Étiquette : sonantes

Monnaie locale à Nantes : Moneko, dernier vestige d’un échec cuisant de Johanna Rolland

Moneko a vu le jour ce lundi 15 juin 2020. Ses promoteurs la présentent comme la « nouvelle monnaie locale écocitoyenne de Loire-Atlantique ». Pas si nouvelle en réalité : elle est issue de deux tentatives antérieures, le Retz’l (prononcer « réel ») et la SoNantes. Cette dernière est l’un des échecs les plus cuisants de la municipalité socialiste de Nantes. Heureusement pour Johanna Rolland,

La monnaie locale SoNantes vouée à une disparition prochaine ?

24/10/2017 – 14H00 Nantes (Breizh-info.com) – Après des années d’études et de tergiversations, la SoNantes, monnaie locale nantaise, a été lancée le 28 avril 2015. Ses débuts ont été difficiles, ainsi que Breizh-info l’a déjà relaté. Sur le site web de Nantes Métropole, ses promoteurs promettaient néanmoins une croissance « exponentielle » pour la deuxième année. Ils tablaient sur 3.000 comptes d’entreprise

Une première année ratée pour la monnaie locale SoNantes

23/04/2016 ‑ 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Un an après sa mise en service, où en est la SoNantes, la monnaie locale nantaise ? « Tout fonctionne comme prévu », assurent ses promoteurs. Un accent d’autosatisfaction pas plus justifié que celui de François Hollande lors de sa dernière intervention télévisée. Comme la quasi-totalité des monnaies locales, la SoNantes est le fruit d’une réflexion militante

Marchés publics et localisme. La ville de Nantes est assurée par B.T.A, une société lettone [exclusif]

06/07/2015 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – L’incendie de la basilique Saint Donatien, il y a trois semaines, avait provoqué la consternation des Nantais attachés à leur patrimoine. La ville de Nantes, propriétaire du bâtiment (les bâtiments religieux sont revenus aux communes depuis la loi de 1905) , a l’obligation d’être assurée en cas de sinistre pour l’ensemble de ses biens et, donc, dans le

Monnaie locale à Nantes : Moneko, dernier vestige d’un échec cuisant de Johanna Rolland

Moneko a vu le jour ce lundi 15 juin 2020. Ses promoteurs la présentent comme la « nouvelle monnaie locale écocitoyenne de Loire-Atlantique ». Pas si nouvelle en réalité : elle est issue de deux tentatives antérieures, le Retz’l (prononcer « réel ») et la SoNantes. Cette dernière est l’un des échecs les plus cuisants de la municipalité socialiste de Nantes. Heureusement pour Johanna Rolland,

La monnaie locale SoNantes vouée à une disparition prochaine ?

24/10/2017 – 14H00 Nantes (Breizh-info.com) – Après des années d’études et de tergiversations, la SoNantes, monnaie locale nantaise, a été lancée le 28 avril 2015. Ses débuts ont été difficiles, ainsi que Breizh-info l’a déjà relaté. Sur le site web de Nantes Métropole, ses promoteurs promettaient néanmoins une croissance « exponentielle » pour la deuxième année. Ils tablaient sur 3.000 comptes d’entreprise

Une première année ratée pour la monnaie locale SoNantes

23/04/2016 ‑ 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Un an après sa mise en service, où en est la SoNantes, la monnaie locale nantaise ? « Tout fonctionne comme prévu », assurent ses promoteurs. Un accent d’autosatisfaction pas plus justifié que celui de François Hollande lors de sa dernière intervention télévisée. Comme la quasi-totalité des monnaies locales, la SoNantes est le fruit d’une réflexion militante

Marchés publics et localisme. La ville de Nantes est assurée par B.T.A, une société lettone [exclusif]

06/07/2015 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – L’incendie de la basilique Saint Donatien, il y a trois semaines, avait provoqué la consternation des Nantais attachés à leur patrimoine. La ville de Nantes, propriétaire du bâtiment (les bâtiments religieux sont revenus aux communes depuis la loi de 1905) , a l’obligation d’être assurée en cas de sinistre pour l’ensemble de ses biens et, donc, dans le

À LA UNE

Championnat national des bagadoù 1ère catégorie - Festival Interceltique de Lorient 2022
A la découverte des Saints Bretons. Le 8 août, c’est la St Gwenneg
Suspension de l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen : le ministre de l’intérieur en difficulté
Feiz e Breizh. 17 & 18 a viz gwenholon : pirc'hirinerezh evit ar vro

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !