se font et se défont au gré des années.

Nous sommes là, et nous comptons bien continuer l’aventure, et même intensifier la guerre médiatique que nous menons au service du bien, du beau, du juste, du vrai, et de notre civilisation. Mais nous ne le ferons pas sans vous.

Alors nous vous demandons de réfléchir. De réfléchir à combien d’argent vous avez dépensé cette année, ici pour un journal ou un magazine avec lequel vous ne partagez pas forcément la ligne éditoriale (abonnement, achat de plusieurs exemplaires…). Combien avez-vous dépensé pour un abonnement télévisuel ou cinématographique en enrichissant parfois y compris ceux qui œuvrent au quotidien à détruire votre idéal ? Réfléchissez, et demandez-vous combien mérite un journal engagé et différent comme le nôtre. N’avons-nous pas le droit de prétendre à bénéficier, de votre part, nous aussi, d’une forme de redevance, ou d’impôt militant ?

Nous tenons à ce sujet à avoir une pensée et des remerciements particuliers à tous ceux qui se sont déjà mobilisés, cette année, ou les précédentes. C’est grâce à vous que nous sommes toujours là.

Mais nous tenons à le rappeler à tous les autres, ceux qui nous lisent sans débourser le moindre centime : Il nous manque 25 000 euros aujourd’hui, sur un budget de 110 000 euros, pour continuer l’aventure. Tant que cette somme n’aura pas été réunie, vous continuerez à trouver des articles, mais il n y aura plus de Une. Uniquement celle-ci. Plus d’interviews. Plus d’enquête. Il vous reste à tous, collectivement, chers lecteurs, chères lectrices, à vous mobiliser. Dès maintenant. Le mois de décembre va passer rapidement. Nous comptons sur vous. Nos lecteurs comptent sur vous eux aussi. 

Cliquez ici pour faire un don immédiat

La rédaction de Breizh-info.com

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

24 réponses à “À nos lecteurs. Nous ne poursuivrons pas l’aventure Breizh-info sans votre soutien”

  1. KC dit :

    Nous voudrions tous avoir de réel info , encourager nombre de média alternatif autant que de souligner le travaille en freelance de certain Journaliste , mais il faut que vous compreniez que les simples citoyens que nous sommes n’ont point vue leurs salaires progressés ( + de 30% sur l’ensembles des charges , impôts et autres taxes indu … ) alors que le pouvoir politique corrompue et criminogène , autre que les détournements financiers à vue lui , son pourvoir d’achat augmenter de plus de 50% en moyenne sur l’année 2021/ 2023 pour leur seul confort et celui de leurs assistants ; chercher l’erreur ?

    • Taliesin dit :

      Ceci est également valable pour les membres de l’équipe de Breizh info … Je vais y mettre ma “cotisation”.

  2. marie p dit :

    Je voudrais faire un cheque.Pas de CB sur le net pour moi.Merci de repondre

  3. Philippe dit :

    Je donnais jusqu’ici par chèque. J’ai voulu faire un don ce week-end par CB, la transaction a été acceptée, mais tout a planté en fin de parcours pour une cause pas claire. Je n’ai pas osé recommencer, mais j’aimerais vous soutenir quand même. Reste-t-il la possibilité de vous faire un chèque, via l’ASLA par exemple ? C’était le cas jusqu’ici.
    Merci

  4. Franck dit :

    C’est une situation qui concerne de nombreux sites qui font de l’information, malheureusement on ne peut pas aider tout le monde, dans ce cas j’ai opté pour Breizh-info, en espérant que ma petite participation puisse lui permettre de continuer à nous informer.

    • Biof dit :

      Parce que vous appelé ça “informer” ? Déjà, il ne font pas de vrai journalisme, il re-digère les infos courante par les filtres populistes, critique des étrangers sans distinction, critique de l’écologie (bah oui, l’eau polluée est meilleure pour la santé), critique homophobe, féministe et j’en passe… au lieu de nuancer avec sagesse ces sujets, la critique est totale et virulente, vectrice de haine et d’intolérance. Si vous adhérez aux idées véhiculé par cet organe de propagande populiste, c’est peut-être parce que cela flatte vos valeurs et l’idée que vous vous faite de notre pays : une zone de propriété privé réservée au français de souche pas trop bronzé dirigé par des mâles dominants.

      • Erwan Berric dit :

        @biof: va te faire démonter la rondelle par tes frères de Pontanézen et de Kerourien.
        C’est déjà fait? Eh bien, recommence.

  5. ubersender dit :

    Nous réagissons à votre article et nous savons bien, comme le rappellent quelques commentaires ci-dessus, que les temps sont durs pour tout le monde. Nous vous adressons néanmoins une modeste contribution qui, imitée par les 15000 qui vous lisent, devrait vous permettre de boucler le budget haut à la main. Nous avons déjà contribué les années précédentes, plus facilement il est vrai car nous étions encore salariés et la déduction fiscale présentait un avantage décisif : vous aider plutôt que d’aider les crapules qui détruisent consciencieusement le pays. Nous vous souhaitons bon courage et longue vie.

  6. Henri dit :

    Vous soutenir, oui. Mais ce qui me révolte, c’est de savoir que mon argent ira engraisser ces fumiers d’avocats inféodés à la justice française qui me débecte. Ne vous leurrez pas : ces avocats font mine de s’engueuler dans le prétoire, mais une fois dehors, ils vont dîner ensemble en rigolant, tout heureux de s’être engraissés sur l’accusé (vous, Breizh Info !) et sur celui du plaignant, autrement dit le contribuable, puisque ces plaignants sont issus d’une nébuleuse d’assoces subventionnées par l’État et qui ne paieront jamais le moindre frais de justice).

    • kaélig dit :

      Il y a une quinzaine d’années, j’étais contributeur d’un journal hebdomadaire (ou mensuel) intitulé Breizh-Info lui aussi.
      Il a suffit qu’un procès bidon soit engagé par un certain De Rohan (vous savez “la famille qui a toujours trahi la Bretagne” (sic le journal iMarianne) pour que le journal éreinté par les frais du procès disparaisse…Zut, je venais d’y apporter une participation de 60€.
      La méthode des plaintes bidons pour liquider les finances d’un média dérangeant est un classique.

  7. ALREN dit :

    Je fais mon soutien par abonnement. Jusqu’à l’année dernière je n’aimais pas payer en ligne mais je l’ai fait cette année par CB en ligne via l’application bancaire (obligatoire je crois désormais) qui est sécurisée maintenant via un retour sur le portable. Par contre je n’ai pas reçu l’attestation de payement. Je ne sais pas comment ça fonctionne chez le créditeur.

    Espérant d’autres abonnement et soutiens divers

  8. Bob dit :

    Contributeur de BZH info depuis des années, même si j’ai arrêté ces 2 derniers années, je reste convaincu que BZH info doit rester local et faire face a Ouest France/ Telegramme. Ce sont les 2 principaux ennemis au niveau de la mal-desinformation. Je suis élu local et je sais de quoi je parle. Pas la peine de reprendre des infos internationales. On les retrouve partout. Je sais, c’est du terrain et ça coûte des sous. Mais c’est la ou je pense vous avez une vraie valeur. Le terrain…

    • Erwan Berric dit :

      @Bob: tout à fait d’accord. Wesh Fronce, le Taleh Haram et Paresse Hassan intoxiquent la Bretagne depuis des lustres.
      Nous avons déjà perdu Breiz Atao, ne laissons pas mourir Breizh-Info!

    • Biof dit :

      Vous êtes élu local, et vous vous informez grâce à ce torchon réactionnaire, créateur de haine en ligne ? L’information y est biaisée et instrumentalisée. Quel est votre bagage critique pour ne pas vous en apercevoir en tant qu’élu ? C’est plutôt inquiétant de savoir des élus, proche de ces idées brisant le vivre ensemble, manipulant les faits à des fins idéologiques xénophobe et intolérante. N’êtes vous pas capable de percevoir les réelles intentions de ce genre de journalisme ? …ou alors êtes-vous comme eux, à ne pas aimer les gens ni les valeurs qui font ce pays ?

      • Erwan Berric dit :

        @biofidus: il vaut mieux que ce soit en tant qu’élu comme lui qu’en tant qu’ulé comme toi, penn dotu.
        Dégage de notre site, le ténia teigneux.

      • Vincent dit :

        Le Biof je ne suis même pas sûr qu’il croit ce qu’il dit…..

        Ou alors c’est un troll.

  9. Mémé dit: dit :

    D ‘ autres font la même constatation : nous aimons ce qui est gratuit, c ‘ est de l ‘ inconscience . Car , oui , toute production a un coût . Réfléchissons , si nous n ‘ avions plus ces infos vraies, ce serait dramatique pour déterminer nos votes

  10. Biof dit :

    Très bien si ce torchon réactionnaire et fasciste disparaît !
    Vous répandez depuis trop longtemps de la propagande haineuse, pour monter les français les uns contre les autres, pour briser le vivre ensemble… vous êtes les talibans français !
    Voyez-vous aujourd’hui où nous mène vos discours populistes, vos récupérations idéologiques, vos interprétations fumeuses des faits divers, vos critiques incessantes envers la France qui essaye d’œuvrer pour le bien commun, vos complaisance avec des théories xénophobe, homophobe… votre rejet de l’écologie… votre incompréhension totale de la société et de la biodiversité humaine qui compose notre pays. Ras le bol de votre fabrique à rancœur, vous ne savez créer que de la haine et de l’intolérance. Ciao !

    • Erwan Berric dit :

      @bieauf: à genoux et ne parle pas la bouche pleine.

    • Gérard dit :

      Biof et tous les gauchistes des commentaires, si breizh-info ne vous plaît pas, vous pouvez allez lire l’humanité, libération ou autres presses/médias politique qui incitent à la haine en mentant

      Merci de ne plus nous insultés !!!

    • Vincent dit :

      Pareil pour ce post: on a VRAIMENT du mal à croire qu’il croît ce qu’il dit tellement c’est niais et décalé du réel.

  11. bohd dit :

    Les p’tits faf d’habitude si prompts à dénoncer “l’assistanat” qui viennent mendier des sous, succulent !
    En ce qui me concerne vous pouvez bien crever la gueule ouverte, je reprendrai des moules.

    Bye-bye les fascistes.

    • Erwan Berric dit :

      @dohb: pourvu que les moules te collent une courante infernale, que tu finisses par réclamer un prêtre!

  12. Gaï de ROPRAZ dit :

    J’écris depuis le Canada (Toronto) où je suis rentré hier pour me faire opérer des genoux (Le foot…).
    Je suis abassourdi par certaines réactions (Gauchistes bien entendu…) ou la haine se dispute la place à l’insulte. Et la plupart des belligerents sont des Bretons !… Je ne suis pas Breton, mais j’ai habité en Bretagne lorsqu’on a été chassés d’Afrique du Nord. De ce fait j’ai navigué sur les bateaux de pêche bretons qui travaillaient pour nos usines de poissons installées à Quimperlé et Quimper). De ce fait, j’avoue avoir un immense respect pour tout ce qui touche la Bretagne. Bien que retraité, je tacherais donc de participer avec un don symbolique, car vous -et autant la Bretagne- le méritent. Le tout est de concevoir comment vous faire parvenir ma participation. Mais ce sera fait, car vous le meritez. Et
    depuis le Canada, lorsque la Muse s’épuise à pousser les mots (Car j’ecris des Thrillers, et mon Editeur et ami Jean Picollec est mort deux jours avant mon arrivée à Paris -de ce fait si vous connaissez un autre Editeur, je suis preneur !…-) le décalage horraire aidant, de par vos lectures, vous illuminez mes nuits sans sommeil. Bravo Breizh Info, et surtout ne faiblissez pas !!!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Social

Crise humanitaire dans l’Etat Karenni : Des religieuses sur le front ont besoin d’un véhicule tout terrain.

Découvrir l'article

Economie

Après ceux de Breizh-info.com, le Crédit Mutuel ferme les comptes bancaires de l’association féministe Némésis [Matthieu Bock-Côté évoque ces décisions arbitraires]

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Donnez votre opinion sur Breizh-Info !

Découvrir l'article

Sociétal

Argos en GAV – L’alpinisme est-il de Droite ? – 10 ans de Breizh-Info… Nouvelle Vague #102

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Bloavezh mat ! Bonne année 2023

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Une mise au point concernant la guerre en Ukraine et la ligne éditoriale de Breizh-info.com

Découvrir l'article

A La Une, CALLAC, Sociétal

Censure.Twitter suspend le compte Breizh-info… pour avoir révélé l’arrivée de migrants à Callac [Compte rétabli]

Découvrir l'article

A La Une, Economie

Face aux risques de censure, abonnez-vous (gratuitement) à la lettre d’information de Breizh-info.com

Découvrir l'article

Economie

Donnez votre or pour la cause !

Découvrir l'article

A La Une

Vous voulez que Breizh-info poursuive son travail en 2022 ? Alors aidez-nous maintenant !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍