Suppression du jour de carence des fonctionnaires : l’équivalent du produit attendu de l’écotaxe !

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

18/11/2013 – 15H15 Paris (Breizh-info.com) – L’Assemblée Nationale a voté mardi dernier la suppression du jour de carence pour les fonctionnaires, instaurée sous le gouvernement Fillon, afin, à l’époque, de mettre fin aux nombreux abus constatés et de tendre vers plus d’égalité avec le secteur privé. Cette suppression devrait coûter 1 milliard d’euros. C’est, à quelques euros prêts, le chiffre que devrait rapporter l’écotaxe, et c’est face à cette contradiction fiscale que le député Marc Le Fur a placé la ministre de la Fonction publique Marylise  Lebranchu. Une mesure clientéliste qui risque de mal passer dans l’opinion.
Lors de l’émission « Direct politique » de la semaine dernière (voir vidéo ci-dessous), Mme Lebranchu, avait en effet déclaré qu’il fallait en finir avec le débat sur l’écotaxe et passer à autre chose. « Or, le même jour, le même ministre faisait voter la suppression du jour de carence pour les fonctionnaires » souligne  Marc Le Fur. « Il s’agit de la même somme ! D’une part, l’Etat perd 1 milliard d’euros tous les ans en supprimant le jour de carence des fonctionnaires, d’autre part il ponctionne 1 milliard d’euros tous les ans en percevant le fruit de l’écotaxe. Décidément, ce gouvernement ne recule devant aucune incohérence. » conclut le député costarmoricain.
A l’heure où l’ensemble des contribuables sont appelés à participer à l’effort économique, le maintien ou le rétablissement de privilèges pour les fonctionnaires, dont les avantages et la sécurité de l’emploi contrastent avec le sort réservé aux salariés du privé, ne semble pas aller dans le sens d’une réconciliation des Français avec le pouvoir politique en place.



.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

4 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Interview de Geoffroy Lejeune, directeur de Valeurs actuelles

Geoffroy Lejeune, directeur de Valeurs actuelles, était le grand invité de Livre Noir dimanche dernier. L'occasion de parler avec Geoffroy Lejeune du procès Obono...

Elections régionales en Bretagne. Le débat post électoral

Elections régionales en Bretagne. Le débat post électoral https://www.youtube.com/watch?v=KmbJi6ViJgE Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Régionales 2021. Da betra e servij ar rannvroioù ? (Istor, budjed, galloudoù)

Moarvat 'peus klevet e vo dalc'het an dilennadegoù rannvro a-benn nebeut-tre. Met hag-eñ oarit ent resis da betra servij, ha penaos 'h a en-dro...