Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

En Sarthe, une commune couverte de tags antifascistes

La Fontaine Saint-Martin est une paisible commune de 619 habitants dans le sud de la Sarthe. Mais dans la nuit du 10 et 11 juin, la commune a été punie. Punie pour avoir “mal voté”, c’est à dire voté à 49,12% pour le Rassemblement National. La punition a été de se voir recouverte de tags “antifascistes” : “Pouvoir d’achat ?”, “arabes = priorité ?”, “la honte !”, “Fuck le RN et Macron”, etc… Sur la salle des fêtes, sur des murs de particuliers, le maire Christophe Libert a partagé sa colère sur internet.

Les jeunes antifas qui ont fait ça comprennent-ils qu’ils auront fait ainsi monter le score du RN de quelques points supplémentaires aux prochaines législatives ?

Crédit photo : copie d’écran page Facebook Christophe Libert

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “En Sarthe, une commune couverte de tags antifascistes”

  1. Menhir dit :

    Les « antifas » ne comprennent pas grand chose aux réalités du monde dans lequel nous sommes entrés…

    Ils ont le plafond très bas, et sont à peine au niveau des « influenceurs » dont vous relayez le misérable appel dans un précédent article. Les « antifas» sont aussi les pires des sectaires… de vrais « fachos » nervis de leurs manipulateurs.

    Nous devons nous opposer avec détermination à ces personnes qui se caractérisent tout spécialement par la lâcheté.

  2. Domper catalan français dit :

    Toujours les mêmes blaireaux qui ont du sécher leurs cours d’histoire et qui en sont restés à 1940 du genre retour vers le futur pour demeurer dans une paranoïa du fascisme ! Ces adeptes de l’idéologie d’extrême gauche ont, en revanche, une amnésie des massacres staliniens et des goulags. Leurs tags simplistes révèle le niveau intellectuel de leur expression en général, genre RN= Fasciste ! Difficile de les inviter sur un débat médiatique……voilà ce qui nous attend si certains ont encore l’idée de voter pour la ” ratatouille gauchiste “.

  3. gaudete dit :

    Une bonne fois pour toutes ils s’appellent les antifas mais ce sont eux les fascistes, tout comme ces gauchiasses qui n’admettent pas qu’on ne pense pas comme eux , macronor en fait partie avec sa clique

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Politique, RENNES, Sociétal

Législatives 2024. À Rennes, les gauchistes ont fait les gauchistes une fois de plus [Vidéo]

Découvrir l'article

Clisson, Ensauvagement, Environnement, Local, NANTES, Société

Maisdon-sur-Sèvres (44) : tags antifas et dépôts d’ordures dans les vignes

Découvrir l'article

NANTES, Politique, RENNES

Rennes, Nantes, Angers, Bordeaux…l’extrême gauche vandalise durant des manifestants anti RN

Découvrir l'article

Education, International, Politique, Sociétal

« Alerta antifascista ! » : un professeur allemand fait hurler des slogans communistes à ses élèves

Découvrir l'article

Sociétal

Jeune Garde : Enquête sur les « Antifa blancs » qui tabassent en toute impunité

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Patrimoine, Religion, Société

Sarthe : deux associations pour sauver les croix et calvaires !

Découvrir l'article

A La Une, Ensauvagement, Immigration, RENNES, Sociétal

Rennes. Loi immigration : une fois de plus, les gauchistes ont tout cassé… [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Angers. Racailles et militants antifas ont attaqué le local du RED ce lundi soir

Découvrir l'article

A La Une, BREST

Violences antifas à Brest. La coordination « Partout Callac » dénonce « ces médias complices des gauchistes qui ont agressé la réunion d’Eric Zemmour »

Découvrir l'article

Sociétal

Prison ferme pour les antifas qui ont violemment agressé des jeunes de droite à Bordeaux

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky