Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Propagande en Ecosse. L’idéologie du genre « profondément ancrée » dans les écoles du pays

Un rapport publié en mars a révélé ce que les militants ont décrit comme des détails « horribles » sur les écoles du Pays de Galles, dirigé par les travaillistes, qui autorisent les enfants à changer d’identité sexuelle sans en parler à leurs parents. Une enquête distincte vient de montrer que la situation est encore pire dans l’Écosse dirigée par le SNP.

Le document rédigé par le groupe de campagne For Women Scotland conclut que l’idéologie du genre est devenue « ancrée dans le système scolaire ». Il blâme les orientations du gouvernement écossais en matière de transgenre, que la majorité des écoles « suivent sans sourciller, même si elles sont obsolètes, parfois illégales et non conformes à la Cass Review ». Le rapport Cass a constaté que le traitement des enfants incertains de leur genre « est un domaine où les preuves sont remarquablement faibles ».

Les conclusions du document se fondent sur des demandes de liberté d’information adressées à des centaines d’écoles secondaires fréquentées par des enfants âgés de 11 ans et plus. Ces conclusions sont les suivantes :

  • Au moins 95 % des écoles secondaires écossaises disent aux enfants qu’ils peuvent s’identifier eux-mêmes à leur sexe, contre 40 % des écoles anglaises ;
  • 89 % enseignent aux enfants que les personnes ont une identité de genre « qui peut être différente de leur sexe » ;
  • 37 % enseignent qu’« une personne qui s’identifie comme un homme ou une femme doit être traitée comme tel en toutes circonstances, même si cela ne correspond pas à son sexe biologique ».
  • Seulement 4 % des parents écossais peuvent « s’attendre à être informés » si leur enfant exprime sa détresse au sujet du genre à l’école ;

For Women Scotland a formulé six recommandations dans son document, dont la mise à jour des lignes directrices du gouvernement écossais sur le transgenre à l’intention des écoles et « la fin de l’implication de LGBT Youth Scotland et d’autres organisations militantes » dans ces processus. Les conservateurs écossais ont exhorté le parti national écossais (gauche dure) à « examiner attentivement les recommandations », ajoutant que « l’auto-identification du genre sème la confusion chez les enfants et ne devrait pas être utilisée à des fins de discrimination » :

L’auto-identification des sexes sème la confusion chez les enfants et ne devrait pas être enseignée dans nos salles de classe.

Les conservateurs ont toutefois été fortement critiqués pour ne pas être allés assez loin dans leurs propres lignes directrices sur les transgenres destinées aux écoles d’Angleterre, que les chefs d’établissement ont qualifiées d’insignifiantes. Et les travaillistes, qui prendront probablement les rênes de l’Angleterre lors des prochaines élections générales, ne pourront qu’aggraver la situation, en ce qui concerne les parents.

Après avoir déjà révélé que 60 % des écoles secondaires écossaises autorisent un enfant à accéder aux toilettes réservées au sexe opposé, For Women Scotland déclare qu’elle publiera prochainement un rapport distinct sur « ce qui se passe dans les toilettes de l’école de votre enfant ».

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Sociétal

Suisse. Une adolescente arrachée à sa famille après que ses parents se soient opposés à l’utilisation de bloqueurs de puberté

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte des Cornouailles britanniques : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Irlande : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

International

Effondrement du Royaume-Uni. S’ils arrivent au pouvoir, les travaillistes veulent faciliter le changement de sexe

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Écosse : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

A La Une, International

La moitié des Écossais souhaitent l’abrogation de la loi folle « sur les crimes de haine »

Découvrir l'article

International

Ecosse. Le nouveau leader du SNP renonce à un ministère de l’indépendance

Découvrir l'article

International

Kate Forbes et le fragile pluralisme écossais

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, International

Ecosse. L’avenir des Highland Games est menacé

Découvrir l'article

International

Écosse. Le flic de la pensée Humza Yousaf démissionne de son poste de premier ministre

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky