Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Jean-Luc Mélenchon : les affaires sont les affaires !

« Oui, ferme ta gueule », s’était écrié Gérard Larcher, président du Sénat (RTL, mercredi 6 décembre 2023). Il visait évidemment Jean-Luc Mélenchon qui, selon une Insoumise, connaîtrait un coup de mou : « Il en a marre de la bagarre, il veut écrire des bouquins et faire des conférences. Il nous parle de nos vies personnelles, un peu comme un papy (…) Ce n’est plus la même machine de guerre. » (Libération, jeudi 14 décembre 2023)

Pourtant, lors d’un meeting organisé récemment à Rennes, il avait la grande forme.  « Sur scène, l’Insoumis fait le show durant une bonne heure sans note. Un haut-parleur à l’extérieur diffuse ses paroles. “ Jamais on ne me fera taire, surtout après cette campagne de haine contre moi », martèle-t-il.» (Ouest-France, lundi 18 décembre 2023). Bien entendu, « il rappelle la nécessité de ne pas diviser les travailleurs, qu’ils aient ou non des papiers » (Ouest-France, Ille-et-Vilaine, vendredi 15 décembre 2023). Jusque là, rien de nouveau. Mais le lider maximo a la bosse du commerce et les spectateurs ont eu droit à un « message » digne d’une radio commerciale : « Voilà les fêtes qui approchent… », a-t-il lancé, l’air mystérieux. Avant de brandir son dernier livre intitulé “Faites mieux ! Vers la révolution citoyenne » (Robert Laffont). Et d’encourager le public : « ça s’offre ! ». Devant les rires (un poil gênés) de l’assistance, le triple candidat à la présidentielle s’est justifié : « Non mais attendez, je fais de la pub, j’ai le droit. Mais vous savez pourquoi ça s’offre ? Cela fait de l’effet. » Puis il a quitté la scène sur ces mots : « Moi, j’ai fait ma pub parce que sinon, après, je me fais engueuler quand je rentre à la maison. » (Le Canard enchaîné, mercredi 20 décembre 2023). Si on comprend bien, Sophia Chikirou (LFI, Kabylie), député de Paris (6e circonscription), avec laquelle il entretient des relations « extraprofessionnelles », lui demande des comptes… Il est vrai que le succès rencontré par « Faites mieux ! » reste très insuffisant si on considère l’importance de la clientèle de son auteur (7 600 000 voix au premier tour de l’élection présidentielle de 2022), seulement 13 000 exemplaires vendus  ; ce qui est tout de même mieux que le bouquin de Manuel Valls « Le courage guidait leur pas » (Tallandier) qui se contente d’un petit 1 500 exemplaires (L’Express, 21 décembre 2023).

On constate que toutes les femmes ne sont pas en admiration devant « Méluche » et ses copains; c’est le cas de Raquel Garrido (LFI  frondeuse), députée de Bobigny-Drancy. « “ Sanctionnée par la CPI“ » (comprendre cour pénale insoumise), elle considère que la France insoumise a été structurée comme un outil de campagne personnel et se demande comment ce mouvement en est arrivé à enfanter de la sorte “ des monstres staliniens“ » (Challenges, 7 décembre 2023). C’est sans doute ce que pense Gurvan (nom d’emprunt), militant d’Ille-et-Vilaine, tiré au sort pour représenter son département lors de l’assemblée représentative du mouvement qui s’est tenue samedi 16 décembre à Paris.

« Alors qu’il souhaitait interpeller la direction de son parti pour réclamer un fonctionnement moins centralisé, ce militant dit avoir subi un recadrage en règle (…) Ce dernier avait dans son sac un texte discuté et amendé par les militants rennais et des alentours. Son titre : « Repenser la France insoumise, prendre soin du mouvement, à Rennes et à Paris » Parmi les revendications : indépendance financière des groupes locaux, instauration d’un mécanisme d’adhésion à LFI aujourd’hui inexistant, demande de pluralisme, d’ouverture… » (Le Monde, dimanche 24-lundi 25-mardi 26 décembre 2023).

Le service d’ordre de LFI ne rigole pas

Tout est fait pour empêcher un vrai débat. « Un quart d’heure seulement est consacré aux “remontées des boucles départementales“, et les militants sont installés par petits groupes pour des “discussions en table“, excluant un auditoire plus large. Le militant breton décide malgré tout de demander la parole pour s’adresser à la salle, après le discours de Sarah Legrain, députée de Paris, chargée de la vie du mouvement. On l’aperçoit debout, la main en l’air, sur la vidéo de l’événement : sur l’estrade, le député du Rhône Gabriel Amard enchaîne avec un discours et balaie de la main cette tentative inopportune. » Mais le meilleur reste à venir avec l’intervention du service d’ordre.  D’abord pour le faire se rasseoir, ensuite en s’installant à sa table pour le « surveiller ». Sarah Legrain vient le voir. « J’essaye de détendre l’atmosphère en indiquant (…) que ce serait la misère si je n’arrivais pas à lire ce texte car nous souhaitons vraiment le porter à la connaissance de nos camarades », raconte-t-il. Avant de poursuivre : « Sarah Legrain  me répond que “ma boucle départementale n’a pas à me demander de prendre la parole à l’assemblée“, que ma requête “détruit notre organisation collective“ et que j’essaye de “prendre en otage l’assemblée“ ». La responsable finit par lui dire qu’il serait « antidémocratique » de lui accorder cinq minutes à lui et pas aux autres. » (Le Monde, 24-25-26 décembre 2023) Le mot de la fin revient à Jean-Luc Mélenchon qui dénonce « certains “insoumis“ jamais contents qui réclament plus de démocratie interne », des « pleurnichards » qui alimentent, selon lui, une cabale médiatique anti-LFI. Il paraît que les « camarades » d’Ille-et-Vilaine soutiennent Gurvan – des autonomistes en quelque sorte !

Que pensent de ces méthodes les députés insoumis bretons ? Sont-ils satisfaits de la « démocratie interne » sauce Mélenchon ? Entrent-ils dans la catégorie  des « pleurnichards » ? Comment voient-ils leur réélection en 2027 si la Nupes n’existe plus et si les candidats du Rassemblement national parviennent à se maintenir au second tour ? Voilà des questions intéressantes à poser à Murielle Lepvaud (Guingamp), Ségolène Amiot (Nantes-Saint-Herblain), Mathilde Hignet (Redon), Frédéric Mathieu (Rennes-Bruz), Andy Kerbrat (Nantes-centre) et Matthias Tavel (Saint-Nazaire). Pour l’instant, Mathieu et Hignet n’ont pas l’air d’être mécontents de leur sort car non seulement ils assistaient au meeting de Rennes, mais encore ils ont pris la parole avant le « chef » ; ils ont « chauffé » la salle.

Jeudi 14 décembre, lors de cette réunion, Jean-Luc Mélenchon a abordé également la question des élections européennes de juin. Pas question de se précipiter, « nous allons mener une bataille. Et nous avons décidé que nous déciderons nous-mêmes de l’heure à laquelle nous commencerons ». Et de poursuivre, « ne vous occupez de rien. Chacun à son poste ! » En, mars, la « convention de l’Union populaire » est censée lancer la campagne du mouvement  mélenchoniste (Le Figaro, mercredi 27 décembre 2023). Par conséquent, les militants sont invités à se reposer avant la « bataille » du 9 juin. En attendant, ils ont le droit d’être inquiets car les enquêtes portant sur les intentions de vote pour les européennes ne donnent rien de bon : 28 % pour la liste du Rassemblement national, 20 % pour celle de la majorité présidentielle (Renaissance, MoDem, Horizons), 10,5 % pour celle du Parti socialiste, 9,5 % pour celle des Ecologistes, 8 % pour celle des Républicains, et seulement 7,5 % pour celle de la France insoumise (Ipsos-Sopra Steria, Le Monde, dimanche 17-lundi 18 décembre 2023). Il faudra ramer…

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Jean-Luc Mélenchon : les affaires sont les affaires !”

  1. gaudete dit :

    Heureusement que ce genre de personnages n’est pas à la tête de l’état bien que,ce ne soitn mirobolant mais là nous serions Cuba bis

    • Le Celte dit :

      Non il y aurait une guerre civile, ethnique et religieuse pour notre indépendance. Quand il était ministre sous Mitterrand il avait dit que l’apprentissage du Breton à l’école était un danger pour la cohésion nationale.
      Maintenant il voudrait faire apprendre l’arabe et la créolisation partout .

  2. Le Celte dit :

    Melenchon le candidat du peuple millionnaire, celui qui n’a jamais eut un travail productif.
    Il y a 10 ans il était venu faire un meeting par chez moi , ils avaient loué une salle qui pouvait contenir 3500 personnes et au final à peine 300 personnes étaient présentes .
    Pour masquer le flop ils avaient installés des bâches pour cacher la misère.
    Ensuite Melenchon a trouvé une excuse, les sympathisants ne sont pas venus par ce qu’il y avait une rumeur de manifestation contre sa venue .
    J’ai eu pitié de lui , le pauvre il a traversé toute la France pour 300 gauchos en perdition.

  3. Gaï de ROPRAZ dit :

    Je ne vois pas l’utilité d’un tel article. Il suffit simplement de s’intéresser un tant soit peu à la politique nationale pour savoir, ou comprendre, que Mélenchon c’est du passé. Il reviendra de moins en moins en scène et c’est tant mieux. Même au sein de sa famille personnelle et intime, il est loin de faire l’unanimité. Bref, un saltimbanque anti-France de son acabit fait bien plus de mal, qu’il n’apporte d’intérêt. Je ne suis pas de son bord (Et loin de là !…), mais cela me fait mal de savoir qu’il soit né a Tanger. Nous les Tangérois, il nous fait honte. Bref, casse-toi pauv’ c…., et le plus vite sera le mieux !

  4. c’est un pauvre type! mais plein de fric! ou l’a t’il trouvé?

  5. Damoizeau dit :

    Pour l’instant c’est le seul qui peut faire barrage à marine le Pen car il ne faut rien espérer des autres comme Cazeneuve ou Édouard Philippe

    • Hadrien Lemur dit :

      Si c’est de l’humour, c’est vraiment subtil, sinon si vous pensez que la priorité d’un pays submergé par le tsunami migratoire, avec le taux d’imposition le plus élevé de la planète , le déficit le plus important d’Europe et une dizaine de villes classées dans le palmarès des plus dangereuses du monde est de faire « barrage à Marine Le Pen » vous pouvez directement être admis dans le paradis gauchiste, assis à la droite de votre seigneur Méluche 1er. Bonne année dans le monde virtuel des croyants marxistes.

    • Le Celte dit :

      Lequel ou laquelle est digne et honnête ?
      Melenchon n’est pas apte psychologiquement pour cette fonction.
      Macron à baiser en beauté les naïfs , il est manipulateur, mystificateur, menteur, arrogant, suffisant, un enfant roi capricieux.
      Les socialopes ne sont plus rien ils n’ont pas évolués, regardez la gestion des régions et des villes administrées par eux.
      Les Républicrétins se cherchent un leader mais tant qu’ils n’auront pas avoués qu’ils ont fait un acte de traîtrise en 2005 à cause de Sarkozy les électeurs seront rancuniers.
      Les pastèques sont trop mûres avec leur brochette d’imbéciles qui font du buzz pour exister.
      Reconquête n’est qu’un petit parti qui voudrait percer.
      Le RN est veut passer pour un parti fréquentable . S’ils arrivent au pouvoir les LFIst fucking et les gauchos vont déclencher des manif et des émeutes.
      Tout ce qu’il faut pour donner à certains les moyens pour déclencher une guerre civile ethnique et religieuse qui est nécessaire pour retrouver notre Indépendance territoriale, les politiciens et les Fdo n’ont pas idée du ras le bol de la population.
      Tous les régionalistes pur et dur des différentes regions a forte identité veulent l’implosion du système politique Français.
      Allez y il sera trop tard pour pleurnicher.
      Mince il ne fallait pas dire la vérité.

  6. emile 2 dit :

    un oiseau comme ça aux manettes , ça voudrait vite ressembler à la terreur de 1793 …..

  7. Hadrien Lemur dit :

    Je lui conseille de faire éditer son bouquin en arabe et là il risque de trouver sa clientèle. il faudra aussi modifier un peu le titre de : Faites mieux ! Vers la révolution citoyenne en Faites mieux ! Vers la révolution islamique et l’affaire est dans le sac ! Ne me remercie pas Jean-Luc, c’est cadeau pour la nouvelle année.

  8. Bertrand dit :

    Ce politicien professionnel – sénateur à…35 ans, ce qui en dit long sur les aspirations réelles du bonhomme qui n’a ouvert son fond de commerce “révolutionnaire” que sur le tard – n’a jamais travaillé de sa vie et a toujours vécu aux crochets du contribuable.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique, Sociétal, Société

Quand le parti musulman UDMF s’insurge contre les lois favorables au transexualisme

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

Clisson, E brezhoneg, Local, NANTES

Gwaled/Valette (44) : un emsaver LFI taget war ar marc’had met gant piv ?

Découvrir l'article

Politique

Ségolène Amiot (LFI) possède les bonnes cartes pour devenir ministre

Découvrir l'article

Insolite

Gauchisme. Morceaux choisis du Discord LFI !

Découvrir l'article

Sociétal

L’alliance Macron-LFI exulte face à la répression politique en France

Découvrir l'article

Local, NANTES, Politique

Nantes : le divorce PCF-LFI est consommé

Découvrir l'article

Politique

Brest : Pierre-Yves Cadalen rêve d’une VIe République

Découvrir l'article

Politique

LFI : il faut choisir son camp… avec précaution

Découvrir l'article

Politique

Claudia Rouaux (PS) veut la « rupture avec le mélenchonisme »

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky