Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immobilier. 60% des propriétaires réfractaires aux travaux pour des raisons économiques

Dans le cadre de son “Observatoire des travaux en France”, le courtier en ligne Ymanci a confié à l’agence spécialisée en data FLASHS et à la plateforme Selvitys le soin d’interroger quelque 7 600 Français et Françaises, propriétaires et locataires, sur les différents types d’aménagements effectués à leur domicile.

L’analyse complète de cette étude, qui comporte également un volet spécifiquement consacré à la rénovation énergétique, est disponible sur le site Ymanci.fr

Voici un focus tiré de cette enquête, portant sur les réponses des 4 567 propriétaires quant à la nature des travaux qu’ils ont réalisés (ou les freins à la non-réalisation), le budget qu’ils y ont consacré et leur financement. Vous trouverez également l’impact du télétravail sur la motivation d’entreprendre des travaux chez soi.

Le coût et l’endettement comme freins

Parmi les 4 567 propriétaires interrogés dans cette enquête, 74% indiquent avoir déjà réalisé des travaux à leur domicile, dont 55% au cours des trois dernières années.

Pour le quart des répondants n’ayant pas effectué de travaux, 60% invoquent des raisons économiques, soit parce que le coût envisagé est trop élevé (32%), soit parce qu’ils ne souhaitent pas s’endetter (16%), soit encore parce qu’ils considèrent insuffisantes les aides de l’État (12%). Une part non négligeable (10%) justifie par ailleurs ce renoncement par la difficulté à trouver des entreprises fiables et compétentes.

Les différents types de travaux réalisés et le budget moyen consacré

Hormis pour les chantiers d’importance comme les extensions ou la création d’une dépendance, le budget moyen consacré aux travaux dans le logement excède rarement 20 000 €, et se situe majoritairement sous la barre des 10 000 €.

Travaux de rafraîchissement intérieur (peinture, revêtement de sol…) : 66%

Entre 0 et 9,999 € : 84% / Entre 10,000 € et 19,999 € : 12% / Plus de 20,000 € : 5%

Travaux de rénovation intérieur (installation nouvelle cuisine ou salle de bain…) : 47%

Entre 0 et 9,999 € : 55% / Entre 10,000 € et 19,999 € : 33% / Plus de 20,000 € : 12%

Travaux de rénovation énergétique (isolation, remise aux normes énergétiques, installation de panneaux solaires…) 31%

Entre 0 et 9,999 € : 53% / Entre 10,000 € et 19,999 € : 28% / Plus de 20,000 € : 19%

Travaux d’aménagement extérieur (terrasse, installation d’une piscine…) : 26%

Entre 0 et 9,999 € : 48% / Entre 10,000 € et 19,999 € : 32% / Plus de 20,000 € : 20%

Travaux de rénovation extérieur (toiture, ravalement de façade…) : 23%

Entre 0 et 9,999 € : 51% / Entre 10,000 € et 19,999 € : 33% / Plus de 20,000 € : 16%

Travaux d’agrandissement (extension, dépendance…) : 10%

Entre 0 et 9,999 € : 39% / Entre 10,000 € et 19,999 € : 17% / Plus de 20,000 € : 44%

Le financement des travaux

Sur les 3 355 propriétaires ayant réalisé des travaux à leur domicile, 30% ont eu recours à un crédit.

D’une manière générale, lorsqu’ils contractent un emprunt ou envisagent de le faire, les propriétaires considèrent majoritairement le taux d’intérêt comme le facteur le plus important (55%). Pour 26% des personnes interrogées, c’est le montant des mensualités qui prime, pour 10% la durée de remboursement et pour 9% le montant qu’ils peuvent emprunter.

17% des propriétaires ayant emprunté pour réaliser des travaux à leur domicile ont eu recours au regroupement de crédits. Parmi eux, 24% déclarent que sans le regroupement de crédits, ils n’auraient pu mener à bien leur projet. Cela est d’autant plus marqué chez inactifs (51%), contre 7% pour les CSP+.

L’impact du télétravail sur la réalisation de travaux au domicile

Les propriétaires pratiquant le télétravail sont plus nombreux que la moyenne (64% contre 55%) à avoir entrepris des travaux dans leur logement ces trois dernières années. Parmi eux, 53% affirment que le télétravail a été une motivation significative (25% fortement, 28% modérément) pour entreprendre des travaux visant à améliorer le confort de leur domicile.

En détaillant davantage, les travailleurs indépendants sont 34% à déclarer que le télétravail a eu une forte incidence sur leur décision de faire des travaux (comparativement à 15% pour les professions intermédiaires et 24% pour les CSP+).

Étude réalisée par questionnaire autoadministré du 5 au 11 avril 2024 par Selvitys pour Ymanci.fr et FLASHS auprès d’un panel de 7 600 personnes (dont 4 567 propriétaires et 3 033 locataires) âgées de plus de 18 ans, représentatif de la population française.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Immobilier. 60% des propriétaires réfractaires aux travaux pour des raisons économiques”

  1. NEVEU dit :

    J’ai souvent, trop souvent entendu…”j’ai droit à…” j’appartiens à une famille ou on disait: “nous avons le devoir de…”! C’est tout, réponse concise!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, Immobilier

Escroqueries immobilières : quand le rêve tourne au cauchemar

Découvrir l'article

Immobilier

Hiver glacial en France : comment lutter contre le froid dans votre foyer ?

Découvrir l'article

Economie, Immobilier

Immobilier. Le groupe Réalités en crise ?

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Immobilier

Frappé de plein fouet par l’inflation et la hausse des taux, l’immobilier neuf en crise

Découvrir l'article

A La Une

Canaux de Bretagne : C’est reparti depuis le 5 avril !

Découvrir l'article

Economie, Immobilier

Immobilier à Rennes : les rues les plus chères à l’achat et à la location

Découvrir l'article

International

Fraude fiscale et sociale en Belgique. Des propriétés au Maroc ou au Congo massivement dissimulées

Découvrir l'article

Economie, Immobilier

La Bretagne administrative est la 3è région où les prix ont le plus augmenté en France en 2023

Découvrir l'article

Economie

Immobilier. Plus de 57 % des Français espèrent se lancer en 2024

Découvrir l'article

Economie, Immobilier

L’immobilier décroche, les notaires licencient

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky