Defend Europe : l’incroyable partialité pro immigration de la presse mainstream

defend

09/08/2018 – 05h30 Lampedusa (Breizh-Info.com) – Lancée à l’initiative du mouvement Génération identitaire, la mission « Defend Europe »,  vise à dissuader, ceux qu’elle qualifie d’esclavagistes, d’amener des migrants sur les côtes européennes et à rappeler à l’ordre les ONG qui favorisent ce trafic d’êtres humains. Comme on pouvait s’en douter, cette opération n’a pas été du goût de la presse mainstream bien-pensante qui s’est déchaînée contre cette initiative. Petit tour d’horizon d’un lynchage médiatique.

Tout a commencé au mois de juin de cette année, avec une campagne d’extrême gauche relayée par toute la presse subventionnée, visant à faire bloquer les comptes bancaires (et le site Internet) de Génération identitaire, en raison d’une levée de fonds prévue pour affréter un bateau. But de l’opération des identitaires : bloquer les ONG en Méditerranée et dissuader les migrants de tenter l’aventure européenne.

Une déferlante médiatique sans précédent plus tard, Paypal, ainsi que le Crédit Mutuel, bloquaient puis fermaient les comptes bancaires de l’association. Du jamais vu. Banquiers, journalistes, et extrême gauche antifasciste main dans la main. Pour le plus grand bonheur du Parisien qui titrera : « comment les internautes ont fait plier Paypal ».

Rue 89 Lyon fera sa manchette  : « Paypal a (enfin) gelé la cagnotte des identitaires »

Tandis que Libération se demandait « comment empêcher les identitaires de saborder le sauvetage des migrants en Méditerranée ? » 

L’AFP et France 24 (service public) expliquaient : « Utilisant sans complexe le terme d'”invasion”, ces militants extrémistes y expliquent qu’ils souhaitent “protéger nos pays de l’immigration illégale et si besoin tenir tête en mer aux bateaux des ONG tel que l’Aquarius“. Directement ciblées, les organisations d’aide aux migrants sont accusées par Defend Europe d’agir “à l’unisson avec les trafiquants humains”.»

Au total, des dizaines d’articles, dans l’intégralité de la presse subventionnée, dénonceront l’opération tentée par les identitaires. Seuls des médias de la presse alternative, comme Breizh-info, prendront la peine d’interroger sur leurs motivations les acteurs de cette opération.

Un lynchage en règle

Pas de chance pour nos bien-pensants, l’opération Defend Europe s’est finalement concrétisée grâce à la mobilisation de milliers d’internautes. Et une embarcation a été trouvée. La guerre médiatique pouvait reprendre :

Mi juillet 2017, France Inter évoquait « un groupe d’extrême droite » affrétant un navire pour bloquer les ONG en Méditerranée. Dès lors, tandis que le navire se rapprochait de sa destination de patrouille, les articles se sont enchainés, glorifiant les opposants à l’opération « Defend Europe » et usant de tous les qualificatifs pour tenter de discréditer ces jeunes gens opposés à l’invasion migratoire.

L’Obs titra fin juillet : « La déconfiture des identitaires antimigrants de “Defend Europe”, déjà arrêtés deux fois » . Libération (encore et toujours) : « Defend europe : la nauséabonde pêche aux migrants des identitaires ». Le journal catholique La Croix – toujours en première ligne lorsqu’il s’agit d’évoquer le « drame des migrants » –  explique par ailleurs qu’un membre du Ku Klux Klan (rien que cela) serait soutien financier de l’opération.

Puis, alors que les militants ont entamé leur mission de surveillance – montrant d’ailleurs très rapidement, sur leur page facebook l’implication des ONG dites « humanitaires » dans la nouvelle traite négrière, – la presse continue ces derniers jours de se déchaîner, érigeant en héros des pêcheurs tunisiens ayant émis le souhait « d’empêcher les racistes de se ravitailler ». 

« Le C-Star repéré près des côtes tunisiennes » alertent les journalistes militants de L’Obs. « Des ronds dans l’eau de l’extrémisme » titre La Voix du Nord. « Le bateau qui chasse les migrants » titre Le Monde.

Voir la liste de tous les articles sortis à ce sujet dernièrement

Seul un journaliste (anglais, of course, pas français) du Huffington Post a pris la peine d’aller à la rencontre des militants identitaires, pour ensuite écrire un article à ce sujet.

FranceTV, toujours aussi « neutre » malgré la redevance audiovisuelle payée y compris par les Français majoritairement opposés à l’immigration, s’interroge sur les possibilités de faire stopper cette mission par l’Union européenne.

France Inter, service public toujours, ne fait pas beaucoup mieux, en s’interrogeant : « Peut-on vraiment parler de migration de masse ? ». Anthony Bellanger – qui n’a sans doute pas passé une nuit à la gare de Naples ou de Rome cet été –  y évoque « le fantasme d’une « invasion » ou du « déferlement sur nos côtes d’une vague de migrants » venue du fin fond de l’Afrique. » .

Argument de ce journaliste militant : il n’y a pas d’explosion de l’immigration … parce que les chiffres sont les mêmes que l’an passé … période de crise migratoire sans précédent. Notre homme ne cache pas ses sympathies : « Hier ce sont les pêcheurs tunisiens qui se sont mobilisés. A l’appel du syndicat historique de la Tunisie résistance, l’UGTT, mais aussi par soucis de solidarité, eux qui au quotidien sauvent des dizaines de migrants à la dérive, les magnifiques pêcheurs tunisiens ont donc empêché le C-Star de mouiller dans leur ports.».

138 euros par an pour entendre cela au quotidien…

Nul ne sait à quoi aboutira l’action de Defend Europe et du C-star, navire qui ne pourra pas stopper l’immigration à lui tout seul. Mais l’opération de communication, parfaitement réussie et maîtrisée, a le mérite :

  • d’obliger les autorités, notamment italiennes, à confirmer les liens et les trafics entrepris entre les passeurs, les ONG, et les migrants
  • de révéler définitivement, pour ceux qui avaient encore des doutes, le parti pris, intégral, de la presse française subventionnée, en faveur des migrants et de l’immigration
  • d’empêcher les dirigeants européens de continuer la politique de l’autruche vis à vis du drame humanitaire, civilisationnel, culturel, qui se joue actuellement dans la mer Méditerranée.

Guerre totale contre la presse subventionnée

Defend Europe l’a d’ailleurs parfaitement résumé dans son dernier communiqué : «Depuis notre arrivée en Méditerranée, les ONG déchantent . Defend Europe fait actuellement la Une des médias italiens : reportage dans les journaux télévisés, émissions de radios, articles dans la presse écrite… Notre impact est énorme dans un pays frappé de plein fouet par les activités des ONG et des passeurs d’immigrés clandestins.

Dans le même temps, une partie de la gauche activiste italienne nous accuse d’avoir joué un rôle dans l’immobilisation du Juventa, ce navire de l’ONG Juggend Rettet’s, pris la main dans le sac il y a une semaine, en train d’échanger des informations avec des passeurs tout en embarquant des clandestins.

Hier, nous avons intercepté un échange radio entre le Golfo Azzuro de l’ONG Open Arms et la marine italienne. Cette dernière ayant remarqué que le Golfo Azzuro était entré dans les eaux libyennes pour récupérer des clandestins lui interdisait de remonter vers les ports italiens. Suite à quoi, nous nous sommes mêlés à la conversation pour dire à l’équipage du Golfo Azzuro qu’il n’était plus le bienvenu au large des côtes de Libye.

Enfin, une autre bonne nouvelle ! Médecins sans frontières qui refuse de signer la charte proposée par l’Italie aux ONG prévoyant notamment la présence d’un policier à bord, lance un cri d’alarme : les campagnes engagées récemment contre les ONG portent un coup très dur à ses finances. MSF parle d’une « chute verticale des dons, une véritable catastrophe sur le plan financier qui risque d’entraver notre action ». Moins d’actions des ONG, c’est moins de clandestins, et donc en bout de chaîne une baisse du chiffre d’affaires des réseaux de passeurs.»

La guerre médiatique est en tout cas totale désormais, entre des médias et des journalistes aux ordres (financiers, politiques, économiques) de quelques décideurs sans frontières (d’où le rôle d’idiots utiles joué par les militants d’extrême gauche) et la presse alternative, dont le rôle est de faire contrepoids à la propagande officielle.

Yann Vallerie

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Jean le Blanc

    Très bon article ! Soutenons DÉFEND EUROPE ! Dès la rentrée je reprends toutes mes billes du Crédit mutuel. Sales collabos !!!

  • Jean Princet

    Un journaliste c’est soit une pute, soit un chômeur.

  • Z. Demir

    Bien entendu, puisque Médecins sans frontières se met au service des migrants clandestins, je ne donne plus un sou à Médecins sans frontières. Peut-être pourriez-vous publier de temps en temps un palmarès des organismes impliqués dans l’aide aux migrants, afin que leurs donateurs sachent où va leur argent ?

  • carnot

    A cette heure ( 12h-13h ), France-Inter, “débat de midi”- Philippe Bertrand, grosse propagande pro migrands … Aucune limite … Continuons d’entretenir par nos impôts cette radio gauchiste puisque on ne peut rien faire parait il !

  • Yvette Prétet

    Les gauchistes sont plus ”accueillants” envers les musulmans ”clandestins” étrangers qu’ils ne l’ont été avec les ”Français” non-musulmans,chassés de leur pays natal par les musulmans,que Gaston Defferre (maire socialiste de Marseille) voulait ”jeter à la mer”…Les ONG gauchissantes ne font pas preuve ”d’humanité” quand elles incitent des Africains à s’embarquer sur des rafiots qui risquent de chavirer..si il n’y avait pas cet ”appel d’air” de la part des ONG: les Africains ne tenteraient pas la traversée de la Méditerranée sur des pneumatiques..

  • David Torondel

    Beaucoup de bruit pour rien…
    Franchement, vu de l’extérieur, c’est un peu pathétique. Les soit-disant “preuves” de collaboration, à ce stade, ne tiennent pas la route 5 minutes.
    Quand à la partialité… je suis allé consulter quelques articles “pro Defend Europ”, le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ne débordent pas de partialité.

    Si on analyse froidement cette histoire, on parle de quoi ?

    D’une vingtaine de jeunes benets proprets qui semblent vouloir s’encanailler en passant des vacances sur le bateau d’un armateur vereux déjà condamné pour fraude (sans parler des histoires de l’équipage tamoul)… et qui ne font pas grand chose d’autre que de dire par radio à leur “cible” qu’ils sont des méchants.

    Ha si, ils posent sur les photos, avec leurs beaux t-shirts bleu imprimés en France mais certainement fabriqués en asie… tout en traitant de “laches” les jeunes de leur âge qui eux ont pourtant 10 000 fois plus de courage, au vu de ce qu’ils affrontent pour échapper à des conditions de vie misérable.

    Bref, beaucoup de bruit pour rien, et même pire que rien, quand on pense au 230 000 euros qu’aura couté la croisière, et de ce à quoi ils auraient pu servir en aide à ses pays en crise. Là, il y aurait vraiment un effet réel permettant d’éviter que des personnes prennent le risque de partir en mer dans ces conditions.

    • Philippe

      tout est dit

    • JulesM

      Et l’agence FRONTEX qui a mis en évidence la collusion entre des ong et les passeurs, ce sont aussi des benêts d’extrème droite?

      http://www.latribune.fr/economie/international/migrants-frontex-accuse-des-ong-de-collusion-avec-les-passeurs-624900.html
      https://www.letemps.ch/monde/2017/05/14/ong-accusees-complicite-passeurs-mediterranee
      http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/04/24/trafic-de-migrants-un-procureur-italien-dit-avoir-des-preuves-contre-des-ong_5116560_3212.html

      En lisant certains articles, on voit bien que les journalistes essaient de dédouaner les ong, la seule solution reste l’australienne, marine de guerre pour raccompagner les clandestins en Lybie, accords avec les pays émetteurs, le problème sera réglé rapidement.
      Penchez-vous un peu aussi sur le financement des ong par des véreux-la-vertu, qui, bien souvent, ont fait fortune sur la spéculation et le vent, ce sont eux les pilleurs de l’Afrique, les responsables de tous les maux, ils s’achètent une bonne conscience à pas cher, et les benêts de gauche gobent.
      J’ai toujours eu une tendresse vis à vis des gauchos, des benêts agressifs mais plein de bonnes intentions, des révolutionnaires subventionnés fascinés par le CHE ou les brigades internationales, et ce sentiment de vérité qu’ils détiennent envers et contre tout (même les preuves), ça force le respect.

      • David Torondel

        “Et l’agence FRONTEX qui a mis en évidence la collusion entre des ong et les passeurs, ce sont aussi des benêts d’extrème droite?”
        Déjà, l’agence Frontex n’est pas neutre… et aux dernières nouvelles, aucune preuve n’a été trouvée : http://www.reuters.com/article/us-europe-migrants-italy-ngo-idUSKBN17Z260

        J’espère qu’on saura un jour la vérité, s’il en existe une… mais à ce jour, il semble n’y avoir aucune preuve.
        Et même s’il y en avait contre certaines ONG, cela ne voudrait pas dire que toutes auraient ce même comportement.
        Pour avoir eu l’occasion de discuter avec plusieurs marins qui ont été sur ces bateaux, je n’ai aucun doute sur ce point.

        ” la seule solution reste l’australienne, marine de guerre pour raccompagner les clandestins en Lybie”
        Je pense que vous n’avez jamais discuté avec des réfugiés qui sont passés par Lybie, pour dire ça… et si un pays plus proche leur permettait d’avoir une vie tranquile, il ne serait pas nécessaire de les y raccompagner, ils y resteraient. Là encore, discutez avec eux, et vous constaterez que beaucoup sont partis de leurs pays sans avoir forcément l’intention de venir en Europe. Ils sont passé justement par plusieurs pays hors europe, d’en l’espoir de pouvoir y rester.

        “accords avec les pays émetteurs”
        Vous voulez dire les pays d’origine ? Vous comptez faire un accord l’Afghanistan afin d’exiger que les Talibans soient plus gentils, afin qu’ils ne soient plus forcés de quitter ce pays ? Vous comptez faire un accord avec le Soudan, afin que ce pays devienne riche et sur ?
        Et bien… je suis d’accord avec vous, ce serait très bien. Les Afghans et les Soudanais trouveraient eux aussi que ce serait très bien.

        Et sinon, je vais peut-être vous étonner, mais oui je me renseigne sur les financements des ONG. Et je vais encore plus vous étonner, mais je ne suis pas un révolutionnaire fasciné par le CHE, je ne suis pas subventionné, je ne suis pas un “gaucho”, je ne sais pas si je suis benêt, mais je ne suis pas agressif.

        Quand au sentiment de “vérité”, je n’en ai pas l’impression non plus. En tout cas j’ai l’impression de l’avoir moins que vous, ou en tout cas il me semble avoir un esprit critique et un sens de la mesure un peu plus développé… car contrairement à vous, je ne me suis pas permit de vous qualifier de “facho, de benêt agressif mais plein de bonnes intentions, d’identitaire subventionné par le FN et fasciné par Hitler ou les chemises brunes”.

        • JulesM

          Ah le grand retour d’Hitler, dès qu’on critique le bolcho, tonton ressort du placard à argumentaires … Malgré un “sens de la mesure un peu plus développé” (arbitre des élégances avec ça, modeste le gars Torondel) et l’ esprit critique qui vous mène à tout remettre en question, vous nous resservez toutes les vieilles lunes bolchos, car, si je ne suis pas nazi (et loin de là), vous êtes un bolcho, à défaut un gauchiste.
          Maintenant, ce n’est pas parce qu’ il y a des malfaisants sur Terre qu’on va accueillir tout le monde, ne serait-ce d’abord que parce qu’on est les méchants Mr Pignon. Et pour l’utilisation du terme de benêt, reportez-vous à votre message précédent, vous y trouver la source.
          Salut Prof (je n’ai pas dit simplet, je ne me serai pas permis…).

        • Pschitt

          David Torondel, vous semblez considérer que tout homme malheureux dans son pays aurait ipso facto le droit de venir chez nous afin que nous soulagions son fardeau. Que notre situation soit magnifique vue d’ailleurs est indéniable. Nous devons en remercier chaque jour nos ancêtres. Eux n’avaient pas la ressource de se faire prendre en charge par quelque pays riche. Ils ont surmonté eux-mêmes guerres, famines et maladies pour nous léguer ce monde-là. Ils l’ont fait pour leurs descendants. Avons-nous le droit d’en priver nos enfants, qui sont aussi leurs descendants ? Car, quels que soient vos bons sentiments, si vous généralisez votre principe en donnant des visas à qui en demande (pourquoi faudrait-il que les migrants subissent toutes ces misères pour venir chez nous ? C’est l’obligation d’un visa qui nourrit les passeurs, en fin de compte !) vous savez bien que nous devront accueillir des Africains par millions, si ce n’est par dizaines de millions. Nous y perdrions — nous sommes en train d’y perdre — une partie croissante de notre bien-être sans leur apporter le bonheur qu’ils recherchent.
          Nous sommes aujourd’hui dans une situation perdant/perdant : les migrants ne nous apportent rien de bon, l’immense majorité d’entre eux trouve chez nous presque autant de misère et beaucoup plus de frustration que chez eux, le racisme s’installe comme dans tous les pays multiraciaux, l’Europe se délite… Seuls les passeurs y gagnent. Et cette situation vous satisfait vraiment ?

          • David Torondel

            “Et cette situation vous satisfait vraiment ?”

            Non.
            Non je ne suis pas pour l’ouverture totale des frontières, non je ne suis pas pour que n’importe qui vienne dans notre pays sans aucune condition.
            Mais je suis pour un partage plus équitable du poids des migrations.
            Je suis aussi pour qu’on fasse tout pour que ces personnes puissent rester chez elles.
            Mais tant que ca n’est pas possible, je suis pour qu’on se serre un peu et qu’on leur fasse de le place, en œuvrant à leur intégration, et en faisant tout pour éviter le communautarisme.
            Mes enfants auront du coup un peu moins de richesses ? Je l’accepte, et je les éduque pour qu’ils intègrent ces valeurs de partage. Si je pensais que cela les ruineraient totalement, je ne le ferais pas.
            Mais j’ai la conviction que c’est juste un choix politique, et que nous sommes en mesure d’accueillir un certain nombre de personnes, sans nous mettre en danger.
            Le danger aujourd’hui, moi je le vois dans ces partis d’extrême-droite et groupuscules identitaires, qui sont dans le conflit, la manipulation et le rejet.

  • Claoude

    faisons des pétitions encore et encore contre tous ces journalistes et ces journaux payés par nos impôts, faisons des pétitions encore et encore contre l’immigration de masse et enfin faisons des pétitions puisqu’il n’y a pas d’autres moyens, encore et encore contre ce gouvernement qui veut nous imposer à tous prix ces migrants illégaux dont la majorité de Français ne veux !…

    • Juliette Mardi

      Ce n’est pas ce gouvernement en particulier qui impose les migrants, c’est l’Etat, c’est la France.

  • Pingback: La tyrannie de la bienveillance : le cancer de la France – Combat pour la France()

  • carnot

    Il me semble que les commentateurs s’éloignent du sujet, Breizhinfo attire notre attention sur la COUVERTURE MEDIATIQUE de l’histoire. Comme je l’indiquais hier, un échantillon : l’émission de Ph. Bertrand sur France-Inter. Totalement inouï… L’émission s’appelle “Débat de midi”. Invité, entre autres, le héros Narcisse Herrou. Il faudrait pouvoir mettre d’immenses guillemets à “débat” tant le truc est bidon. Tout le monde sur la même longueur d’onde, les invités, le présentateur, Bertrand, qui va dépasser sa consoeur Claire Servajean dans le militantisme gaucho … Absolument incroyable … Et pourtant je connais France-Inter !