Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Loi contre les dérives sectaires : un dangereux pas en avant vers la dictature

Une nouvelle offensive contre les libertés fondamentales est en préparation. Sous la noble appellation de “projet de loi contre les dérives sectaires”, elle entend criminaliser toute personne qui remettrait en question les traitements médicaux. C’est un pas de plus vers la censure et la répression, dont les lanceurs d’alertes feront les frais.

L’Assemblée nationale a adopté, mercredi 14 février dernier, un projet de loi visant à “renforcer la lutte contre les dérives sectaires” et dont l’article 4 a provoqué de vifs débats au sein de l’hémicycle. Voulant sanctionner les abus des gourous et autres charlatans en matière médicale (1), crée de fait un nouveau délit de “provocation à l’abstention ou à l’abandon de soin” . Jugé “disproportionné“, il avait été rejeté par le Sénat. “Un article qui ne sert à rien puisque tout est déjà prévu dans le code de déontologie de médecine contre les gourous et les charlatans” comme l’a évoqué le sénateur Alain Houpert, à l’origine de son retrait.

Mais, le but de cette disposition – réapparue en Commission des lois, avec, en plus des peines considérablement augmentées – n’est peut-être pas celui affiché et ouvre à voie à de possibles dérives autoritaires.

Elle prévoit 30.000 euros d’amende et un an de réclusion à quiconque incite à l’abandon ou à l’abstention de soins retenus efficaces “en l’état des connaissances médicalespar la communauté scientifique. Des peines ahurissantes qui sont portées à trois ans de réclusion et 45.000 euros d’amende si l’incitation est avérée !

Le professeur Didier Raoult est particulièrement ciblé, Olivier Véran l’ayant implicitement qualifié de “gourou” lors des débats. Et Marine Le Pen de revenir sur l’inefficacité de l’ancien ministre de la Santé lors de la crise du Covid-19 et de rétorquer “Mais dites-moi, y’a pas quelques ministres qui ont été soignés par le professeur Raoult ? Y’a pas quelque-unes de vos grand-mères, Présidents de conseils régionaux qui ont été soignés par le professeur Raoult ?“, mettant en lumière l’hypocrisie qui règne au sein d’une élite politique qui tire à boulets rouges sur le virologue marseillais après avoir bénéficié de ses services, dont Sabrina AgrestiRoubache, une des premières partisanes de l’article. Qu’elle entend défendre corps et âme, quitte à “le réécrire pour qu’il passe“.

Les oppositions sont donc montées au créneau. Nicolas Dupond-Aignan a souligné quant à lui l’importance du travail des lanceurs d’alerte, donnant en exemple Irène Frachon, la pneumologue qui avait averti sur les risques de la prise de Mediator, un médicament ayant provoqué la mort de nombreux patients jusqu’à son retrait en 2009.

Or, c’est la défaillance même des oppositions à avoir permis l’adoption du texte. Laxisme ou je-m’en-foutisme, double-discours ou corruption, il n’en reste que les partis qui étaient ouvertement contre le projet de loi n’ont pas fait bloc. Le citoyen jugera : seuls 19 des 75 députés La France Insoumise ont voté contre ; 41 sur 88 députés du Rassemblement national ;  12 sur 62 des Républicains.

Sur le plan strictement médical, le “en l’état des connaissances médicalespose problème puisque qu’en médecine, comme dans toutes les disciplines scientifiques d’ailleurs, l’état des connaissances évolue sans cesse. Ce qu’a tenu à rappeler le sénateur Alain Houpert, qui se trouve être aussi médecin : “Ce qui fait avancer la science, c’est le doute. S’il n’y a pas de doute, il n’y a pas de progrès.

Dans la pratique cela signifie qu’une victime d’effets secondaires d’un médicament, tout comme un scientifique ayant constaté la dangerosité d’un traitement devront se taire et ne pas en témoigner publiquement pour ne pas encourir la prison et des dizaines de milliers d’euros d’amende. Les médecines douces ou alternatives telles que l’ostéopathie, l’acupuncture ou l’homéopathie sont aussi menacées par l’alinéa 2 du même article.

C’est tout bonnement la fin de la liberté d’expression… et de la médecine, telles que nous les connaissons.

Le texte doit encore passer en commission mixte paritaire. Sans accord, il pourra faire l’objet d’une nouvelle lecture, et donc être à nouveau débattu. Il ne nous reste plus qu’à espérer que les oppositions auront envie de travailler ce jour-là.

 

 

Audrey D’Aguanno

(1) «  Est punie d’un an d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende la provocation, au moyen de pressions ou de manœuvres réitérées, de toute personne atteinte d’une pathologie à abandonner ou à s’abstenir de suivre un traitement médical thérapeutique ou prophylactique, lorsque cet abandon ou cette abstention est présenté comme bénéfique pour la santé de la personne visée alors qu’il est, en l’état des connaissances médicales, manifestement susceptible d’entraîner pour elle, compte tenu de la pathologie dont elle est atteinte, des conséquences particulièrement graves pour sa santé physique ou psychique.

« Est punie des mêmes peines la provocation à adopter des pratiques présentées comme ayant une finalité thérapeutique ou prophylactique alors qu’il est manifeste, en l’état des connaissances médicales, que ces pratiques exposent à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Loi contre les dérives sectaires : un dangereux pas en avant vers la dictature”

  1. gautier dit :

    à tous les salopards qui nous gouvernent, il faut les prendre et les injecter de 5 doses de Pfizer, s’ils résistent, il y a d’autres protocoles 4000 médicaments qui ne servent à rien, pas de gachis on leur donnera !

  2. kaélig dit :

    J’ai toujours ressenti une grande méfiance à l’égard des médicaments, ou vaccins qui n’ont pas été éprouvé par l’usage comme ce foutu vaccin anti-covid que j’ai bien voulu me faire administrer par 3 fois pour plaire aux samaritains de ma famille…Résultats: jamais ressenti une attaque du-dit virus, par contre arythmie cardiaque depuis cette “médication”.
    Je me suis même passé du traditionnel vaccin anti-grippal, comptant plutôt sur mon auto-défense immunitaire…C’est vrai, la grippe, c’est 3 jours de montée en température jusqu’à 40°C, grosse suée le 4è jour momment au cours duquel je me décide de voir le docteur qui me préconise 15 jours d’antibios alors qu’en fait je suis guéri !
    Il faut bien financer le Gross buziness de la Big Pharma…Vendetta La Hyène ne me démentira pas !

  3. jcm78 dit :

    il faut vraiment virer tous ces salopards

  4. Bran Ruz dit :

    Tout ceci est porté par le sieur vérole, chantre du macronisme, ancien ministre incompétent de la santé, aux ordres de la commission européenne ,et des grands laboratoires mondialisés. On voit le curriculum du gugus , on voit aussi que le bonhomme cherche à allumer des contrefeux au nom du macronisme pour qu’ainsi on s’évite de parler des vrais sujets qui sont : l’état lamentable de nos hôpitaux ou est soignée l’Afrique en goguette dans notre pays au détrimentdes autochtones qui attendent des heures aux urgences des CHU , le bilan des diverses injections pfizer entre autres qui on été frénétiquement effectuées dans notre pays , ou en sommes-nous des formations des nouvelles infirmières dont les hôpitaux ont urgemment besoins , bilan objectif et quantification des nombreux effets secondaires des vaccins covid 19 , et pathologies attenantes a ces injections . Ce gusgus , doit lui aussi rendre des comptes de tous cela puisque en effet, ce donneur de leçon en fascisme médical a été aux responsabilités pendant suffisamment d’années pour assumer son catastrophique bilan, qui est ne l’oublions jamais celui du macronisme.

  5. gaudete dit :

    Bien d’accord avec les 3 réponses précédentes mais n’ouiblions pas que macronor dictator s’est acoquiné avec Pfizer, et que donc il est obligé de renvoyer l’ascenseur, qu’il est là contre le peuple et pour ses prébendes à lui. Quant à Véreux c’est le pire charlatan que la terre ait porté et il ne s’excuse même pas des mensonges qu’il a proférés et des turpitudes qu’il nous a faites subir. Un Nuremberg et vite

  6. patphil dit :

    ne pas penser comme les zotorités est un crime ! mussolini l’avait bien compris en mettant en taule tous les opposants, les abattant si récidive !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Terreur politique en Belgique. Le maire turc de St Josse interdit une conférence avec Orban, Zemmour, Farage…

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Spectacle de Dieudonné près de Saint-Nazaire : La liberté d’expression triomphe face à la tyrannie républicaine

Découvrir l'article

Sociétal

“Fact-checkers” : à gauche toute !

Découvrir l'article

Sociétal

CNews menacée de censure : qui sera le prochain ? – Le Nouvel I-Média

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Justice, Politique, Sociétal

Liberté d’expression en Irlande. Elon Musk critique de nouveau la loi sur les « discours haineux » du gouvernement Varadkar

Découvrir l'article

International

Irlande. Le gouvernement remet sur la table sa loi contre « contre la haine », la plus répressive d’Europe, à la suite des émeutes contre l’accueil de migrants

Découvrir l'article

International

L’UE veut limiter la liberté d’expression sur les réseaux sociaux

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Société

Libertés publiques bafouées : la France modèle de tyrannie ?

Découvrir l'article

International, Sociétal

États-Unis. Après son rachat par Elon Musk : quelle perception de Twitter par les utilisateurs républicains et démocrates ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Environnement, Local, ROSTRENEN

Mais qui en veut (encore) à Morgan Large ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky