Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Reportage : le parti nationaliste roumain AUR organise un rassemblement européen.

L’Institut pour les études politiques conservatrices Mihai Eminescu du parti nationaliste roumain AUR a organisé, le samedi 27 et dimanche 28 avril 2024, à Bucarest, la capitale de la Roumanie, un congrès. L’événement a accueilli, au sein du Parlement, des orateurs venus de différents pays d’Europe et du Monde, sous le slogan, inspiré par celui du candidat à l’élection présidentielle aux États-Unis Donald Trump, « Make Europe great again ».

Les participants ont dénoncé les problèmes que rencontrent les différents pays d’Europe, mais aussi les États-Unis dirigés par le libéral mondialiste Joe Biden, et ont mis en avant les avantages d’une politique nationale-conservatrice présentée comme la voie permettant de remettre la société sur les rails et de rendre l’Europe à nouveau grande. Ils ont dénoncé l’idéologie woke, l’immigration de masse, l’islamisme, l’idéologie LGBTQA+ sapant les fondements de la famille traditionnelle, la censure, la vaccination obligatoire contre la Covid, …

Différents orateurs ont pris la parole. Des représentants de parti politiques patriotiques venus de différents pays d’Europe et du Monde, des personnes liées au Parti républicain américain et des intellectuels se sont succédé à la tribune, ainsi que différents élus de l’AUR, le président de ce parti George Simion et le président de l’Institut pour les études politiques conservatrices Mihai Eminescu Claudiu Târziu.

Le président du Parti du Peuple danois Morten Messerschmidt, le président de la Cour suprême du parti israélien Likoud Michael Kleiner, le président du parti nationaliste slovaque Republika et député européen Milan Uhrik, le député européen Derk Jan Eppink du parti néerlandais des agriculteurs BBB, le président du parti nationaliste tchèque PRO Jindrich Rajchl, Roberts Ozols du parti nationaliste letton Alliance nationale, l’ancien Secrétaire d’État Janusz Kowalski de Pologne souveraine, le Premier vice-président du Parlement flamand Filip Dewinter du parti nationaliste flamand Vlaams Belang (Belgique), le président des Patriots Network et membre du Rassemblement national Enzo Alias (France), le député européen de la Lega originaire de Sicile Annalisa Tardino (Italie), le vice-président du parti nationaliste bulgare Renaissance Petar Petrov, le député européen du parti conservateur polonais Droit et justice (PiS) Kosma Zlotowski, le député européen français Nicolas Bay de Reconquête, le député européen indépendant néerlandais – autrefois Forum voor democratie puis JA21 – Rob Roos, Nikola Zborilova du parti nationaliste tchèque SPD, … se sont exprimés, ainsi que le directeur du think tank portugais Trezeno Institute Miguel Nunes Silva – qui est aussi un élu local du parti patriotique Chega –, Alveda King – nièce de Martin Luther King –, le journaliste espagnol Alvaro Penas Lopez et le journaliste italien établi en Espagne Jose Papparelli. L’écrivain belge David Engels, empêché, est intervenu en vidéo-conférence.

Les participants ont conclu au devoir d’unité entre les patriotes d’Europe et du Monde afin de défendre la civilisation occidentale.

Lionel Baland

Crédit photo : DR (photo d’illustration)

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Reportage : le parti nationaliste roumain AUR organise un rassemblement européen.”

  1. Gaï de Ropraz dit :

    Je l’avais déjà écrit dans Breizh Info : L’Exemple viendra de “la nouvelle Europe”…
    Contatez-le de vous-même avec l’éclosion (et la fermeté) des “nouveaux pays européens” !

  2. patphil dit :

    in nationaliste roumain, c’est permis, un nationaliste français pouah, c’est interdit

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Persécution politique de l’AUR juste avant les élections européennes et locales en Roumanie

Découvrir l'article

A La Une, International

Europe : quand la gauche gouverne avec les nationalistes.

Découvrir l'article

International, Justice, Politique, Santé

Covid-19. En Roumanie, l’ancien Premier ministre visé par une enquête criminelle pour l’achat suspect de millions de doses de vaccin

Découvrir l'article

A La Une, International

Italie. Paolo Borchia : « La Lega n’est pas hostile à l’immigration, mais seulement à celle qui est illégale » [Interview]

Découvrir l'article

International

Frederik Jansen (Forum voor Democratie) : « Nous désirons participer au futur gouvernement »

Découvrir l'article

A La Une, International

Le patriotisme peut-il être européen ? Retour sur le 32e Forum économique de Karpacz en Pologne [Reportage]

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Thierry Mariani (RN) : « Je crois qu’il n’y a plus grand-chose à attendre de Macron, si ce n’est le pire » [Interview]

Découvrir l'article

A La Une, International

George Simion (AUR) : « Heureusement, la Roumanie ne se trouve pas sur la route des migrations » [Interview]

Découvrir l'article

A La Une, International

Roumanie. le parti nationaliste roumain AUR a lancé sa campagne pour les élections européennes.

Découvrir l'article

International

Allemagne : un front transversal entre les nationalistes et la gauche patriote ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky