Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes : un chemin de croix organisé par la FSSPX dans le centre-ville !

Grande première dans les rues du centre-ville de Nantes où la FSSPX organisait ce dimanche un chemin de croix. En tête de cortège trônait une gigantesque croix en bois et en majesté, croix rédemptrice de notre sauveur Jésus-Christ, derrière des familles, des prêtres, des enfants de choeur.

Organisée à l’occasion du premier dimanche de carême, la foule de 500 traditionnaliste est partie de l’église de Notre-Dame-de-Bon-Port pour arriver sur le parvis de l’église Sainte-Croix, aux alentours de 18 h. La procession a pris la forme d’étapes (14 en tout) ponctuées de prières collectives, de distributions de tracts et de médailles de la Vierge.

Contrairement aux nombreuses manifestations gauchistes qui embrasent régulièrement le centre-ville de Nantes, ce chemin de croix s’est déroulé sans le moindre incident. La veille même, une personne avait été poignardée à l’angle de la rue Saint-Catherine et de l’allée Cassard par un inconnu. Les secours arrivés sur place avaient été pris à partie par une foule d’une trentaine de personnes, majoritairement issus de communautés bien précises.

En Loire-Atlantique, les Traditionnalistes de la FSSPX se rassemblent en trois endroits : l’église Saint-Emilien dans le quartier des Hauts-Pavés à Nantes et à la chapelle Saint-Martin en Château-Thébaud sans oublier Notre-dame-des farfarets en Juigné-les Moutiers.

De nombreuses photos de ce chemin de croix très réussi sont disponibles sur la page Facebook de la FSSPX Nantes.

Crédit photo : Louis Fourage/FSSPX Nantes

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Nantes : un chemin de croix organisé par la FSSPX dans le centre-ville !”

  1. kaélig dit :

    Dans les années 1950, même dans les petits patelins, kermesses, pardons, processions dans les rues entièrement couvertes de fleurs et de verdure étaient de tradition. On n’avait pas honte de se dire chrétien à cette époque.
    Nous sommes devenus indifférents voire athées, et à mon avis peu disposés à “embrasser” la nouvelle religion à la mode, l’Islam, religion (une Secte ?) pour le moins peu respectueuse des Droits de l’Homme (et encore moins de la Femme) et néanmoins tolérée par nos dirigeants peu regardant voire complices.

  2. patphil dit :

    tiens tiens, un curé tradi qui n’a pas honte de s’afficher comme avant. et les fidèles le suivent

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Un « belge » avec un fusil d’assaut interpellé alors qu’il voulait aller à Nantes

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Mélissa (Némésis) : « Passé une certaine heure, et même parfois en journée, il est impossible pour une femme de se balader seule dans le centre-ville de Nantes » [Interview]

Découvrir l'article

NANTES

Séquestration et tortures à Nantes. Sounounou, 26 ans, quatrième suspect écroué avec un profil inquiétant

Découvrir l'article

NANTES

Manque de policiers municipaux à Nantes : la ville organise un concours de recrutement

Découvrir l'article

RENNES

Venus des quartiers de Nantes (et d’Afrique), ils sont condamnés pour deux fusillades à Rennes sur fond de trafic de drogue

Découvrir l'article

Sociétal

Affaire Dupont de Ligonnès : Le procureur de Nantes rejette la version “sans fondement” de la sœur

Découvrir l'article

NANTES

Terrain d’insertion pour Roms à Saint-Herblain : le projet stoppé par le Conseil d’État

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, NANTES, Pornic, Société

Mafiaïsation de la société : tentative d’assassinat à Pornic !

Découvrir l'article

NANTES

Cambriolages à Nantes : un marocain multirécidiviste en attente de son permis de séjour écroué

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Trois individus arrêtés pour une série de « vols à la clenche »

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky