Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Italie. 101ème édition du Festival d’Opéra des Arènes de Vérone du 7 juin à septembre 2024

Le plus grand festival lyrique du monde entre dans un nouveau siècle : pour la 101ème édition du Festival d’Opéra des Arènes de Vérone, cinquante soirées sont programmées du 7 juin au 7 septembre.

Il fêtera notamment le centenaire de la mort de Giacomo Puccini et programme à cette occasion trois de ses chefs-d’œuvre : TurandotTosca et La Bohème, et célèbrera l’entrée de la pratique du chant lyrique italien au Patrimoine immatériel de l’Humanité de l’UNESCO.

Plus de 500 artistes participeront chaque soir aux représentations dans les immenses arènes qui peuvent contenir plus de 10.000 places et qui accueilleront plus de 500.000 spectateurs sur la durée totale du festival.
La pratique du chant lyrique italien entre au Patrimoine immatériel de l’Humanité de l’UNESCO

La saison sera inaugurée le 7 juin avec un évènement unique promu par le Ministère de la Culture italien et réalisé en collaboration avec la Fondazione Arena di Verona pour célébrer l’entrée de la pratique du chant lyrique italien au patrimoine immatériel de l’Humanité de l’UNESCO.

Il réunira 150 musiciens d’orchestre et plus de 300 artistes des chœurs issus de toutes les Fondations lyriques et symphoniques italiennes (Scala de Milan, Santa Cecilia, Rome, Florence, Bologne, Bari, Palerme, Trieste, Cagliari, Turin, Venise…) ainsi que certaines des plus grandes voix et des grands noms de la direction musicale comme Riccardo Muti qui fera l’honneur de venir diriger une partie de la soirée.

Célébration du centenaire de la mort de Puccini

Le 8 juin, le festival ouvrira avec le chef-d’œuvre de Puccini Turandot dans la mise en scène spectaculaire de Zeffirelli et dirigé par Michele Spotti qui fera ses débuts aux Arènes, tout comme Alfonso Signorini qui proposera une nouvelle mise en scène de La Bohème.

Enfin, Tosca, dont le rôle-titre sera chanté pour la première fois aux Arènes par Anna Netrebko, sera repris dans la mise en scène de Hugo De Ana.

Re-création de l’Aida historique de 1913

Aida de Giuseppe Verdi sera présentée dans deux productions différentes : celle signée par Stefano Poda la saison dernière pour l’anniversaire de la centième édition et celle dans la mise en scène historique de Gianfranco de Bosio montée en 1982 en se basant sur les archives du tout premier spectacle donné en 1913 pour la première édition du Festival d’Opéra des Arènes de Vérone, dont la mise en scène se basait elle-même sur les notes et suggestions de Giuseppe Verdi et d’Auguste Mariette. La première du 10 août résonnera tout particulièrement, cent onze ans jour pour jour après l’inauguration du Festival ouvert avec ce même spectacle.

Également à l’affiche, Carmen de Georges Bizet dans la mise en scène grandiose de Franco Zeffirelli et Le Barbier de Séville de Gioachino Rossini, dans l’élégante mise en scène rococo de Hugo De Ana.

Distributions : grands retours et débuts attendus

Comme toujours, les grandes stars internationales de l’opéra renouvellent leur présence aux Arènes, faisant de chaque soirée une première. Parmi les plus de soixante-dix solistes venant du monde entier, on notera les retours à Vérone d’Ekaterina Semenchuk, Yusif Eyvazov, Amartuvshin Enkhbat, Ludovic Tézier, Vasilisa Berzhanskaya, Lawrence Brownlee, Aleksandra Kurzak, Francesco Meli, Roberto Alagna, Luca Micheletti, Vittorio Grigolo, Elena Stikhina, Jonas Kaufmann et Luca Salsi.

La saison sera marquée par de nombreux débuts : Aigul Akhmetshina chantera le rôle-titre de Carmen, Pretty Yende celui de Micaela dans la même production, Juliana Grigoryan sera Mimi dans La Bohème, René Barbera interprétera le rôle du Conte Almaviva dans Le Barbier de Séville.

Ce sera également une grande première dans les Arènes pour les chefs d’orchestre George Petrou qui dirigera Le Barbier de Séville et Leonardo Sini qui sera à la baguette pour Carmen.

De plus, le Festival 2024 comptera 6 soirées exceptionnelles :

La grande danse de « Roberto Bolle and friends » reviendra les 23 et 24 juillet et la Neuvième Symphonie de Beethoven sera donnée deux cents ans après sa création, sous la direction d’Andrea Battistoni et avec les ensembles de l’Arena et les voix solistes d’Erin Morley et d’Ivan Magrì, qui font tous deux leurs débuts aux Arènes, ainsi que d’Anna Maria Chiuri et d’Alexander Vinogradov, le 11 août.

La soirée de gala « Plácido Domingo Noche Española » du 21 août voit le retour de l’artiste espagnol qui réunira à ses côtés d’autres grandes voix lyriques.

Très attendue, Carmina Burana d’Orff sera dirigée le 1er septembre par Michele Spotti, avec les solistes Jessica Pratt, Filippo Mineccia et Youngjun Park.

Enfin, la danse est de retour au Théâtre romain de Vérone avec deux représentations de Zorba le Grec de Theodorakis, dans une chorégraphie originale de Lorca Massine, les 27 et 28 août.

Les Quatre Saisons en version immersive pour le 300ème anniversaire de l’œuvre :

En première mondiale, la Fondazione Arena di Verona et Balich Wonder Studio présentent le 28 août un immense concert immersif avec des projections tridimensionnelles pour célébrer Les Quatre Saisons, à l’occasion du 300ème anniversaire de la publication du chef-d’œuvre d’Antonio Vivaldi. « Viva Vivaldi. The Four Seasons immersive concert » sera interprété par l’Orchestra dell’Arena di Verona et le violoniste Giovanni Andrea Zanon, dans le cadre d’un projet visionnaire et multisensoriel conçu par le directeur créatif Marco Balich. Une approche totalement nouvelle de la scénographie, à travers la technologie, pour que le Festival d’Opéra des Arènes de Vérone s’ouvre à tous les publics.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Italie. 101ème édition du Festival d’Opéra des Arènes de Vérone du 7 juin à septembre 2024”

  1. NEVEU RAYMOND dit :

    Pas beaucoup d’amateurs de Grande musique ici!!!
    Le veau d’or est toujours debout…Et Satan conduit le bal…conduit le bal…Faust!!!
    Vous préférez Carmen? La fleur que tu m’avais jetée dans ma prison m’était restée…!
    Ah nous sommes loin de nos historiens et philosophes…mon ami Beau de Loménie, notre voisin Tocqueville mais Barbey est à Bricquebec, Prévert pas loin, Millet à Omonville, Tancrède de Hauteville vers Coutances la belle endormie…and so on!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine, QUIMPER

Quimper. Un dimanche breton pour clôturer le Festival de Cornouaille 2024

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Clisson (44). Retour sur l’édition 2024 du Hellfest

Découvrir l'article

Clisson, Culture, Culture & Patrimoine

Clisson (44). Du jeudi 27 juin 2024 au Dimanche 30 juin, le Hellfest est de retour ! [Programme détaillé]

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, LA BAULE

Rencontres Musicales de La Baule Festival & Académie du 4 au 15 juillet 2024

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Ar Vran Fest, ur festival folk metal. 4 Munud e Breizh

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Concerts, censure, Etat de la France, Jeux Olympiques : l’interview du rappeur Millesime K

Découvrir l'article

Santé

Les super pouvoirs de la musique. Reportage

Découvrir l'article

LORIENT

Lorient. Carlos Núñez rejoint la programmation du FIL 2024

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Comment le streaming a mangé la musique

Découvrir l'article

A La Une, Clisson, Culture, Culture & Patrimoine

Le Hellfest 2023 démarre cette semaine à Clisson – Dernières infos et preview

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky