Étiquette : trump

Pédocriminalité : le tabou des élites ?

A la une ce soir, l’affaire Duhamel prend de l’ampleur. Alors que l’homme de pouvoir démissionne de tous les postes qu’il occupait, c’est au tour de son entourage d’être mis en cause pour avoir couvert les graves faits d’inceste pédocriminel visés. https://www.youtube.com/watch?v=c_onkz2HHpM Également au programme, les dernières péripéties aux Etats-Unis. Les démocrates veulent toujours la tête de Donald Trump tandis

Trump : Quand l’Etat profond s’acharne

Au sommaire de ce journal, Donald Trump face à l’acharnement de l’Etat profond. Après avoir subi la censure des réseaux sociaux, le président des Etats-Unis est visé par une nouvelle procédure de destitution, à moins de 10 jours de la fin de son mandat. Egalement au programme, les nouveaux variants du Covid-19. Britannique, sud-africain et maintenant japonais, que faut-il comprendre

firefox

Censure numérique. Après Twitter et Facebook, au tour de Mozilla de menacer nos libertés ?

À la suite de la censure de Donald Trump sur Twitter et Facebook, Mozilla, développeur du navigateur Firefox, y va lui aussi de son couplet en faveur d’un « Internet meilleur ». Où vos libertés auront tout à perdre… Mozilla dénonce la promotion de la « suprématie blanche » Les évènements du Capitole le 6 janvier dernier à Washington, aux

Eric Zemmour : « Il y a une volonté de s’acharner contre Trump, de l’humilier car il a voulu s’opposer au système »

Eric Zemmour : “Il y a une volonté de s’acharner contre Trump, de l’humilier car il a voulu s’opposer au système. Cela montre à quel point la Gauche en avait peur. Ils veulent la mort sociale des trumpistes” Face à l’info du 11 janvier 2021. https://www.youtube.com/watch?v=_eEjF2_fSPc&feature=emb_title Photo d’illustration : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous

Trump : le dernier round face à l’Etat profond

Au programme ce soir, la charge des réseaux sociaux contre le président Trump. Régulièrement censuré, le président américain a vu ses comptes littéralement supprimés de certaines plateformes. Un phénomène qui pose le problème de la toute-puissance de ces firmes des Big Tech. Egalement dans cette édition, retour sur le Covid. Un an après le premier décès officiellement lié à l’épidémie

Donald Trump : la peine Capitole

Au programme de cette édition, les Etats-Unis commencent l’année en fanfare. Après les élections sénatoriales permettant aux démocrates de régner en maîtres au Sénat, des soutiens de Donald Trump se sont rassemblés pour protester. Ils sont parvenus à prendre possession du Capitole pendant plusieurs heures. Une opération qui s’est soldée par 4 morts chez les manifestants. Également dans ce journal,

Censure des GAFA. Donald Trump suspendu de Twitter et Facebook

Twitter et Facebook ont temporairement bloqué le compte de Donald Trump. Twitter l’a même menacé de suspension permanente, une mesure sans précédent décidée mercredi dans la foulée des violences au Capitole par les partisans du président républicain. Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source

Eric Zemmour : « Ceux qui ont divisé et désagrégé l’Amérique, ce ne sont pas les trumpistes, mais les mouvements d’extrême-gauche »

Eric Zemmour : « Ceux qui ont divisé et désagrégé l’Amérique, ce ne sont pas les trumpistes, mais les mouvements d’extrême-gauche » https://www.youtube.com/watch?v=JfW6GhRotc0 Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Vers un Printemps américain ? Des pro-Trump envahissent le Capitole, quatre manifestants tués – Sous pression, Donald Trump renonce

MAJ : Sous pression de toute part, Donald Trump vient de renoncer, d’admettre sa défaite, et d’annoncer une transition sereine. Un discours qui contraste avec celui, guerrier, tenu hier. Lui aurait-on glissé quelque chose dans l’oreillette ? Donald Trump admet que son mandat est fini, promet une « transition ordonnée » #AFP pic.twitter.com/ntwNCXtmJL — Agence France-Presse (@afpfr) January 7, 2021 Quoi qu’il

Macron, Trump, Castex. Le podium 2020 des personnalités les plus citées par la presse mainstream française

Macron, Trump, Castex. Le podium 2020 des personnalités les plus citées par la presse mainstream française d’après Aday, qui dévoile la 8ème édition de son classement des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française. L’année 2020 a été « exceptionnelle » à de nombreux égards. Si quelques grands événements ont occupé une partie de l’espace médiatique (élection

États-Unis : la Cour suprême choisit l’esquive, les violences politiques menacent

La Cour suprême des États-Unis a rejeté le 11 décembre la plainte déposée par l’État du Texas contre quatre autres États américains en raison d’irrégularités dans l’organisation du scrutin présidentiel américain de novembre dernier. Comme nous l’avions prévu, la Cour a procédé au « classement vertical » de la plainte. Elle l’a fait d’une seule phrase : « Texas has not demonstrated

USA. Le discours de Donald Trump sur les fraudes électorales traduit en français

Le mercredi 2 décembre, le Président Trump s’est adressé au peuple américain depuis la Maison-Blanche, dans une allocution enregistrée. Il a longuement dénoncé les fraudes massives commises par les Démocrates lors de l’élection présidentielle, graphiques à l’appui, passant en revue les 6 États toujours contestés (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona), dans lesquels de nombreux recours, procès et auditions devant

Elections aux USA : Que ce soit juste ou injuste, le plus fort gagnera.

L’épisode des élections américaines, quelle qu’en soit l’issue, rappelle aux occidentaux et aux militants en particulier, un vieux principe de réalité, fondé sur la victoire qui se légitime par elle-même. En effet, notre civilisation européenne, avec son sens du droit et de la justice, et les institutions formidables qu’elle avait créées, nous avait convaincus que toute action politique devait être

La stratégie judiciaire de Donald Trump face à Joe Biden

Après 4 jours de suspense, de nombreux médias américains ont déclaré vainqueur Joe Biden le 7 novembre, avec 290 grands électeurs. Les chancelleries occidentales ont fait de même, reconnaissant le candidat Démocrate, en tant que président élu. Sauf que Donald Trump, avec 214 électeurs au compteur, n’a pas reconnu sa défaite, revendiquant lui-même la victoire, criant à la fraude, à

Fraude électorale (et complicité médiatique ?). Le procureur général des Etats-Unis autorise l’ouverture d’enquêtes sur la présidentielle

Le procureur général des Etats-Unis Bill Barr a donné son feu vert le 9 novembre pour l’ouverture d’enquêtes sur d’éventuelles irrégularités lors de la présidentielle du 3 novembre, dont Donald Trump assure qu’elle a été entachée de fraudes. Bill Barr a écrit dans son courrier aux procureurs fédéraux du pays : «Je vous autorise à enquêter sur des allégations substantielles

Trump a-t-il tort de dénoncer des fraudes électorales ?

Donald Trump affirme que l’élection présidentielle américaine a été entachée de fraudes. Quasiment tous les médias français, dans le sillage des médias américains, repoussent d’emblée cette accusation. Les soupçons de Trump ne sont pas nécessairement fondés, mais exclure a priori l’existence de fraudes n’est pas crédible. C’est même parfaitement idiot. Toute élection peut donner lieu à des fraudes. Les fraudes

Elections américaines : Propagande, Etat profond et fabrique du consentement

Si les individus peuvent toujours surprendre, les groupes sont souvent hautement prévisibles. Qu’il s’agisse de coteries politiques, de bandes organisées dans des buts plus ou moins avouables, de spectateurs sportifs ou de masses citoyennes, en obtenir une réaction spécifique est un jeu d’enfant, aujourd’hui plus que jamais. Edward Bernays (1891-1995), à l’école de son oncle Sigmund Freud, aura été le

Covid-19 : l’annonce du vaccin retardée d’une semaine pour faire gagner Biden ?

« Nous avons un vaccin qui arrive, il est prêt. Ce sera annoncé dans les prochaines semaines. » Gros mensonge, pas vrai, que cette affirmation de Donald Trump face à Joe Biden, lors de leur débat télévisé du 22 octobre à Nashville ? Selon lui, les États-Unis auraient assez de vaccins pour toute leur population en avril. Toute la presse,

Biden

Elections américaines. Une catastrophe pour notre avenir ?

L’affaire des élections américaines est un signe catastrophique pour notre avenir. En effet, dans le pays actuellement le plus puissant du monde, un président en fonction est en train de se faire écarter du pouvoir à l’aide de fraudes électorales massives (1), dans un contexte de fortes tensions exacerbées et entretenues depuis le début de son mandat. Outre le problème

Pédocriminalité : le tabou des élites ?

A la une ce soir, l’affaire Duhamel prend de l’ampleur. Alors que l’homme de pouvoir démissionne de tous les postes qu’il occupait, c’est au tour de son entourage d’être mis en cause pour avoir couvert les graves faits d’inceste pédocriminel visés. https://www.youtube.com/watch?v=c_onkz2HHpM Également au programme, les dernières péripéties aux Etats-Unis. Les démocrates veulent toujours la tête de Donald Trump tandis

Trump : Quand l’Etat profond s’acharne

Au sommaire de ce journal, Donald Trump face à l’acharnement de l’Etat profond. Après avoir subi la censure des réseaux sociaux, le président des Etats-Unis est visé par une nouvelle procédure de destitution, à moins de 10 jours de la fin de son mandat. Egalement au programme, les nouveaux variants du Covid-19. Britannique, sud-africain et maintenant japonais, que faut-il comprendre

firefox

Censure numérique. Après Twitter et Facebook, au tour de Mozilla de menacer nos libertés ?

À la suite de la censure de Donald Trump sur Twitter et Facebook, Mozilla, développeur du navigateur Firefox, y va lui aussi de son couplet en faveur d’un « Internet meilleur ». Où vos libertés auront tout à perdre… Mozilla dénonce la promotion de la « suprématie blanche » Les évènements du Capitole le 6 janvier dernier à Washington, aux

Eric Zemmour : « Il y a une volonté de s’acharner contre Trump, de l’humilier car il a voulu s’opposer au système »

Eric Zemmour : “Il y a une volonté de s’acharner contre Trump, de l’humilier car il a voulu s’opposer au système. Cela montre à quel point la Gauche en avait peur. Ils veulent la mort sociale des trumpistes” Face à l’info du 11 janvier 2021. https://www.youtube.com/watch?v=_eEjF2_fSPc&feature=emb_title Photo d’illustration : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous

Trump : le dernier round face à l’Etat profond

Au programme ce soir, la charge des réseaux sociaux contre le président Trump. Régulièrement censuré, le président américain a vu ses comptes littéralement supprimés de certaines plateformes. Un phénomène qui pose le problème de la toute-puissance de ces firmes des Big Tech. Egalement dans cette édition, retour sur le Covid. Un an après le premier décès officiellement lié à l’épidémie

Donald Trump : la peine Capitole

Au programme de cette édition, les Etats-Unis commencent l’année en fanfare. Après les élections sénatoriales permettant aux démocrates de régner en maîtres au Sénat, des soutiens de Donald Trump se sont rassemblés pour protester. Ils sont parvenus à prendre possession du Capitole pendant plusieurs heures. Une opération qui s’est soldée par 4 morts chez les manifestants. Également dans ce journal,

Censure des GAFA. Donald Trump suspendu de Twitter et Facebook

Twitter et Facebook ont temporairement bloqué le compte de Donald Trump. Twitter l’a même menacé de suspension permanente, une mesure sans précédent décidée mercredi dans la foulée des violences au Capitole par les partisans du président républicain. Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source

Eric Zemmour : « Ceux qui ont divisé et désagrégé l’Amérique, ce ne sont pas les trumpistes, mais les mouvements d’extrême-gauche »

Eric Zemmour : « Ceux qui ont divisé et désagrégé l’Amérique, ce ne sont pas les trumpistes, mais les mouvements d’extrême-gauche » https://www.youtube.com/watch?v=JfW6GhRotc0 Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Vers un Printemps américain ? Des pro-Trump envahissent le Capitole, quatre manifestants tués – Sous pression, Donald Trump renonce

MAJ : Sous pression de toute part, Donald Trump vient de renoncer, d’admettre sa défaite, et d’annoncer une transition sereine. Un discours qui contraste avec celui, guerrier, tenu hier. Lui aurait-on glissé quelque chose dans l’oreillette ? Donald Trump admet que son mandat est fini, promet une « transition ordonnée » #AFP pic.twitter.com/ntwNCXtmJL — Agence France-Presse (@afpfr) January 7, 2021 Quoi qu’il

Macron, Trump, Castex. Le podium 2020 des personnalités les plus citées par la presse mainstream française

Macron, Trump, Castex. Le podium 2020 des personnalités les plus citées par la presse mainstream française d’après Aday, qui dévoile la 8ème édition de son classement des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française. L’année 2020 a été « exceptionnelle » à de nombreux égards. Si quelques grands événements ont occupé une partie de l’espace médiatique (élection

États-Unis : la Cour suprême choisit l’esquive, les violences politiques menacent

La Cour suprême des États-Unis a rejeté le 11 décembre la plainte déposée par l’État du Texas contre quatre autres États américains en raison d’irrégularités dans l’organisation du scrutin présidentiel américain de novembre dernier. Comme nous l’avions prévu, la Cour a procédé au « classement vertical » de la plainte. Elle l’a fait d’une seule phrase : « Texas has not demonstrated

USA. Le discours de Donald Trump sur les fraudes électorales traduit en français

Le mercredi 2 décembre, le Président Trump s’est adressé au peuple américain depuis la Maison-Blanche, dans une allocution enregistrée. Il a longuement dénoncé les fraudes massives commises par les Démocrates lors de l’élection présidentielle, graphiques à l’appui, passant en revue les 6 États toujours contestés (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona), dans lesquels de nombreux recours, procès et auditions devant

Elections aux USA : Que ce soit juste ou injuste, le plus fort gagnera.

L’épisode des élections américaines, quelle qu’en soit l’issue, rappelle aux occidentaux et aux militants en particulier, un vieux principe de réalité, fondé sur la victoire qui se légitime par elle-même. En effet, notre civilisation européenne, avec son sens du droit et de la justice, et les institutions formidables qu’elle avait créées, nous avait convaincus que toute action politique devait être

La stratégie judiciaire de Donald Trump face à Joe Biden

Après 4 jours de suspense, de nombreux médias américains ont déclaré vainqueur Joe Biden le 7 novembre, avec 290 grands électeurs. Les chancelleries occidentales ont fait de même, reconnaissant le candidat Démocrate, en tant que président élu. Sauf que Donald Trump, avec 214 électeurs au compteur, n’a pas reconnu sa défaite, revendiquant lui-même la victoire, criant à la fraude, à

Fraude électorale (et complicité médiatique ?). Le procureur général des Etats-Unis autorise l’ouverture d’enquêtes sur la présidentielle

Le procureur général des Etats-Unis Bill Barr a donné son feu vert le 9 novembre pour l’ouverture d’enquêtes sur d’éventuelles irrégularités lors de la présidentielle du 3 novembre, dont Donald Trump assure qu’elle a été entachée de fraudes. Bill Barr a écrit dans son courrier aux procureurs fédéraux du pays : «Je vous autorise à enquêter sur des allégations substantielles

Trump a-t-il tort de dénoncer des fraudes électorales ?

Donald Trump affirme que l’élection présidentielle américaine a été entachée de fraudes. Quasiment tous les médias français, dans le sillage des médias américains, repoussent d’emblée cette accusation. Les soupçons de Trump ne sont pas nécessairement fondés, mais exclure a priori l’existence de fraudes n’est pas crédible. C’est même parfaitement idiot. Toute élection peut donner lieu à des fraudes. Les fraudes

Elections américaines : Propagande, Etat profond et fabrique du consentement

Si les individus peuvent toujours surprendre, les groupes sont souvent hautement prévisibles. Qu’il s’agisse de coteries politiques, de bandes organisées dans des buts plus ou moins avouables, de spectateurs sportifs ou de masses citoyennes, en obtenir une réaction spécifique est un jeu d’enfant, aujourd’hui plus que jamais. Edward Bernays (1891-1995), à l’école de son oncle Sigmund Freud, aura été le

Covid-19 : l’annonce du vaccin retardée d’une semaine pour faire gagner Biden ?

« Nous avons un vaccin qui arrive, il est prêt. Ce sera annoncé dans les prochaines semaines. » Gros mensonge, pas vrai, que cette affirmation de Donald Trump face à Joe Biden, lors de leur débat télévisé du 22 octobre à Nashville ? Selon lui, les États-Unis auraient assez de vaccins pour toute leur population en avril. Toute la presse,

Biden

Elections américaines. Une catastrophe pour notre avenir ?

L’affaire des élections américaines est un signe catastrophique pour notre avenir. En effet, dans le pays actuellement le plus puissant du monde, un président en fonction est en train de se faire écarter du pouvoir à l’aide de fraudes électorales massives (1), dans un contexte de fortes tensions exacerbées et entretenues depuis le début de son mandat. Outre le problème

À LA UNE

Gastronomie à Nantes : le Square, au terminus (provisoire) du Busway
Sécheresse. En Bretagne, même la navigation sur les canaux connaît des restrictions
Brest. Transport maritime et « solutions vertes » au programme de la Sea Tech Week du 26 au 30 septembre [Vidéo]
Santé. La choline, un nutriment qui ne demande qu'à être connu !

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !