Étiquette : insécurité

tribunal_nantes

Insécurité à Nantes. « Tous nos efforts se brisent sur l’inaction de la justice »

La séquence politique est terminée – après avoir été malmenée par les médias nationaux et ses oppositions (LREM, LR) – guère à même de donner des leçons de morale en matière d’insécurité pourtant – Johanna Rolland est allée à Canossa, enfin Paris, et a obtenu 80 CRS en renfort. Entretemps, la très médiatique CRS 8 ultra-moderne, qui fait dans les

Insécurité à Nantes : « Le simple fait de demander un minimum de sécurité suffit à être traité de fasciste » [Reportage Vidéo]

« Sécurité Nocturne Nantes » organisait ce samedi 1er octobre une manifestation contre l’insécurité dans les rues de Nantes. Ce collectif créé par des travailleurs du monde de la nuit et qui se fait aujourd’hui porte-parole des commerçants, a donné rendez-vous aux manifestants à 15h00 devant la fontaine de la place Royale. Un millier de personnes a fait le déplacement malgré la

Insécurité à Rezé. La commmunication feutrée (Novlangue ?) de la municipalité.

À Rezé, il semble bien que la réalité d’une délinquance endémique soit brutalement revenue au visage des édiles socialistes qui ont tenté d’ériger cette commune de l’agglomération nantaise, en laboratoire modèle des politiques de prévention. Mais voilà, le bilan parle de lui-même, car après trois bonnes décennies de mandatures de gauche, Rezé vient d’être promue en destination de choix pour

Suède

Nantes. Deux nouvelles fusillades en trois jours

Et c’est reparti. Après un mois sans coup de feu, la trêve n’aura pas tenu longtemps. Après un coup de feu suite à une rupture amoureuse houleuse (deux mois ferme) le 30 juin dernier, puis des individus qui ont essayé une arme pour impressionner des passants boulevard de la Fraternité le 3 juillet dernier (ils courent toujours), deux nouvelles fusillades

Insécurité et délinquance à Rennes. Le micro-trottoir qui accable ! [Reportage]

Après Saint-Nazaire il y a quelques semaines, ville de Bretagne rongée par la délinquance sans que les autorités ne prennent de sérieuses mesures pour assurer la sécurité des citoyens, nous nous sommes rendus à Rennes, capitale administrative de la Bretagne, afin d’interroger les habitants (mais aussi un policier municipal) pour prendre le pouls d’une ville dans laquelle le climat n’a

Saint-Nazaire. Insécurité, violences, manque de policiers…les habitants témoignent [Reportage]

Nous n’avons pas attendu longtemps ce 21 juin devant la mairie de Saint Nazaire pour récolter plusieurs témoignages accablants de la part de riverains excédés par la montée de la délinquance dans leur ville. Bien que toutes les personnes interrogées n’aient pas été victimes d’agression ou de vol, elles ont toutes en commun un réel sentiment d’insécurité. La mairie semble

Brest

Brest. Harcèlement de rue : pas un problème d’immigration, mais de « mieux vivre ensemble »

Le harcèlement de rue à Brest est devenu un sujet de discussion récurrent chez les jeunes femmes de la ville. Si les élus locaux citent plusieurs facteurs pour expliquer le phénomène, ils oublient étrangement le principal : l’immigration d’origine extra-européenne. Harcèlement de rue à Brest : de la novlangue et des non-dits Trafics de drogue, règlements de compte, voitures incendiées,

Insécurité et délinquance à Brest [ Enquête et reportage Breizh-Info ]

Brest est une ville dans laquelle la qualité de vie des habitants se dégrade un peu plus chaque mois qui passe. Les récents évènements de Pontanézen le prouvent, tout comme le ras le bol croissant de commerçants, et d’habitants que nous avons déjà eu l’occasion d’interroger. « Ce sont des migrants ». A Brest, tout le monde sait qui harcèle

Brest

Brest. Face à l’insécurité : plus efficace que la mairie socialiste, la mobilisation des commerçants…

Suite au cri d’alarme lancé par les commerçants de Brest à la fin du mois de septembre face à l’insécurité sévissant en centre-ville, le préfet du Finistère a annoncé le déploiement d’un dispositif policier renforcé et de vidéosurveillance après des années d’attentisme de la part de la municipalité socialiste. De nouvelles caméras de vidéosurveillance à Brest La réalité a fini

Rennes

Rennes. « La tête littéralement défoncée » par des racailles pour son téléphone, un étudiant perd connaissance

Lynché par un groupe de racailles, inanimé au sol et « la tête littéralement défoncée », un homme de 25 ans a frôlé la mort le week-end dernier à Rennes. Les assaillants lui ont dérobé son téléphone portable… Il perd connaissance après avoir été lynché par des racailles Les soirs se suivent et se ressemblent à Rennes, où la capitale

nantes_raison_insecurite_bus_arretent_plus_importe_ou

Naoned : « Bevañ asambles » en tram

Setu an « abadenn » a zo bet gwelet gant ul liseadez eus Naoned da bemp eur en tram, e kreiz-kêr Naoned. Ur gwir skouer eus ar « Bevañ Asambles » sakr a vez prezeget sul-ouel-ha-pemdez er mediaoù kalinanarz, neketa ? 10 a viz gwengolo : « E arsav ar 50 Ostaj e pignis en tram. A-daol-trumm e krogas ur paotr en e dregont vloaz da ganañ

Festival d’Avignon : une pièce contre « le sentiment d’insécurité »

La gauchosphère intello parisienne se réunissant en meute chaque été à Avignon pour le festival de théâtre recycle cette année encore une vieille marotte : le sentiment d’insécurité. Voici la présentation de la pièce « Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois » de la compagnie Légendes Urbaines : Été 1981, Les Minguettes, Vénissieux dans la banlieue lyonnaise :

Insécurité. 7 Français sur 10 craignent d’être cambriolés pendant les vacances

Alors que nombre de Français vont prendre la direction des vacances, l’Ifop publie une enquête qui mesure leur expérience et leur crainte d’être l’objet de cambriolages en général et plus précisément durant une période estivale qui s’avère une des plus propices à ce type de vols. Réalisée pour Internorm auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 Français, cette étude met en exergue

Régionales 2021. L’insécurité, facteur déterminant du vote de 42% des Français

L’insécurité, facteur déterminant du vote de 42% des Français. C’est ce qu’il ressort d’un sondage l’Ifop pour Internorm, qui montre aussi que les Français qui iront voter (c’est à dire sans doute une minorité d’électeurs) disent très clairement et très majoritairement qu’ils voteront en fonction des enjeux régionaux et locaux, et non nationaux, à l’occasion de ce scrutin, et ce

Kassovitz

Pour Mathieu Kassovitz, le caillassage de pompiers par des racailles est un « moyen d’expression d’une frustration » [Vidéo]

Invité sur le plateau de LCI pour parler d’insécurité, le réalisateur Mathieu Kassovitz a fait une nouvelle fois preuve de complaisance vis-à-vis de la délinquance sévissant actuellement France. En expliquant notamment que les caillassages de pompiers et de policiers étaient le « moyen d’expression d’une frustration ». En clair, encore et toujours la justification sociale. Meurtre du chauffeur de bus

Confinement : le coup fatal de Macron ? Le JT de TV Libertés évoque l’insécurité en Bretagne

L’Ile-de-France retient son souffle. Après avoir retardé l’échéance, le gouvernement devrait annoncer de nouvelles restrictions pour la région parisienne. Des restrictions qui ne seront pas sans conséquence. Nous prendrons ensuite la direction de la Bretagne où la criminalité gagne peu à peu du terrain. Une région qui jusqu’ici était relativement préservée par le phénomène des violences. Et puis nous reviendrons

Y-a-t-il de l’insécurité à RENNES ? Un Micro-trottoir interroge des rennais

+12% de crimes et délits en Ille-et-Vilaine en 2020. Qu’en pensent les premiers concernés ? L’Institut pour la Justice est allé à la rencontre de rennaises et de rennes à l’occasion d’un micro-trottoir réalisé à la fin du mois de janvier 2021. Crédit photos :DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de

Ploermel

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle on pouvait lire « Paris garde tes immigrés. Breton maître chez toi ». Cette action d’agit-prop (durant laquelle aucune violence ni dégradation n’a été à déplorer) a fait suite à diverses exactions et agressions de bandes de racailles en partie issue de l’immigration

Insécurité. Nantes, 11ème ville la plus dangereuse d’Europe ?

Voici un palmarès dont Johanna Rolland, et ceux qui l’ont précédé, ne peuvent pas être fiers. Nantes serait, selon le « ressenti » des gens qui y voyagent, la 11ème ville la plus dangereuse d’Europe. Explications. Tous les six mois depuis 2012, le site Numbeo publie son classement des grandes villes les plus sûres du monde. Basé à partir des

Nantes Centre-ville : ils partent à cause de l’insécurité

On le sait, l’insécurité est devenue ces dernières années, un sujet majeur dans le centre-ville de Nantes, avec en cause notamment, des bandes d’immigrés (mineurs ou pas) qui sévissent sans que les pouvoirs publics (occupés à contrôler les attestations des citoyens ?) ne réagissent. Les commerçants et les riverains en font les frais et certains ont même décidé de vendre

tribunal_nantes

Insécurité à Nantes. « Tous nos efforts se brisent sur l’inaction de la justice »

La séquence politique est terminée – après avoir été malmenée par les médias nationaux et ses oppositions (LREM, LR) – guère à même de donner des leçons de morale en matière d’insécurité pourtant – Johanna Rolland est allée à Canossa, enfin Paris, et a obtenu 80 CRS en renfort. Entretemps, la très médiatique CRS 8 ultra-moderne, qui fait dans les

Insécurité à Nantes : « Le simple fait de demander un minimum de sécurité suffit à être traité de fasciste » [Reportage Vidéo]

« Sécurité Nocturne Nantes » organisait ce samedi 1er octobre une manifestation contre l’insécurité dans les rues de Nantes. Ce collectif créé par des travailleurs du monde de la nuit et qui se fait aujourd’hui porte-parole des commerçants, a donné rendez-vous aux manifestants à 15h00 devant la fontaine de la place Royale. Un millier de personnes a fait le déplacement malgré la

Insécurité à Rezé. La commmunication feutrée (Novlangue ?) de la municipalité.

À Rezé, il semble bien que la réalité d’une délinquance endémique soit brutalement revenue au visage des édiles socialistes qui ont tenté d’ériger cette commune de l’agglomération nantaise, en laboratoire modèle des politiques de prévention. Mais voilà, le bilan parle de lui-même, car après trois bonnes décennies de mandatures de gauche, Rezé vient d’être promue en destination de choix pour

Suède

Nantes. Deux nouvelles fusillades en trois jours

Et c’est reparti. Après un mois sans coup de feu, la trêve n’aura pas tenu longtemps. Après un coup de feu suite à une rupture amoureuse houleuse (deux mois ferme) le 30 juin dernier, puis des individus qui ont essayé une arme pour impressionner des passants boulevard de la Fraternité le 3 juillet dernier (ils courent toujours), deux nouvelles fusillades

Insécurité et délinquance à Rennes. Le micro-trottoir qui accable ! [Reportage]

Après Saint-Nazaire il y a quelques semaines, ville de Bretagne rongée par la délinquance sans que les autorités ne prennent de sérieuses mesures pour assurer la sécurité des citoyens, nous nous sommes rendus à Rennes, capitale administrative de la Bretagne, afin d’interroger les habitants (mais aussi un policier municipal) pour prendre le pouls d’une ville dans laquelle le climat n’a

Saint-Nazaire. Insécurité, violences, manque de policiers…les habitants témoignent [Reportage]

Nous n’avons pas attendu longtemps ce 21 juin devant la mairie de Saint Nazaire pour récolter plusieurs témoignages accablants de la part de riverains excédés par la montée de la délinquance dans leur ville. Bien que toutes les personnes interrogées n’aient pas été victimes d’agression ou de vol, elles ont toutes en commun un réel sentiment d’insécurité. La mairie semble

Brest

Brest. Harcèlement de rue : pas un problème d’immigration, mais de « mieux vivre ensemble »

Le harcèlement de rue à Brest est devenu un sujet de discussion récurrent chez les jeunes femmes de la ville. Si les élus locaux citent plusieurs facteurs pour expliquer le phénomène, ils oublient étrangement le principal : l’immigration d’origine extra-européenne. Harcèlement de rue à Brest : de la novlangue et des non-dits Trafics de drogue, règlements de compte, voitures incendiées,

Insécurité et délinquance à Brest [ Enquête et reportage Breizh-Info ]

Brest est une ville dans laquelle la qualité de vie des habitants se dégrade un peu plus chaque mois qui passe. Les récents évènements de Pontanézen le prouvent, tout comme le ras le bol croissant de commerçants, et d’habitants que nous avons déjà eu l’occasion d’interroger. « Ce sont des migrants ». A Brest, tout le monde sait qui harcèle

Brest

Brest. Face à l’insécurité : plus efficace que la mairie socialiste, la mobilisation des commerçants…

Suite au cri d’alarme lancé par les commerçants de Brest à la fin du mois de septembre face à l’insécurité sévissant en centre-ville, le préfet du Finistère a annoncé le déploiement d’un dispositif policier renforcé et de vidéosurveillance après des années d’attentisme de la part de la municipalité socialiste. De nouvelles caméras de vidéosurveillance à Brest La réalité a fini

Rennes

Rennes. « La tête littéralement défoncée » par des racailles pour son téléphone, un étudiant perd connaissance

Lynché par un groupe de racailles, inanimé au sol et « la tête littéralement défoncée », un homme de 25 ans a frôlé la mort le week-end dernier à Rennes. Les assaillants lui ont dérobé son téléphone portable… Il perd connaissance après avoir été lynché par des racailles Les soirs se suivent et se ressemblent à Rennes, où la capitale

nantes_raison_insecurite_bus_arretent_plus_importe_ou

Naoned : « Bevañ asambles » en tram

Setu an « abadenn » a zo bet gwelet gant ul liseadez eus Naoned da bemp eur en tram, e kreiz-kêr Naoned. Ur gwir skouer eus ar « Bevañ Asambles » sakr a vez prezeget sul-ouel-ha-pemdez er mediaoù kalinanarz, neketa ? 10 a viz gwengolo : « E arsav ar 50 Ostaj e pignis en tram. A-daol-trumm e krogas ur paotr en e dregont vloaz da ganañ

Festival d’Avignon : une pièce contre « le sentiment d’insécurité »

La gauchosphère intello parisienne se réunissant en meute chaque été à Avignon pour le festival de théâtre recycle cette année encore une vieille marotte : le sentiment d’insécurité. Voici la présentation de la pièce « Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois » de la compagnie Légendes Urbaines : Été 1981, Les Minguettes, Vénissieux dans la banlieue lyonnaise :

Insécurité. 7 Français sur 10 craignent d’être cambriolés pendant les vacances

Alors que nombre de Français vont prendre la direction des vacances, l’Ifop publie une enquête qui mesure leur expérience et leur crainte d’être l’objet de cambriolages en général et plus précisément durant une période estivale qui s’avère une des plus propices à ce type de vols. Réalisée pour Internorm auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 Français, cette étude met en exergue

Régionales 2021. L’insécurité, facteur déterminant du vote de 42% des Français

L’insécurité, facteur déterminant du vote de 42% des Français. C’est ce qu’il ressort d’un sondage l’Ifop pour Internorm, qui montre aussi que les Français qui iront voter (c’est à dire sans doute une minorité d’électeurs) disent très clairement et très majoritairement qu’ils voteront en fonction des enjeux régionaux et locaux, et non nationaux, à l’occasion de ce scrutin, et ce

Kassovitz

Pour Mathieu Kassovitz, le caillassage de pompiers par des racailles est un « moyen d’expression d’une frustration » [Vidéo]

Invité sur le plateau de LCI pour parler d’insécurité, le réalisateur Mathieu Kassovitz a fait une nouvelle fois preuve de complaisance vis-à-vis de la délinquance sévissant actuellement France. En expliquant notamment que les caillassages de pompiers et de policiers étaient le « moyen d’expression d’une frustration ». En clair, encore et toujours la justification sociale. Meurtre du chauffeur de bus

Confinement : le coup fatal de Macron ? Le JT de TV Libertés évoque l’insécurité en Bretagne

L’Ile-de-France retient son souffle. Après avoir retardé l’échéance, le gouvernement devrait annoncer de nouvelles restrictions pour la région parisienne. Des restrictions qui ne seront pas sans conséquence. Nous prendrons ensuite la direction de la Bretagne où la criminalité gagne peu à peu du terrain. Une région qui jusqu’ici était relativement préservée par le phénomène des violences. Et puis nous reviendrons

Y-a-t-il de l’insécurité à RENNES ? Un Micro-trottoir interroge des rennais

+12% de crimes et délits en Ille-et-Vilaine en 2020. Qu’en pensent les premiers concernés ? L’Institut pour la Justice est allé à la rencontre de rennaises et de rennes à l’occasion d’un micro-trottoir réalisé à la fin du mois de janvier 2021. Crédit photos :DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de

Ploermel

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle on pouvait lire « Paris garde tes immigrés. Breton maître chez toi ». Cette action d’agit-prop (durant laquelle aucune violence ni dégradation n’a été à déplorer) a fait suite à diverses exactions et agressions de bandes de racailles en partie issue de l’immigration

Insécurité. Nantes, 11ème ville la plus dangereuse d’Europe ?

Voici un palmarès dont Johanna Rolland, et ceux qui l’ont précédé, ne peuvent pas être fiers. Nantes serait, selon le « ressenti » des gens qui y voyagent, la 11ème ville la plus dangereuse d’Europe. Explications. Tous les six mois depuis 2012, le site Numbeo publie son classement des grandes villes les plus sûres du monde. Basé à partir des

Nantes Centre-ville : ils partent à cause de l’insécurité

On le sait, l’insécurité est devenue ces dernières années, un sujet majeur dans le centre-ville de Nantes, avec en cause notamment, des bandes d’immigrés (mineurs ou pas) qui sévissent sans que les pouvoirs publics (occupés à contrôler les attestations des citoyens ?) ne réagissent. Les commerçants et les riverains en font les frais et certains ont même décidé de vendre

À LA UNE

7 Français sur 10 sont intéressés par la généalogie
Vladimir Poutine rebat les cartes du jeu mondial [L'Agora]
Pornizh (44) : harz an ajañsoù-tiez !
Biskoazh kement-all ! Troc'het o deus o blev evit ar merc'hed iranian

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !