Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A la découverte des Saints Bretons. Le 12 février, c’est la saint Riog

Nous vous proposons dans cette rubrique de découvrir l’histoire des Saints Bretons. Les saints bretons désignent des personnalités bretonnes vénérées pour le caractère exemplaire de leur vie d’un point de vue chrétien. Peu d’entre elles ont été reconnues saintes par la procédure de canonisation de l’Église catholique (mise en place plusieurs siècles après leur mort), mais ont été désignées par le peuple, leur existence même n’étant pas toujours historiquement attestée. La plupart des vitae de saints bretons qui nous sont parvenues datent en effet des ixe et xe siècles ou ont été réécrites dans le contexte de la réforme grégorienne qui induit parfois les clercs à remodeler les documents hagiographiques, issus de traditions orales transmises aussi bien dans le vieux fond populaire que dans le milieu savant, dans leur intérêt (légitimation de la figure épiscopale, du bien-fondé d’une réforme d’une communauté monastique). Le développement du culte de ces saints se développe au Moyen Âge tardif lorsque plusieurs familles de l’aristocratie bretonne s’approprient les légendes hagiographiques en justifiant par des arguments généalogiques, de la protection particulière d’un saint ou de son adoption comme ancêtre de substitution dans leurs lignages.

Les historiens actuels éprouvent encore beaucoup de difficultés pour distinguer entre imaginaire et réalité. L’historicité des épisodes de la vie de ces saints reste ainsi souvent douteuse car ces épisodes se retrouvent dans l’hagiographie tels qu’ils apparaissent dans les coutumes ou dans le folklore. La structure même du récit des vitae se rencontre dans d’autres Vies de saints dont les auteurs reprennent généralement des « conventions littéraires d’un modèle biblique qui façonnait leurs modes de pensée et d’expression ».

En 2022, environ 170 saints bretons sont représentés, chacun par une statue, à la Vallée des Saints, en Carnoët.

Le 12 février, c’est la saint Riog

Sa vie est peu connue, la source unique étant la Vie des Saints de la Bretagne Armorique d’Albert le Grand.

Vivant au vie siècle, Rioc, fils du seigneur Élorn, qui possédait un château sur les rives du Dourdon (fleuve côtier qui a pris par la suite le nom d’Élorn) près de La Roche-Maurice, fut sauvé à deux ans des griffes d’un dragon qui s’apprêtait à le dévorer par deux chevaliers originaires de l’île de Bretagne (Grande-Bretagne actuelle) qui rentraient de Terre sainte : Derrien et Néventer.

Pitre-Chevalier écrit, s’inspirant du récit d’Albert Le Grand : « À la vue du serpent [dragon] Derrien mit pied à terre, mais son cheval s’effraya si fort, qu’il se mit à courir à toute bride à travers le pays cependant, il avança vers le dragon et, ayant fait le signe de la croix, lui mit son écharpe au col, et le bailla à conduire à l’enfant Riok, lequel le mena jusqu’au château de son père ». Pitre-Chevalier voit dans cette légende « une poétique image de la lutte du jeune christianisme contre la vieille idôlatrie  ».

En remerciement, le seigneur Élorn se convertit, avec sa femme et son fils Rioc, au christianisme, et fit construire l’église de Plounéventer.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “A la découverte des Saints Bretons. Le 12 février, c’est la saint Riog”

  1. FIFI dit :

    un peu de légende bien et alors c’est mieux que l’absence de FOI

  2. Sissi dit :

    Fils du roi d’Elorn, en Pays du Leon (Finistère), en Bretagne. Persécuté par son propre père, il se réfugie au château de Joyeuse-Garde avec sa mère, qui décède quelques années plus tard alors qu’il n’a que 16 ans. Il vend tous ses biens et part se retirer sur un rocher entièrement désert et situé en mer, non loin de la rade de Brest. Il y passe 41 ans. Guénolé, abbé de Landevennec, ayant eu connaissance de la vie exceptionnelle de l’ermite, lui rend visite et se trouve fort impressionné par ce qu’il voit et entend. À son invitation, Rioc l’accompagne en son monastère, où il termine paisiblement sa vie (+ vers 600)

  3. Sissi dit :

    Saint Riog (Rioc) Fils du roi d’Elorn, en Pays du Leon (Finistère), en Bretagne. Persécuté par son propre père, il se réfugie au château de Joyeuse-Garde avec sa mère, qui décède quelques années plus tard alors qu’il n’a que 16 ans. Il vend tous ses biens et part se retirer sur un rocher entièrement désert et situé en mer, non loin de la rade de Brest. Il y passe 41 ans. Guénolé, abbé de Landevennec, ayant eu connaissance de la vie exceptionnelle de l’ermite, lui rend visite et se trouve fort impressionné par ce qu’il voit et entend. À son invitation, Rioc l’accompagne en son monastère, où il termine paisiblement sa vie (+ vers 600)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 1er Mars c’est la Saint Dewi

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 29 février c’est la Sainte Sesilina

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 28 février c’est la Saint Rivelen

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 27 février c’est la Saint Onen

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des saints Bretons. Le 26 février c’est la St Koulfinid

Découvrir l'article

International

A la découverte des saints Bretons. Le 25 février c’est la St Roparzh

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des saints Bretons. Le 24 février c’est la Saint Quay

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des saints Bretons. Le 23 février c’est la Saint Finnian

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des saints Bretons. Le 22 février c’est la Saint Evarzec

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des saints Bretons. Le 21 février c’est la Sainte Gwenn

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍