23/09/2013 – 19H15 Rennes (Breizh-info.com) –  La scène s’est déroulée à Rennes, ce Lundi 23 septembre,  en plein dans la gare SNCF : un homme d’origine africaine, après avoir professé une série de violentes injures à l’encontre de sa compagne, l’a littéralement rouée de coups, sous les yeux de nombreux témoins qui ont assisté à la scène sans réagir. Seul un seul homme a eu le courage d’intervenir afin de neutraliser l’agresseur, avant que la police n’arrive.
La victime, choquée et blessée, a été évacuée par les pompiers vers l’hôpital le plus proche sans que l’on sache dans quel état elle se trouve à l’heure actuelle. Son agresseur a été immédiatement interpellé par la police. Nous avons retrouvé la personne qui est intervenu pour défendre la victime. Il a bien voulu répondre à nos questions.

Breizh-Info : Que s’est il passé ce midi, gare de Rennes ? Pouvez-vous décrire les faits ?
J. :
 « Alors que je sortais du métro,  j’ai vu un homme de type africain prendre celle qui paraissait être sa compagne de type caucasien par la gorge et les cheveux en criant. Je n’ai pas entendu ce qu’ils se disaient, choqué par la violence des gestes et des propos. En m’approchant j ai regardé autour de moi pour voir si des policiers ou des agent de sécurité de la gare étaient présents ou si quelqu’un d’autre s’inquiétait de la situation. je n’ai pu que constater que malgré la présence de nombreuses personnes, aucune réaction ne se faisait sentir.
J’ai donc accéléré le pas afin de m’interposer. Le temps que j’arrive, l’agresseur s’était littéralement jeté sur la femme en lui assénant des coups de poing au visage et des gifles  en hurlant des propos incompréhensibles, dans une langue étrangère.
Par réflexe, je me suis jeté sur lui en le frappant à la tête et aux côtés afin de lui faire lâcher prise. Après avoir réussi, de nombreuses personnes sont ensuite arrivées pour ceinturer l’agresseur.

La victime était inconsciente quant il a lâché prise. La police de la gare est arrivé juste après et a interpellé directement cet individu. La femme et son petit garçon, qui ne devait pas avoir plus de 5 ans, ont été transportés  à l’intérieur de la gare afin de les mettre à l’abri. »

Breizh-Info : Aviez-vous déjà assisté une agression de ce type auparavant ?
J. :
« C’est la première fois que je vois une agression de ce genre depuis que je suis à Rennes . Je n’avais jamais vu un homme frapper si violemment une femme auparavant.
Un policier m’a ensuite demandé de lui décrire la scène. J »ai laisser mon identité à cet agent et lui ai précisé que je me tenais à leur disposition s’ ils avait besoin de mon témoignage. J’ai également voulu demander des nouvelles de la victime, mais elle avait déjà été évacuée par les pompiers. Je ne comprends pas comment une foule aussi nombreuse a pu demeurer sans réagir devant cette agression d’une violence rare. Si un groupe était intervenu dès le début, la victime n’aurait pas pu être tabassée à ce point. »

9 Commentaires

  1. alors c’est donc ça un natio ? c’est un mec qui défend les européennes quand leurs concubins allogènes devient violent ? dire que maintenant les gens vont croire que les jeunes autochtones ont encore des couilles …enfin , j’espère que tu seras tenu au courant pour la naissance du prochain enfant …

  2. Thomas Lecourt : Certains commentaires de machos concernant cette femme, si je comprends bien une paumée de type caucasienne a été tabassée parce qu’elle baise avec un noir, qu’elles soient blanche, jaune, noire, grise, rouge ou martienne une femme ne doit pas être battue, avec ce genre de commentaires je vous vois très bien tabassée votre poule de type caucasienne.

  3. Les faits sont vrais, certes mais j’espere que les sous entendus ne serons pas compris. L’Article s obstine a previser « du type africain » tout ca poyr sous entendre que les africainq sont comme ca et pour faire fyir les africaims aux blanches. Alors que jz suis pel plus gros canard de service, biem que je sois africain et que je suis pas comme ce monsiseur et je me marierais avec une blanchhe plus tard

Comments are closed.