La vérité sur Nelson Mandela, l’Afrique du Sud et l’Apartheid

A LA UNE

06/12/2013 – 10H00 Johannesburg (Breizh-info.com) – Alors que Nelson Mandela vient de mourir, à l’âge de 95 ans, dans le monde entier, de nombreuses voix s’élèvent pour saluer l’homme qui a mis fin à l’apartheid (système politique de développement séparé entre les noirs et les blancs en Afrique du Sud) en 1991.
Nous ne reviendrons pas sur le parcours politique et militaire de cet homme, la presse du monde entier s’en faisant écho – en oubliant souvent le fait que Nelson Mandela fut aussi et avant tout un acteur et un partisan acharné de la lutte armée, passant même par les camps d’entrainement du FLN algérien – : il nous parait néanmoins intéressant d’analyser la situation de l’Afrique du Sud, plus de 20 ans après la fin de l’apartheid.
Et quoi de mieux pour cela que d’écouter un spécialiste de l’Afrique, et notamment de l’Afrique du Sud, Bernard Lugan ?
Bernard Lugan est un historien, africaniste, qui dispense des coups à l’école de guerre ou encore à l’Institut des hautes études de défense nationale. Il dirige la revue « l’Afrique réelle » depuis plusieurs années et est notamment l’auteur d’une « histoire de l’Afrique des origines à nos jours » qui a fait date.

Il était intervenu, en juin 2010, sur le plateau d’ITélé, face à Robert Ménard, qui dirigeait l’émission « Menard sans interdits« , avant d’être débarqué, sans doute victime de sa trop grande liberté de ton.

Il avait également été invité d’Alain Finkielkraut à la radio, sur France Culture, en octobre 2013.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

Articles liés