Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Hôpital de Guingamp : 1500 manifestants pour défendre le système de santé et la Sécurité sociale

Environ 1500 personnes se sont rassemblées ce dimanche 14 avril dans les rues de Guingamp (Côtes-d’Armor) pour défendre le système de santé et la Sécurité sociale.

Une mobilisation importante malgré un dimanche après-midi

Malgré un dimanche après-midi, environ 1500 personnes ont répondu à l’appel à manifester à Guingamp pour défendre le système de santé et la Sécurité sociale. Invités à se rejoindre au parking du Stade de Roudourou à 14h, les manifestants sont arrivés petit à petit sur place.

Parmi les manifestants, on pouvait compter de nombreux élus locaux, ainsi que des professionnels de santé venus exprimer leur inquiétude face à la situation du système de santé français. Les forces de l’ordre étaient également présentes pour encadrer la manifestation.

Après un discours introductif rappelant les causes de la manifestation, le cortège s’est élancé dans les rues de Guingamp. Les manifestants scandaient des slogans clairs et des revendications fortes : “On veut du fric pour l’hôpital public ! On veut du blé pour le système de santé !” “La Sécurité sociale c’est qui ? C’est nous ! On s’est battu pour la gagner, on se battra pour la garder !”

Le défilé s’est ensuite arrêté devant le tribunal trois quarts d’heure après le départ. Une plainte symbolique contre l’ARS (Agence Régionale de Santé) et l’Etat pour “vol de sécurité sociale et mise en danger d’autrui” y a été déposée.

Le cortège a ensuite terminé sa course place du Vally où un manifestant de chaque groupe syndical a pris la parole. Tour à tour, la CGT, Solidaires, FO ainsi que les comités de défense des hôpitaux de Guingamp et Lannion ont pu exprimer leur frustration vis-à-vis de la situation actuelle. A noter tout de même la prise en main du cortège par des militants de gauche et d’extrême gauche. Ce qui faisait dire à certains qu’il était dommage de politiser ainsi une lutte, celle pour la défense de l’hôpital et des services de santé, qui n’avait aucune étiquette politique.

Au coeur des discussions enfin, les médecins cubains, présentés par l’extrême gauche comme le saint Graal à des élus locaux qui semblent fermer les yeux sur les difficultés de langue, l’exploitation de ces médecins, et le fait de dépendre d’un Etat qui torture et emprisonne les opposants politiques.

Pourquoi ne pas simplement mobiliser les milliers d’internes, en médecine, en études d’infirmières, dans tout le pays ? « Nous sommes en guerre » non ?

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Hôpital de Guingamp : 1500 manifestants pour défendre le système de santé et la Sécurité sociale”

  1. patphil dit :

    3 millions pour l’ukraine, 90 milliards pour l’AME, les étrangers , les 2 millions de cartes vitales en trop, mais des cacahuètes pour les hopitaux français; cherchez l’erreur

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, CARHAIX, Local

Hôpital de Carhaix : l’Etat ne respecte pas ses engagements

Découvrir l'article

Santé

Votre santé, un trésor très convoité

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, GUINGAMP

Festival de la Saint-Loup à Guingamp : 100% danse bretonne en 2024 !

Découvrir l'article

Santé

Santé. Un monde d’allergiques

Découvrir l'article

GUINGAMP

Des médecins de Cuba à Guingamp pour cacher le tiers monde médical ? En mars 2024, 1092 prisonniers politiques sont enfermés dans cette dictature communiste

Découvrir l'article

Santé

Santé. Pourquoi 60% des asthmatiques sont des femmes ?

Découvrir l'article

Santé

Santé. Les mécanismes de l’audition

Découvrir l'article

GUINGAMP, Insolite, Justice, Local, Société

Guingamp : le jeune homme né en Algérie prétendait travailler pour les services secrets russes !

Découvrir l'article

GUINGAMP

Pour Fañch et tous les autres, Guingamp vote pour la reconnaissance du tilde dans l’état civil : une avancée symbolique pour la langue bretonne

Découvrir l'article

VITRÉ

Tiers monde médical en Bretagne. A Vitré, les Urgences régulées une fois de plus ce samedi 23 mars

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky