Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tyrannie des juges. Un tribunal allemand autorise l’État à espionner l’AfD car jugée « extrémiste »

Lundi 13 mai, un tribunal allemand a décidé que le parti anti-mondialiste et anti-immigration Alternative für Deutschland (AfD) pouvait être désigné comme « organisation extrémiste présumée ». Cela signifie que l’agence de renseignement nationale, Bundesamt für Verfassungsschutz (BfV), a le droit d’espionner le parti, en utilisant des outils de renseignement tels que les écoutes téléphoniques, l’interception des courriels ou le recrutement d’informateurs à l’intérieur du parti.

Dans son verdict, le tribunal a déclaré qu’« il y a suffisamment de preuves que l’AfD poursuit des objectifs qui vont à l’encontre de la dignité humaine de certains groupes et de la démocratie ». Les juges ont ajouté : « Il y a des raisons de soupçonner qu’au moins une partie du parti veut accorder un statut de second rang aux citoyens allemands issus de l’immigration ». La ministre de l’intérieur, Nancy Faeser, s’est félicitée de ce jugement qui montre que « l’État dispose d’instruments qui protègent notre démocratie contre les menaces venant de l’intérieur ».

Après la décision, la ministre de la justice de Saxe, Katja Meier (Verts), a demandé la mise en place d’un groupe de travail chargé de recueillir des renseignements en vue d’une éventuelle interdiction de l’AfD. Elle a déclaré que la décision du tribunal « renforce notre démocratie robuste ; maintenant, les chances de succès d’une procédure d’interdiction doivent être examinées en termes concrets ».

L’AfD en Saxe a réagi sur X en déclarant que « les ennemis de la démocratie siègent au gouvernement » 

Le BfV a initialement qualifié l’AfD de « groupe d’extrême droite présumé » il y a trois ans. L’AfD a contesté cette désignation d’abord devant une juridiction inférieure, qui a confirmé la décision de l’agence de renseignement, puis devant la juridiction supérieure de Münster, qui a rejeté l’appel de l’AfD lundi. Le parti fera probablement appel de cette décision au niveau fédéral.

Le verdict n’est pas une surprise, étant donné que l’élite politique allemande tente depuis des années de saper le parti, dont la popularité ne cesse de croître. L’AfD est actuellement le deuxième parti le plus sondé en Allemagne, avec environ 18-19 % de soutien, et est le parti le plus favorisé parmi les électeurs âgés de 20 ans. Il deviendra probablement la première force dans trois États de l’Est – le Brandebourg, la Saxe et la Thuringe – qui organisent des élections régionales cet automne.

Ses détracteurs estiment que les institutions du pays sont instrumentalisées pour persécuter un opposant politique soutenu par plusieurs millions d’électeurs allemands désabusés par l’élite au pouvoir.

Selon la publication conservatrice Tichys Einblick, la décision du tribunal n’affectera pas immédiatement l’AfD, mais pourrait avoir un effet dévastateur sur l’avenir du parti. L’AfD sera désormais présentée comme un danger pour la démocratie, encore plus qu’auparavant, écrit le journal.

Il sera probablement beaucoup plus difficile pour le parti de s’ouvrir à de nouveaux groupes de sympathisants. Les fonctionnaires et autres employés du secteur public réfléchiront à deux fois avant de faire connaître leur sympathie pour le parti. Nancy Faeser continuera d’essayer de criminaliser les transferts d’argent vers l’AfD et ses affiliations, c’est-à-dire vers tout ce qui est d’une certaine manière « de droite », c’est-à-dire qui n’appartient pas à la classe verte-gauche au pouvoir. Tout cela a clairement pour but de rendre plus difficile l’accès du parti aux ressources, tant humaines que financières.

« Si vous voulez savoir comment on peut vraiment ruiner une démocratie, il suffit de regarder Berlin ces jours-ci », résume Tichys Einblick.

La stigmatisation du parti va probablement se poursuivre, le BfV visant à classer l’AfD comme « extrémiste de droite avéré », une étiquette déjà officiellement utilisée pour l’aile jeunesse du parti, Junge Alternative, ainsi que pour trois branches régionales du parti en Thuringe, en Saxe et en Saxe-Anhalt. Cette classification permettrait une surveillance encore plus étroite du groupe et des activités de ses membres. Selon la publication conservatrice Apollo News, l’étape suivante consisterait à interdire le parti, ce que plusieurs hommes politiques des partis traditionnels ont déjà demandé bien avant la décision de justice d’aujourd’hui.

Certains des arguments avancés pour qualifier l’AfD d’« extrémiste » ont depuis été réfutés, comme l’a été un article à charge du média de gauche libéral Correctiv, financé par le gouvernement, qui a faussement accusé le parti de planifier « l’expulsion de millions d’Allemands issus de l’immigration ». Les partis traditionnels se sont également mobilisés contre l’AfD et ont organisé des manifestations contre la « violence de droite » après qu’un homme politique social-démocrate a été physiquement agressé alors qu’il faisait campagne dans la rue.

Toutefois, à ce jour, ce sont les hommes politiques de l’AfD qui ont subi le plus de violences physiques. Dans la nuit de dimanche à lundi, des inconnus ont jeté des pierres sur la maison d’un conseiller municipal de l’AfD à Halle, brisant plusieurs fenêtres, et ont tenté de mettre le feu au bâtiment.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Tyrannie des juges. Un tribunal allemand autorise l’État à espionner l’AfD car jugée « extrémiste »”

  1. Michèle dit :

    Staline est sorti de sa tombe pour attaquer l’AfD en Allemagne et éradiquer ce qu’il reste encore de Démocratie et de parole libre dans ce pays. En France on en prend le chemin avec les arrestations arbitraires et les garde à vue de gens qui dénoncent le laxisme des institutions ou avec la diabolisation des partis nommés “ultra-droite”.

  2. Gitte Balgo dit :

    Ne t’inquiète pas, cela changera dans environ 2 ans ! Ensuite, la bande de criminels rouge-vert-gauche viendra s’en mettre plein les poches, disperser l’argent durement gagné par les contribuables en dizaines de milliards dans le monde, avec pour devise : “L’essentiel, c’est que les Allemands n’en aient pas !….tout pour les Ukrazes et les soi-disant réfugiés !”
    Les retraités allemands fouillent dans les poubelles et collectent des bouteilles pour la consigne. Le pays est ruiné et en faillite.
    Les “vieux partis” s’accrochent aux mangeoires et inventent les plus grandes farces pour démolir l’opposition AfD.
    Vive l’AfD !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Environnement, Immigration, International, Sociétal

Grand remplacement. Les Européens plus inquiets de l’immigration que du changement climatique

Découvrir l'article

A La Une, Immigration

Explosion de la violence en Allemagne : Les immigrés représentent 14,6% de la population mais sont responsables de 58,5% des crimes violents…

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Politique

Immigration économique. BMW, Siemens, Deutsche Bank : de grandes entreprises allemandes s’allient contre l’AfD

Découvrir l'article

International

Tyrannie politique en Allemagne. Un politicien de l’AfD condamné pour avoir mis en garde contre les viols collectifs commis par des migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Religion, Sociétal

Islamisation. À Hambourg, « le califat est la solution » pour un millier d’islamistes défilant dans les rues [Vidéo]

Découvrir l'article

Education, Immigration, International, Sociétal

Islamisation. Plus de 80 % de musulmans dans certaines classes allemandes : des enfants chrétiens veulent se convertir à l’islam

Découvrir l'article

Education, International, Politique, Sociétal

« Alerta antifascista ! » : un professeur allemand fait hurler des slogans communistes à ses élèves

Découvrir l'article

International

Allemagne. L’AfD est le parti le plus populaire chez les moins de 30 ans

Découvrir l'article

A La Une, International

Allemagne. Benedikt Kaiser : « Je défends le concept de triple appartenance : région – nation – Europe » [Interview]

Découvrir l'article

Environnement

Terreur pseudo écolo. L’Allemagne envisage d’interdire la conduite le week-end pour atteindre les objectifs climatiques

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky