La Ville de Nantes discrimine le porc

17/10/2013 -10H00 Nantes (Breizh-info.com) –  Pour la Ville de Nantes, le porc n’est décidément pas une viande comme les autres. Elle vient de lancer un appel d’offres pour la fourniture de denrées alimentaires destinées à ses écoles publiques tout au long de l’année 2014. Au menu, abricots secs et dattes fraîches, ananas, base sauce beurre blanc déshydratée, hâché de poulet rôti pasteurisé, légumes 4ème gamme (c’est-à-dire crus et prêts à l’emploi), nuggets de poisson cuits réfrigérés, pâtisserie surgelée, pâtisseries individuelles réfrigérées, potages réfrigérés, salades composées 5ème gamme (c’est-à-dire pasteurisées ou stérilisées), salades complètes individuelles, surimi râpé réfrigéré, rôti de dinde cuit réfrigéré, rôti de porc cuit réfrigéré, et viande piécée crue surgelée. Rien que du classique, ou presque.

Le porc est prévu dans les assiettes. Mais il a droit à un traitement spécial. Au cahier des clauses techniques particulière, l’article 2.7 spécifie :

2.7 Absence de viande de porc
Tous les produits autres que ceux expressément désignés comme étant à base de porc, devront être exempts de porc sous toutes ses formes (lardons, sang, gélatine, …).

L’article 2.6 interdit aussi la gélatine animale, sauf dans les produits à base de porc. Et l’article 4.15 insiste : les paupiettes de dindes surgelées devront être « sans porc ». Interdire le porc dans les produits qui ne sont pas du porc, serait-ce enfoncer des portes ouvertes ? Il est vrai que depuis les lasagnes de bœuf au cheval, la méfiance s’impose… Mais pourquoi réserver cette précision au porc ? Ne serait-il pas aussi grave de mettre de la dinde dans le porc que du porc dans la dinde ?

Ce traitement discriminatoire du porc ne peut s’expliquer que d’une seule manière : la municipalité socialiste veut pouvoir montrer à ses interlocuteurs musulmans qu’elle fait de son mieux pour ostraciser un aliment impur. C’est une manière cauteleuse, borderline, de contourner le principe de laïcité imposé par la Loi et la Constitution.

La ville de Nantes est si mal à l'aise avec le porc qu'elle le commande sous l'appellation... rôti de dinde !
La ville de Nantes est si mal à l’aise avec le porc qu’elle le commande sous l’appellation… rôti de dinde !

Crédit photo : Monstourz, licence CC via Wikimedia
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

9 réponses

  1. « Harraga » est le terme employé par les autorités Algériennes pour désigner

    les candidats à l’émigration clandestine de jeunes Algériens vers l’Europe.

    ( Source : El Watam , Quotidien d’Alger du 4/10/2016) Les Forces Navales

    Algériennes ont été renforcées pour lutter contre cet exode massif de leur

    jeunesse vers un « monde meilleur »… De nombreuses interceptions ont lieu

    tous les jours dans leurs eaux territoriales; de quelques dizaines à

    quelques centaines…

    Le Gouvernement Algérien ainsi que nombre de pays Africains sont amenés à

    créer des organismes pour lutter contre le départ de leurs forces vives (

    intellectuelles , manuelles ou universitaires) vers les Pays d’Europe.

    Nous marchons sur la tête.

    Pendant ce temps là , nos médias et nos politiques nous parlent de

    « réfugiés » … Quand diront ils la vérité : le grand remplacement est en

    marche au détriment de l’Afrique et de nous-mêmes. ( Renaut Camus aurait

    donc raison)

    Etienne Salorge

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !