Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

“Décadanse” de Patrick Buisson : aux sources de l’effondrement démographique et familial

Breizh-Info arrive un peu après les autres pour la chronique de Décadanse* de Patrick Buisson mais nous, au moins, l’avons lu jusqu’au bout !

Première et dernière ligne. Et même entre les deux. Car chroniquer les 524 pages de Décadanse une semaine après reçu le bouquin est impossible. Tant l’ouvrage est dru. Précis. Décortiquant. Patrick Buisson reprend toute la genèse de l’effondrement moral, démographique, familial et sexuel que la France connaît depuis la Libération. Et surtout démontre à quel point ces changements sont le fait de minorités issues de la bourgeoisie qui s’emmerde et que les navrantes conséquences auront, avant tout, touchées la classe laborieuse. Comme l’immigration.

L’avortement, par exemple, aura été le grand projet de la franc-maçonnerie, suivant en cela les caprices de ces bourgeoises intellos se faisant régulièrement trousser jusqu’à plus foutre par l’inconnu du jour. N’ayant aucune morale, ces putains chercheront par tous les moyens à solutionner le hiatus entre envie de carrière et polichinelle dans le tiroir. Les médecins francs-macs ayant trouvé la clef du tiroir sans avoir besoin du cintre, ces dernières bouleverseront une société entière pour pouvoir “jouir sans entrave” et, surtout, sans maternité. Puis viendra la pilule. L’assouplissement des conditions de divorce. Et la pédophilie généralisée dans certains milieux…

La France est aujourd’hui submergée démographiquement. Moins de 2 enfants par femme. Un papa + Une maman = 2 personnes qui donnent 1,83 enfants, on comprend bien que ça ne peut pas marcher sur le long terme. D’où “l’importation” massive. L’Occident aura réussi à externaliser sa production manufacturière en Chine et sa production de gosses en Afrique. Comme ça, l’Occidental peut baiser tranquille et poursuivre une carrière de “consultant” ou de “community manager”.

Patrick Buisson explique ainsi, par le détail, les raisons de cet effondrement. Que tout cela a été pensé. Planifié. Familles séparées. Multi-divorcées. Notre monde actuel est peuplé d’ex-, de livrets de famille. Autrefois, ces livrets avaient 4 ou 5 noms à la case “enfants”, maintenant c’est à la case “parents” car aucune famille ne reste unie jusqu’au bout. Malheur. Mais apparemment, c’était pour notre bien !

Ah ça valait bien le coup de mettre les Boches dehors en 44 ! Il fallait “retrouver notre liberté” à l’époque. Ah on l’a retrouvé depuis ! Tellement qu’on ne sait plus quoi en faire. “Tant de liberté pour si peu de bonheur” disait France Gall. Effectivement, nous sommes libres. Libres de faire n’importe quoi. Libres de notre sexualité. D’avorter. De nous séparer. De nous enfiler. De vivre en concubinage et en cocubinage. Libres d’être bien malheureux surtout. Libres d’être tristes et fracassés. Reste les chats, Tinder et Netflix. Belle avancée de la “liberté” !

Patrick Buisson nous raconte donc comment on en est arrivé là. Avant clôture du syndic de faillite.

* Décadanse. Patrick Buisson. Albin Michel. 524 pages.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à ““Décadanse” de Patrick Buisson : aux sources de l’effondrement démographique et familial”

  1. Hadrien Lemur dit :

    Ça ressemble bougrement à du A-S H dans le texte…Mais je peux me tromper.

  2. anonyme dit :

    Alors on twerke.
    Les guerres passées nous le rappellent : au début on sait comment elles commencent mais jamais comment elles finissent.
    Lors du début des hostilités en Ukraine, sentant le danger, il n’aura pas fallu une semaine à nos voisins verts Allemands pour passer du vert soleil à un vert nettement plus gris.
    En France, alors que les caesars français donnent de la voix avec succès sur le champ de bataille des dirigeants de l’opposition twerkent devant les caméras lors d’une réunion de très haut niveau. S’il s’était agit d’un spectacle burlesque pour le Téléthon cela aurait pu faire sourire. Mais non, ils étaient sérieux.
    Sans vouloir casser l’ambiance ni être alarmiste serait-ce trop leur demander de manifester un peu de retenue ?

  3. PL44 dit :

    ” Effectivement, nous sommes libres. Libres de faire n’importe quoi.”
    Tiens donc ! Avec force dérogations, QR codes, certificat de political correction, peut être.

  4. P.G. dit :

    France rime très bien avec “décadence”, et c’est malheureusement la réalité. La Liberté, la joie, etc… il n’y aura que la fin de triste, et c’est peut-être pour bientôt, hélas !

  5. Jotglars 66 dit :

    Allez voir la décadence de l’ Empire Romain d’Occident et vous retrouvez toutes les composantes de notre décadence dont parle P.Buisson.
    Rome assura son propre déclin par des politiques abusives et la dégradation de sa réputation. Le contact croissant avec les barbares a entraîné la ” barbarisation” dont Rome a du dépendre pour assurer sa défense ( c’est grâce aux migrants que certains postes de travail seront remplis ! )
    Des millions d’habitants des provinces reçurent le nom de romains ( voir la naturalisation facile pour devenir français ! ) sans en avoir le génie et la compétence ( inutile de comparer trop facile ! )
    Les frontières non protégées devinrent la proie des barbares qui s’aperçurent très vite de la décadence romaine autant militaire que civile et morale .
    Toute ressemblance avec les évènements actuels ne seraient que pure coïncidence !!

  6. RoseMarine dit :

    Pour l’IVG, le monsieur retarde. Les bourgeoises / après qui il en faute d’avoir pu en trousser dirait-on…- n’ont jamais en de souci pour avorter: avec l’argent, j on. Va en Suisse ou ailleurs…
    En revanche, le monsieur ne vilipende jamais les hommes qui ne sortent pas «couverts »…
    Comment, au 21e siècle, peut-on encore tenir un tel discours sur ce sujet?
    Qu’il s’occupe de sa prostate et de ses testicules – les mains existent pour éviter d’engrosser , bourgeoises ou catins ou midinettes avec son penis, et laisse leur utérus à leurs propriétaires.
    Un tel discours, sur ce point, est surréaliste. Au moins autant que les délires de Davos et du Dr FrankenSchwab.

  7. patphil dit :

    buisson un empêcheur de suicider les européens par leurs zélites

  8. Marie Pierre Carbonnel Mazzia dit :

    Quelle caricature! Les bourgeoises qui se faisaient trousser….!!!!! Il vaut mieux que les femmes recourent aux “faiseuses d’anges” comme avant? Patrick Buisson et le droit des femmes😂 saluez le de la part d’une ancienne employée du journal Minute, il a pas changé

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Tribune libre

IVG dans la Constitution : plus qu’un symbole, un texte dangereux [L’Agora]

Découvrir l'article

Sociétal

Bretagne administrative. Un nombre de naissances historiquement bas en 2023

Découvrir l'article

Sociétal

Constituonalisation de l’avortement : faut-il se taire ?

Découvrir l'article

Tribune libre

Meurtre en gant blanc : inscription dans le marbre de l’avortement

Découvrir l'article

Immigration, Sociétal

Chute de la natalité : pour 69 % des Français, l’immigration n’est pas une solution

Découvrir l'article

International

Démographie. Les immigrées algériennes ont un taux de fécondité de 3,69 enfants par femme en France contre 2,2 en Algérie

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Une commissaire européenne souhaite régulariser 1 million de migrants par an

Découvrir l'article

Sociétal, Vidéo

8 milliards d’habitants sur Terre en 2024. Explosion ou… récession ? [Vidéo]

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Au 1ᵉʳ janvier 2021, la Bretagne administrative comptait 3 394 567 habitants.

Découvrir l'article

Politique

Décès de Patrick Buisson. Retour sur le parcours d’un homme qui a influencé la droite française

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍