page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Fièvre de Lassa. Quelle est cette maladie africaine potentiellement mortelle détectée en France ? [Vidéo]

La tiers-mondisation de la France, c’est aussi, tout simplement, l’importation de maladies du tiers-monde sur le territoire national.

Jeudi 2 mai, le ministère de la Santé a indiqué qu’un militaire rentré de l’étranger puis hospitalisé à l’hôpital militaire Bégin à Saint-Mandé dans le Val-de-Marne (94) avait été confirmé comme « malade de la fièvre de Lassa », ont expliqué plusieurs titres de presse le même jour, dont le quotidien le Figaro.

Quant à l’état de santé du patient, il « n’inspire pas d’inquiétude » selon les services du ministère de la santé, puisqu’il a pu « être stabilisé rapidement »  et voir ses « symptômes traités », ajoute pour sa part le magazine Science et Vie.

Jusqu’à 300 000 personnes infectées chaque année

Par ailleurs, une enquête a été ouverte afin de prévenir l’ensemble des personnes ayant pu être en contact avec le militaire hospitalisé. Elles seront ensuite surveillées par les services sanitaires pour prévenir l’apparition de symptômes.
Car cette fièvre de Lassa n’est pas une maladie anodine. Il s’agit, selon la définition donnée par l’OMS, d’une fièvre hémorragique susceptible d’entraîner la mort en raison de symptômes hémorragiques.
De son côté, l’institut Pasteur estime qu’en Afrique de l’Ouest, entre 100 000 et 300 000 personnes seraient infectées chaque année par cette fièvre de Lassa. Dont le nom n’est autre que celui de la capitale du Nigéria. Une ville où fut recensée la première victime de la maladie en 1969 : une infirmière qui n’avait pu survivre aux symptômes.

La fièvre de Lassa, difficile à identifier

Toutefois, comme l’ajoute Science et Vie, la maladie, en plus d’être potentiellement mortelle, est également difficile à identifier avant l’apparition des premiers symptômes puisque la plupart des personnes l’ayant contracté sont asymptomatiques jusqu’à son déclenchement.

Selon les données de l’Institut Pasteur, ces symptômes de la fièvre de Lassa ne se manifesteraient qu’entre une et trois semaines après l’infection. Des symptômes qui peuvent durer d’une à quatre semaines et comprennent notamment des fièvres, des vomissements, des nausées, des douleurs abdominales ou encore des maux de tête.

Dans les cas les plus graves, les patients peuvent alors être victimes d’œdèmes, d’épanchement dans le cœur et dans la cage thoracique ainsi que d’hémorragies. Enfin, certains peuvent aussi souffrir d’encéphalites, à savoir une inflammation du cerveau.

6 000 décès par an et aucun vaccin

Quant à l’origine de cette fièvre de Lassa, c’est un rat d’origine africaine nommée Mastomys natalensis qui en serait le responsable par l’intermédiaire de ses excréments.

fièvre de Lassa

Le Mastomys natalensis, aussi appelée « rat du Natal ». Source : nac-magazine.com

Ce rat étant présent dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et vivant à proximité des habitations, la transmission de la maladie vers les humains en est donc facilitée.

Une fois qu’un individu est infecté, il peut alors transmettre la fièvre de Lassa par contact sanguin ou salivaire. Avec une issue mortelle dans un certain nombre de cas puisque l’Institut Pasteur estime que 5 000 à 6 000 décès seraient conséquents à la contraction de la maladie chaque année. Maladie contre laquelle il n’existe pour l’instant aucun vaccin.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Fièvre de Lassa. Quelle est cette maladie africaine potentiellement mortelle détectée en France ? [Vidéo]”

  1. Gaï de Ropraz dit :

    Mais Bon Dieu ! Arretez de vous étonner !!!!!!!!

    A laisser les portes du pays béantes, forcément on attrape un rhume !…..

  2. NEVEU RAYMOND dit :

    Nous voyons de nouvelles maladies importées, des maladies disparues qui reviennent…y compris une recrudescence des maladies honteuses…si seulement Macrongol souffrait de la myxomatose du lapin on le subirait moins en public!

  3. volubilis dit :

    Shériff chéri fait moi peur on nous prépare un vaccin chez Pasteur ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé

Reportage santé. Un monde obèse

Découvrir l'article

Santé

Alzheimer. Jusqu’à ce que la mémoire nous sépare

Découvrir l'article

Animaux

Entéropathies inflammatoires du chat (ERIS) : signes d’alerte, moyens de prévention et prise en charge

Découvrir l'article

Santé

La dyslexie, un trouble mal compris

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Sociétal

Immigration vers l’UE. Des clandestins toujours plus nombreux en 2023, dont 47 % d’Africains

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Sociétal

Immigration. Entrées de clandestins dans l’UE en 2023 : un record depuis 2016

Découvrir l'article

Santé

Les humains malades du plastique

Découvrir l'article

Santé

Tiers mondisation. 47% des Français déclarent craindre d’attraper une maladie à l’hôpital ou en clinique.

Découvrir l'article

Santé

Covid-19. Le point sur la situation dans le monde au 1er septembre 2022

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky