Le regard d’un vétérinaire breton sur les zoonoses, les maladies qui touchent animaux et humains

A LA UNE

Dominique Lormier : « Il est important de rendre hommage aux 290 000 soldats français tués ou blessés en mai-juin 1940 » [Interview]

Les éditions La Mécanique Générale (Ring) publient « Comme des Lions », livre de l'historien et écrivain Dominique Lormier,...

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

Protocole sur le Brexit. Les accords du Vendredi Saint menacés en Irlande du Nord, l’UE met le feu aux poudres

La tension est à son comble en Irlande du Nord, et l’Union européenne est en train de mettre de...

Refaire un peuple. Julien Langella : « Pas de liberté sans communauté » [Interview]

Julien Langella, essayiste, co-fondateur de Génération identitaire et porte-parole d'Academia Christiana, vient de sortir un nouveau livre aux éditions...

Chauve-souris, pangolin, vison… les animaux sauvages sont pointés du doigt depuis le début de la pandémie de Coronavirus. Guy Joncour, vétérinaire retraité du Centre-Bretagne, a beaucoup étudié les maladies qui se transmettent de l’animal à l’homme, et réciproquement, comme la rage ou la maladie de Lyme. Il estime qu’il serait intéressant de mieux associer les vétérinaires dans les périodes de crise comme celle du Coronavirus.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Seule la proportionnelle peut sauver Sarah El Haïry…

Labourer une circonscription, Sarah El Haïry ne sait pas ce que cela signifie. Mais si François Bayrou parvient à...

Saint Piran. Des hongrois ont célébré le saint patron de Cornouailles

Voici une histoire insolite : à l'occasion de la Saint-Piran, que l'on fête le 5 mars, des Hongrois passionnés...
- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. C’est le discours officiel : la faute aux singes ! aux rats ! aux chauve-souris ! toutes les bestioles mal famées y passent, et les gens trouvent l’histoire plus crédible !
    Sauf que… il n’y a jamais moyen de vérifier leurs dires !
    Et réfléchissons : pour qu’il y ait vraiment ‘zoonose’, il faudrait que la ‘pandémie’ chez les humains ait été autre chose qu’une re-catégorisation de maladies déjà existantes, comme c’est le cas pour la définition du Covid (grippe et pneumonie)…

    …alors prononçons le mot qu’il faut : « con-ne-ries ! »

Comments are closed.