Étiquette : ronan le moal

Arkéa – CMB. Ronan Le Moal coûte cher : 5 millions d’euros

La vie est belle chez Arkéa – CMB. La maison est généreuse. L’ancien directeur général, Ronan Le Moal, peut en témoigner. Il démissionne l’an passé et part avec un chèque de cinq millions d’euros. Merci aux sociétaires et vive le mutualisme ! Quand dans la presse régionale un article sortant de l’ordinaire apparaît, le lecteur ne peut que s’en féliciter. En

Arkea – CMB. Les fabuleuses rémunérations de Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal

Il est quelquefois préférable d’être un banquier « mutualiste » qu’un banquier « capitaliste ». Dans le cas du Crédit mutuel de Bretagne, ça rapporte davantage !  Des salaires royaux Le conflit qui oppose Arkea – CMB à la Confédération nationale du Crédit mutuel présente au moins un avantage : petit à petit les sociétaires finissent par « s’instruire » quant aux salaires royaux que s’octroient les dirigeants

cmb-arkea_denis

Comment faire pour que le CMB-Arkéa reste mutualiste ?

Qu’est-ce que la Bretagne a à gagner avec la sécession d’Arkéa CMB de la Confédération nationale du Crédit mutuel ? Si l’indépendance est une bonne chose, le risque de voir transformer la banque mutualiste en un établissement qui le serait peu ou pas du tout mérite d’être pris en compte. Les sociétaires ont le droit de s’en inquiéter. Denis et Le

CMB-Arkéa. C’est plus rigolo de faire joujou avec les start-up qu’avec les « petits » problèmes des sociétaires

Les temps sont durs pour l’équipe Denis-Le Moal. Ils croyaient que la scission serait une simple formalité. Mais des obstacles imprévus apparaissent : quelques associations attaquent le projet. Seront-elles en mesure de mobiliser de gros bataillons de sociétaires ? Si les patrons d’Arkéa-CMB, Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal estimaient que la scission d’avec la Confédération nationale du Crédit mutuel s’effectuerait rapidement

Arkéa – CMB. Ronan Le Moal coûte cher : 5 millions d’euros

La vie est belle chez Arkéa – CMB. La maison est généreuse. L’ancien directeur général, Ronan Le Moal, peut en témoigner. Il démissionne l’an passé et part avec un chèque de cinq millions d’euros. Merci aux sociétaires et vive le mutualisme ! Quand dans la presse régionale un article sortant de l’ordinaire apparaît, le lecteur ne peut que s’en féliciter. En

Arkea – CMB. Les fabuleuses rémunérations de Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal

Il est quelquefois préférable d’être un banquier « mutualiste » qu’un banquier « capitaliste ». Dans le cas du Crédit mutuel de Bretagne, ça rapporte davantage !  Des salaires royaux Le conflit qui oppose Arkea – CMB à la Confédération nationale du Crédit mutuel présente au moins un avantage : petit à petit les sociétaires finissent par « s’instruire » quant aux salaires royaux que s’octroient les dirigeants

cmb-arkea_denis

Comment faire pour que le CMB-Arkéa reste mutualiste ?

Qu’est-ce que la Bretagne a à gagner avec la sécession d’Arkéa CMB de la Confédération nationale du Crédit mutuel ? Si l’indépendance est une bonne chose, le risque de voir transformer la banque mutualiste en un établissement qui le serait peu ou pas du tout mérite d’être pris en compte. Les sociétaires ont le droit de s’en inquiéter. Denis et Le

CMB-Arkéa. C’est plus rigolo de faire joujou avec les start-up qu’avec les « petits » problèmes des sociétaires

Les temps sont durs pour l’équipe Denis-Le Moal. Ils croyaient que la scission serait une simple formalité. Mais des obstacles imprévus apparaissent : quelques associations attaquent le projet. Seront-elles en mesure de mobiliser de gros bataillons de sociétaires ? Si les patrons d’Arkéa-CMB, Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal estimaient que la scission d’avec la Confédération nationale du Crédit mutuel s’effectuerait rapidement

À LA UNE

Belgique. Le Musée des Celtes va reconstituer intégralement un char celtique
Cybersécurité. Les prévisions mondiales pour 2023
A Guingamp, la maternité plus que jamais menacée
Rennes couvert de slogans pour la promotion de la transexualité