Vitré. Coordination Rurale et militants Vegan face à face lors d’une « nuit debout »

abattoir_coordination_rurale

30/06/2016 – 08H35 Vitré (Breizh-info.com)  – Jeudi 30 juin, le collectif 269 Life organise un rassemblement « nuit debout devant les abattoirs ». 269 Life  milite pour « la libération animale » et le véganisme intégral. Le véganisme intégral correspond a une alimentation végétalienne (sans viande, poissons, œufs, lait ou miel), une consommation de produits non testés sur les animaux (cosmétiques, ménagers), de mobilier, vêtements et accessoires ne contenant ni fourrure, laine, plumes, soie, ou cuir et enfin de loisirs qui ne se feront plus au détriment des animaux (chasse, pêche, zoos, cirques avec animaux, corrida…).

« A la veille des grands départs en vacances, nous allons les veiller durant toute une nuit et partout en France afin d’attirer l’attention du public et des médias sur cet holocauste silencieux et toléré par notre société spéciste » indique le collectif, sur sa page facebook, qui organisait un rassemblement à Vitré.

Un rassemblement auquel vont s’inviter les militants de la Coordination rurale, qui organisent également leur opération « éleveurs debout ». Ils reprochent aux militants Vegan une forme d’extrémisme. « Face à la multiplication des actions anti-viande sous couvert de défense du bien-être animal, la Coordination rurale se mobilise aux côtés de la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) pour que la désinformation ne prenne pas le dessus sur la réalité.».

Les militants de la Coordination rurale, un syndicat qui s’est toujours par ailleurs opposé aux dérives de la surexploitation et de l’élevage intensif, expliquent : « Sur les plans environnemental, sociétal et économique, l’élevage est essentiel. Il façonne les paysages, nourrit les hommes et est le premier maillon de tout une économie dans les territoires. ».

« Nous ne laisserons pas quelques excités décrédibiliser notre noble métier, celui que nous avons hérité de nos ancêtres », explique Joseph Martin, président de la Coordination Rurale d’Ille-et-Vilaine.

La Coordination rurale souhaite par ailleurs que les pouvoirs publics « agissent contre le dénigrement de l’élevage ». « C’est insupportable alors même que les éleveurs et les professionnels des abattoirs, qui respectent la réglementation dans leur immense majorité, se débattent pour survivre, pour maintenir les emplois, bien nourrir la population et sauver l’un des fleurons de l’agriculture et du mode de vie à la française. Vidéos de propagande, mises en scène trompeuses, manipulations de chiffres, fausses vérités… les végans ne reculent devant rien pour tenter d’imposer à tous un mode d’alimentation qui relève de leurs choix personnels. Ils ne cherchent pas à défendre le bien-être animal, mais bien à remettre en cause des millénaires d’évolution, des siècles de culture et de tradition, et tout simplement un mode de vie basé sur une nutrition équilibrée et une gastronomie conviviale, autour d’une grillade, d’une charcuterie… » peut-t-on lire dans un communiqué adressé à la presse.

« Nous n’avons pas attendu ce militantisme aveugle pour prendre soin chaque jour de nos animaux. Nous sommes fiers d’exercer notre noble métier et nous le ferons entendre », conclut Joseph Martin.

A noter toutefois que cette opération « Eleveurs debout » ne fait pas que des heureux, y compris chez des membres de la Coordination Rurale qui reprochent à cette action de ne « masquer » les dérives des abattoirs. Ainsi, Maryvonne Roudier-Villard, trésorière de la Coordination rurale du Gard, écrit : « En l’état actuel des informations, il me parait contre-productif d’aller manifester devant les abattoirs vu la gravité des dérives qui parviennent à la connaissance des consommateurs. Si vous désirez vraiment que nous devenions tous végétariens, voire “végans” vous n’avez qu’à continuer à fermer les yeux. Où sont en effet dans votre article, les termes de “halal”, “rituel”, “dérogation” qui sont pourtant au coeur du débat puisqu’on sait bien que c’est la banalisation de telles pratiques qui entraine ces dérives. Car il convient de noter que la responsabilité des éleveurs s‘étend des conditions d’élevage jusqu’aux conditions d’abattage des bêtes qui sont loin d’être satisfaisantes.
En effet, L 214, et nous en sommes conscients, cherche à faire de la propagande pour le végétarisme. Toutefois, les problèmes mis en évidence existent réellement. La malhonnêteté de L 214 est de ne pas indiquer que leurs vidéos sont tournées dans des abattoirs hallal –nous en sommes sûrs pour Alès (le maire Max Roustan l’a reconnu), Le Vigan et pour Pézenas où une association l’avait dénoncé il y a plusieurs années- qui bénéficient de dérogations aux lois de notre pays, dérogations remettant en cause des “millénaires d’évolution”.
Les éleveurs et la Coordination Rurale, s’honoreraient de le reconnaitre au lieu d’accuser les lanceurs d’alerte. Si la loi ne peut être respectée dans les abattoirs, il faudra se tourner vers des lieux d’abattages alternatifs. D’ailleurs la Commission Européenne a bien souligné que les problèmes venaient du “non-étourdissement” lequel se généralise par contagion. C’est ce qu’il faut dénoncer, sinon bientôt, seuls les musulmans mangeront de la viande car un peuple évolué comme le notre ne peut se rendre complice de la barbarie qui se généralise dans la filière viande par notre lâcheté ou sous prétexte d’économie.»

Le face à face, qui débutera ce jeudi soir à Vitré, pourrait être tendu, même si les responsables de la Coordination rurale affirment : « comme d’habitude dans nos actions, nous voulons marquer le coup, mais pas question pour nous d’être violent ou de provoquer ».

Crédit photo : Pixabay
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Personne

    « remettre en cause des millénaires d’évolution, des siècles de culture et de tradition »
    Belle oxymore. Le mot « évolution » est très exactement l’opposé du mot « tradition ». Le principe de l’évolution, c’est qu’on ne la « remet pas en cause ». La remise en cause, ça fait partie de l’évolution. On ne l’arrête pas sous prétexte de tradition. On continue à évoluer.

    « La malhonnêteté de L 214 est de ne pas indiquer que leurs vidéos sont tournées dans des abattoirs hallal »
    Tout est indiqué dans les vidéos de L214. Les méthodes « avec étourdissement » font également partie des vidéos. Abattage par pistolet à piston, électronarcose, asphyxie, etc.

    On vous présente l’horreur de la façon dont sont tués vos animaux en secret derrière les murs, et votre premier réfléxe ça n’est pas de porter plainte contre les abattoirs et avoir enfin une chance de les tuer moins affreusement avec le soutien public, mais plutôt de hurler qu’on montre les images de ce qui arrive aux animaux que vous leur vendez. Ca prouve tout le respect que vous leur portez.

    « C’est ce qu’il faut dénoncer, sinon bientôt, seuls les musulmans
    mangeront de la viande car un peuple évolué comme le notre ne peut se
    rendre complice de la barbarie qui se généralise dans la filière viande
    par notre lâcheté ou sous prétexte d’économie. »
    Ou comment la Coordination Rurale affiche son racisme sans aucune honte.

    Le problème écologique de la viande, et l’échéance inévitable :
     » UN urges global move to meat and dairy-free diet
    Lesser consumption of animal products is necessary to save the world from the worst impacts of climate change, UN report says »
    http://www.theguardian.com/environment/2010/jun/02/un-report-meat-free-diet
     » En 2050, tous végétariens !
    Selon une étude récente, la planète est condamnée à ne plus consommer de viande d’ici à 40 ans.  »
    http://www.lepoint.fr/science/en-2050-tous-vegetariens-05-09-2012-1502842_25.php
    « D’ici 40 ans, tous les poissons pourraient avoir disparu des océans »
    http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20100518.OBS4106/d-ici-40-ans-tous-les-poissons-pourraient-avoir-disparu-des-oceans.html
    « Quand l’industrie de la viande dévore la planète »
    http://blog.mondediplo.net/2012-06-21-Quand-l-industrie-de-la-viande-devore-la-planete
    « Meat-free alternatives – brought to you by the meat companies
    Sensing a shift in consumer eating habits and attitudes, several German meat companies are leading the way in innovation and NPD for meat substitutes: “We will be the first and last generation that eats meat every day,” says one. »
    http://www.foodnavigator.com/Market-Trends/Meat-free-alternatives-brought-to-you-by-the-meat-companies

  • Gatte

    Réponse à la manifestation « barrons la route aux anti viandes »

    Je réagis face à votre appel à la révolte contre les vegan, ceux qui prônent le bien-être animal, ces illuminés dont vous aimez tant tenir pour responsable la prise de conscience collective, j’aimerais que vous divulguiez ce message car après tout : les éleveurs ne sont-ils pas les plus à même de parler de bien-être animal ?

    Pourquoi tant de haine envers la société végane ? Pourquoi ? Serait-ce par peur ? Avez-vous peur ? Peur car vous savez au fond de vous-même que les intérêts que nous défendons sont justes et largement défendables et que de ce fait la population informée, votre situation pourrait être en danger ? Si ce n’est pas de la peur alors pourquoi ? Pourquoi s’acharner avec tant de violence sur une minorité comme vous le dîtes. Si nous n’avons pas raison dans les faits pourquoi avoir peur de nous et de nos malheureuses petites actions malsaines et falsifiées ? C’est parce que vous savez au fond de vous que ces actions ne sont pas vaines, que les propos sont justifiés et qu’ils reflètent la vérité.

    Mais ce que vous ne comprenez pas, c’est que ce n’est pas contre nous qu’il faut en vouloir, nous ne faisons que démontrer et éclaircir, mettre à jour la vérité vraie. Juste pour information, les soi-disant vidéos truquées dont vous parlez ont permis la fermeture de plusieurs abattoirs non règlementaires après passage en justice et analyse par un huissier de justice. Je doute fortement que si cela avait été faux ça en serait arrivé là, il faut être bien armé pour s’attaquer aux lobbies carnistes ! La preuve, je pense d’ailleurs que ce discours polémique dont vous faite preuve ne peut qu’être l’œuvre d’un lobi carniste.
    Pourquoi donc ? Et bien parce que les agriculteurs et éleveurs ont tout intérêt à défendre la cause animale. Pourquoi cela ? Et bien j’ai foie en l’humanité et j’ai foie en l’élevage, et oui je reste naïvement persuadée que c’est un métier de passion et qu’un éleveur fait ce métier avant tout par amour des bêtes. Je doute qu’un éleveur soit insensible au devenir de ses bêtes qu’il a fait naître, qu’il a élevé, qu’il a vu évolué, fait grandir et avec qui il a appris beaucoup. Je le doute fortement, et il n’y a que des lobbies bien éloignés de la réalité et aveuglés par leur porte-feuille qui pourraient dire que les éleveurs sont insensibles à la souffrance de leurs animaux. Je crois fortement qu’un éleveur préfèrera largement prendre soin de son animal tout en y gagnant convenablement que de faire ce métier par dépit, violenter torturer ces animaux et de les voir finir leur vie aux mains de tortionnaires.

    Oui élevez-vous agriculteurs et éleveurs, portez votre voie avec la nôtre pour défendre votre métier et vos intérêts. Elevez-vous contre ces lobbies et contre ces dirigeants, contre ces supermarchés, qui réduisent votre travail à quelques centimes, qui vous mènent la vie dure et qui vous imposent des conditions d’élevage et d’abattage scandaleuses allant contre votre éthique et votre passion. Vous avez tout à gagner que de vous allier aux défenseurs de la cause animale car après tout n’êtes-vous pas les spécialistes en la matière ? Ne représentez-vous pas le métier des animaux par excellence ?

    Je ne vous blâme pas éleveurs car j’ai foie en vous. Je blâme surtout ce système de surconsommation qui vous a aliéné, poussé à l’esclavage car oui : vous êtes esclave de votre système. Mais je sais qu’éleveurs, carniste, vegan et vegetariens peuvent cohabiter en paix. Ne serait-il pas mieux si la population diminuait sa consommation de viande et de produits animaux au profit de produits de meilleure qualité ? L’utopie serait de révolutionner le système : produire moins mais produire mieux, prendre le temps de produire et au consommateur de mettre le prix dans ce qui est bon. Cela serait bénéfique pour tous : vous comme nous. Il ne s’agirait pas de réduire le cout final des dépenses du consommateur mais justement de l’augmenter pour que le consommateur investisse dans ce qu’il sait qui est bon pour lui pour la planète et pour les animaux. Ne serait –il pas agréable que chaque éleveur puisse produire à son rythme ? Sans être pris dans les mailles du filet économique qui pousse à toujours produire plus au détriment de tout le reste. C’est de votre métier, de votre passion que l’on parle aujourd’hui ! Votre avenir ! Voulez-vous rester des esclaves du système jusqu’à la fin de votre vie ? Voulez-vous que vos bêtes continuent à subir le système d’aujourd’hui ?

    C’est à vous d’agir : avec nous ! Le seul moyen pour faire pression sur les lobbies et les grandes entreprises qui vous oppressent, qui nous oppressent pour s’en mettre plein les poches c’est d’agir sur le consommateur : lui seul à les pleins pouvoirs ! Certes ce n’est pas chose facile et c’est un chemin long et tortueux. Mais c’est en dénonçant ce genre de pratiques immorales comme ce qui se passe dans les abattoirs que les gens peuvent prendre conscience du problème exiger de la clairvoyance et de la transparence sur les produits et sélectionner les produits de qualité qui leur convient. Et ainsi impacter sur les modes de production afin aussi de valoriser les filières qui nécessitent le plus d’être valorisées : VOUS ! Oui vous éleveurs, vous avez besoin d’être valorisés. Vous trouvez ça normal que vous soyez le métier fart et essentiel de la société : vous nourrissez la population, mais que pourtant vous gagnez moins et travaillez plus que d’autres métiers qui sont bien moins important que le vôtre ? Moi non. Il y a un sérieux problème dans le système.

    J’ai foie en l’humanité. J’ai espoir que l’on arrivera à changer cette situation. Et une image d’éleveur investi pour la cause animal : n’est-il pas un bon moyen de défendre votre cause ? Car beaucoup de gens ne se rendent pas compte que derrière le métier d’éleveur se cache une passion : il est temps de le montrer en défendant la cause animale : la cause qui vous est le plus cher normalement non ?

    Pour un monde meilleur éleveurs ELEVEZ VOUS !