page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Reportage. En Italie, soigner les toxicomanes

San Patrignano est la plus grande communauté thérapeutique pour drogués d’Europe. Ce centre situé en Emilie-Romagne mise sur le travail et un cadre structurant. Pour Salvatore et Alice, c’est la dernière chance de sortir de la toxicomanie. Pour sa part, Nico s’apprête à voler de ses propres ailes après cinq années passées dans la communauté.

Salvatore, 38 ans, vit et travaille depuis trois ans à San Patrignano. Cet ancien héroïnomane a décidé de faire une cure de désintoxication après une tentative de suicide. Les prochaines semaines s’annoncent stressantes pour lui, car les vendanges débutent mi-septembre et c’est lui qui sera aux manettes. Salvatore ne se sent pas encore prêt à quitter la communauté.

Contrairement à lui, Nico est prêt pour un nouveau départ : après plus de cinq ans passés dans la communauté de San Patrignano, il va travailler comme viticulteur dans le Trentin-Haut-Adige. Arrivera-t-il à transformer l’essai dans cette région où il ne connaît personne ?

Créée en 1978, la communauté thérapeutique de San Patrignano accueille 800 personnes, dont 275 salariés et 100 bénévoles qui accompagnent les toxicomanes au quotidien. Les listes d’attente sont très longues, car ici les résidents sont accueillis gratuitement. Virgilio est chargé de sélectionner les candidats et d’accueillir des nouveaux arrivants. Cet ancien toxicomane est resté fidèle à la communauté. Après un sevrage et une phase de régénération, les résidents commencent à travailler, à titre thérapeutique et pour subvenir à leurs besoins. Outre l’exploitation viticole, le centre compte en effet une boulangerie, une exploitation laitière, une fromagerie, une boucherie, des vergers, une exploitation maraîchère et même un atelier de production de textiles. La plupart des membres de la communauté séjournent plusieurs années à San Patrignano, jusqu’à ce qu’ils se sentent prêts à quitter cet environnement protégé.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Agriculture, Economie, Immigration, International, Social, Sociétal

Immigration économique. Le secteur agricole et agroalimentaire italien peut-il se passer de travailleurs migrants ?

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

International

Migrants business : le transfert des migrants de l’Italie à l’Albanie sera dévolu à des navires privés

Découvrir l'article

Immigration

Migrants business : la mafia derrière les entrées légales de travailleurs étrangers

Découvrir l'article

Santé, Société

Dictature sanitaire en Italie : certificat de vaccination HPV et 4ème dose anti-covid obligatoires pour étudier ?

Découvrir l'article

Immigration, Vidéo, Vu ailleurs

Manifestation historique contre l’immigration et l’insécurité à Vérone [vidéo]

Découvrir l'article

A La Une, International

« Aujourd’hui, la normalité est devenue révolutionnaire ». Entretien avec Roberto Vannacci

Découvrir l'article

A La Une, International

Annalisa Tardino (Lega) : « Giorgia Meloni, est le Premier ministre du pays, mais la situation de la question migratoire n’a pas changé » [Interview]

Découvrir l'article

International

Violence politique en Italie. Deux militants de la Lega hospitalisés après une agression brutale

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Confrontée à une pénurie de main-d’œuvre, la Grèce va faire venir d’Égypte 5 000 migrants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky