Un mouvement national de grève des vétérinaires, le 6 novembre prochain

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

01/11/2013 – 09H00 Paris (Breizh-info.com) – Les cabinets et cliniques vétérinaires garderont portes closes le 6 novembre prochain, afin de manifester leur opposition au projet de loi qui sera prochainement présenté en conseil des ministres. Une disposition introduite récemment dans le projet de loi d’avenir de l’agriculture limite en effet la possibilité pour les vétérinaires de délivrer la totalité des médicaments nécessaires au traitement des animaux. Selon le Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral ( SNVEL), « cette disposition de l’avant-projet de loi est de nature à compromettre la qualité des services rendus aux détenteurs d’animaux, pourtant constamment plébiscitée par les usagers et, par conséquent, à mettre gravement en danger le réseau territorial vétérinaire. »
Une pétition nationale a été lancée sur le site http://www.stop-marisol-touraine.com/ visant la ministre des Affaires sociales et de la Santé, cette dernière ayant proposé la révision de l’article L. 5143-2 – 2° du Code de la Santé Publique qui remet en cause la délivrance de ces médicaments par les vétérinaires.
Nous avons pu rencontrer et interroger Thierry Chambon, président du Syndicat département des vétérinaires d’exercice libéral dans le Finistère, qui a accepté de répondre à nos questions.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit...

7 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le regard d’un vétérinaire breton sur les zoonoses, les maladies qui touchent animaux et humains

Chauve-souris, pangolin, vison... les animaux sauvages sont pointés du doigt depuis le début de la pandémie de Coronavirus. Guy Joncour, vétérinaire retraité du Centre-Bretagne,...