Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Marine Le Pen à Mayotte ou la droite « bürgerlich »

La présidente du parti de la droite nationale en France, Marine Le Pen, était il y a peu en voyage à Mayotte. Certains pourraient être surpris de voir ce choix politique, chez une personnalité, à priori, de droite radicale. Néanmoins, cela surprend peu les électeurs en France. En effet, le RN a toujours défendu ces anciennes colonies, à l’image de la défense de Mayotte.

Ceci amenant à une deuxième polémique venant du Rassemblement National, la première étant le refus de la remigration par Marine Le Pen demandant des comptes à l’AfD pour la réunion à Potsdam avec l’activiste identitaire Martin Sellner.

La polémique ? Marine Le Pen s’est fâché contre l’AfD, son allié au Parlement européen, qui « ferait mieux de s’occuper des problèmes » au lieu de questionner l’appartenance de l’archipel à la France. Pourtant, l’ONU, par l’Assemblée générale des Nations unies, appelle la France à restituer Mayotte à l’Union des Comores. En effet, la communauté internationale n’a jamais reconnu officiellement le rattachement de Mayotte à la France. De cette manière, au Bundestag, l’AfD a appelé le gouvernement fédéral à prendre position sur Mayotte, car cela implique nécessairement une réponse de l’Allemagne à l’ONU.

L’île de Mayotte, situé donc au sein de l’archipel, est une terre administrativement française, ainsi bon nombre de migrants, comoriens des autres îles et africains, viennent sur l’île pour profiter de l’Etat social français. En effet, quiconque naît sur la terre de Mayotte devient français, c’est le “droit du sol”. On comprends donc pourquoi l’île est un espoir pour tous les Africains de la région. De cette manière, Mayotte est très avantagée par le fait d’être administrativement française. De cette façon, Mayotte est un gouffre financier pour les contribuables. L’île est tellement un problème que le gouvernement de centre-gauche propose de supprimer le droit du sol, uniquement à Mayotte. Ainsi, un gouvernement de gauche libérale entend supprimer le très « républicain » et « sacro-saint » “droit du sol”, alors que le RN désire rapprocher encore plus Mayotte de la France.

Ainsi, la question est : « Mais pourquoi le Rassemblement National veut à ce point garder Mayotte ? » La justification du RN de la colonisation de Mayotte n’est nullement identitaire, il n’est pas question d’une vision de domination afin de tirer des intérêts économiques étant donné que Mayotte est une large source de gaspillage. Pas du tout. La vision du RN est paternaliste, héritière de la IIIe République, en lien avec le roman national. En quoi consiste-t-il ? Il consiste à penser que la France est un idéal pour le monde, une sorte de patrie universelle où s’assimile qui veut. Ainsi, le fait de « décoloniser » représente pour eux un drame, car la France abandonnerait « ses enfants ».

Il faut comprendre la construction de la France ; elle s’est construite par l’Etat et par sa domination militaire. Ainsi, la France domine plusieurs nations et minorités ethniques, comme la Bretagne ou l’Alsace. Évidemment, au départ, la base était européenne. Or, aujourd’hui, elle est ouverte au monde.

D’ailleurs, remarquez le côté folklorique : Marine Le Pen se montre en tenue traditionnelle, parle le mahorais, une langue bantoue. Elle se présente comme attaché à la culture de Mayotte, et en fait une culture française. Or, lorsqu’il s’agit de la Bretagne, d’où elle vient, elle s’oppose à la langue bretonne ainsi qu’à la reconnaissance du peuple breton en raison de l’unité républicaine, autrement dit, du nationalisme civique. La république a toujours porté un nationalisme civique. La constitution de la France s’est fait par la guerre. De cette manière, l’unité autour de la France s’est faite par la force, ce qu’incarne le RN avec le refus de reconnaître l’existence de peuples européens sous administration française et donc de combattre les expressions identitaires de ces peuples, comme la langue. Le nationalisme civique est un ethnomasochisme qui s’ignore. Il est fondamentalement anti-européen, car dans le cadre français, le nationalisme civique est induit par le roman national, celui-ci supposant la germanophobie et l’europhobie.

Ainsi, il est nécessaire de combattre le nationalisme civique. Les politiques de Droite doivent comprendre qu’ils n’ont pas besoin de se dédiaboliser en se diluant sur ce sujet, la masse est derrière eux, prêt à les soutenir, à l’image de l’AfD en Allemagne. “Wer sich distanziert, der hat schon verloren”.

Il est nécessaire de recentrer la politique et notre énergie sur l’Europe et sur les intérêts des Européens. Il est nécessaire d’avoir une vision identitaire et européenne pour affronter les problèmes devant nous, comme le grand remplacement, que Marine Le Pen dit ne pas connaître. La remigration est le moyen de survie pour les peuples européens. Ce n’est pas le refus de l’assimilation, il s’agit d’une prise de conscience sur nos capacités d’accueil, sur la différenciation des immigrations, sur la nécessité de changer le système social au bénéfice des familles européennes. Cette remigration est un concept intégral, se justifiant dans les domaines économiques, sécuritaire, et évidemment identitaire. Ainsi, nous n’avons pas de temps à perdre pour des peuples lointains, défions-nous de ces cosmopolites “brugerlich” (bourgeois), qui vont chercher loin dans leurs livres des devoirs qu’ils se refusent d’appliquer autour d’eux. Tel intellectuel aime les zoulous, pour être dispensé d’aimer ses voisins.

 Matisse Royer

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Marine Le Pen à Mayotte ou la droite « bürgerlich »”

  1. Pschitt dit :

    Bien vu et bien exposé. Si encore le RN disait : “on veut que la France garde Mayotte parce que c’est une façon de dire merde à l’ONU”… Mais non, c’est une attitude ratapoil, “tout le monde il est français s’il brandit un drapeau tricolore”, un renanisme primaire sur la nation “désir de vivre ensemble” (mais la moitié de l’Afrique désirerait vivre avec nous).
    Peut-être aussi un peu d’intérêt politicien de bas étage : le RN obtient des scores électoraux flatteurs dans les colonies, et plus encore à Mayotte qu’ailleurs. Les colonisés sont au RN ce que sont les immigrés à LFI.

  2. Gaï de Ropraz dit :

    Je suis étonné de la qualité médiocre de ce texte. Et tout autant de son contenu qui n’aboutit à rien de réel ou de positif. Bref, Breizh Info m’avait habitué à plus de qualité quand à ses choix . Mais tout autant, il se peut que je me trompe ! Je veux bien que l’on m’explique…

  3. Prétet Yvette dit :

    Actuellement le choléra sévit à Mayotte! Il a été introduit par les Comoriens qui viennent à Mayotte afin d’obtenir la ” nationalité française”! Quand ils sont ”Français” ils arrivent chez nous, en France, et ils nous donnent le choléra! Il faut supprimer notre ”loi du sol” afin de ne pas récupérer tous ces musulmans qui voulaient ”être indépendants” et qui viennent, ensuite, chez les ”mécréants” qu’ils ont chassés de leur pays natal!

  4. Jakez GWILLOU dit :

    Par le refus de la Remigration et la négation du Grand Remplacement, Marine Le Pen et son parti n’apporteront nullement le changement que les autochtones réveillés attendent des prochaines élections. A l’image des populistes italiens qui constatent avec amertume l’envahissement grandissant de leur sol, depuis l’élection de G. MELONI. Le FN renié en RN est devenu la roue de secours du système. Inutile d’aller chercher des raisons de son omniprésence sur les plateaux de télévision.

  5. Francis dit :

    Céder Mayotte aux Comores, c’est créer un précédent et ouvrir une boite de Pandore: après il faudra “céder” les Antilles, la Guyane, la Nouvelle Calédonie, voire la Corse. Il y aura toujours un voisin avec de l’appétit pour récupérer le territoire cédé, par exemple la Chine pour la Nouvelle Calédonie.
    Il faut supprimer le droit du sol pour l’ensemble du pays, un point c’est tout.

  6. kaélig dit :

    Finalement en bon jacobin, le RN est prèt à accueillir tous ceux qui se “sentent” français…Enfin, au moins pour son système social.

  7. alan al louarn dit :

    Nous avions déjà la peste noire, voici le choléra; que choisir? Une frontière sanitaire à l’est du Couesnon, nous éloignant de Sevran, de Marseille, de Mayotte, et bientôt de l’Haïti que devient le Bro C’hall.

  8. Patrick Yves GIRARD dit :

    Très bonne analyse !

  9. Antoine de Lorraine dit :

    Tres très bon article, on voit bien l arnaque du RN depuis longtemps. Même si je suis francais, (lorrain), on voit l’arnaque d avoir une personne qui ne vit pas sa culture. Marine le pen ne fait pas bretonne

  10. patphil dit :

    les mahorais sont en grande majoritéd’estrêêême droaaate, ils votent lepen

  11. NEVEU RAYMOND dit :

    Nous n’éprouvons aucun sympathie pour les “bullshitworkers” que sont les avocats, ils vivent des épices pour reprendre une expression du XVIIe et XVIIIe…elle n’invente rien elle lit ses discours… Mais comme le petit con, toutou de Von Layette!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Marine Le Pen annonce que le RN bloquera tout gouvernement incluant LFI et EELV

Découvrir l'article

Tribune libre

On s’en fout de la fiche S de Raphaël Arnault ! On veut une droite qui s’assume ! [L’Agora]

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Législatives : pourquoi le RN ne pouvait pas gagner et pourquoi il va finir par gagner [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Législatives 2024. La gauche serait en tête, énorme surprise [MAJ]

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Législatives 2024. Comment la droite peut gagner ?

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Patrick Le Fur, candidat du RN dans la circonscription Carhaix-Châteaulin : « Les Bretons ont pris conscience que les gouvernements successifs les ont trompés et abandonnés » [Interview]

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Législatives 2024. La France fracassée ! [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Législatives 2024. Le Rassemblement national remporte le 1er tour [MaJ]

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

David Engels : « L’Histoire est au centre de ce qui définit notre identité » [Interview]

Découvrir l'article

Tribune libre

Les raisons de l’explosion du vote RN en Bretagne comme ailleurs : et si on arrêtait de tourner autour du pot ? [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky