12/12/2013 – 08H00 Rennes (breizh-info.com) – D’ après les Echos (09/12/13), le budget de la ville de Rennes représentait, en 2012, 421 millions d’euros. Ce qui place la capitale administrative de la région Bretagne  en dernière position dans le classement des dix plus grandes villes françaises.
Sur la décennie 2002-2012, la courbe des dépenses demeure ascendante : de 362, on passe à 420 millions d’euros. Ses dépenses d’équipement, en 2012, atteignaient 72 millions d’euros (-16,7% depuis 2008). En revanche, les dépenses de personnel sont en hausse de 28% depuis 2002 ; elles pèsent aujourd’hui 150 millions d’euros. Mais Rennes s’est désendettée (726 euros par habitant) en augmentant les impôts locaux qui « y sont plus élevés qu’ailleurs », selon l’Institut Montaigne qui a réalisé l’étude ; pour cela on a joué sur les deux tableaux : hausse des bases et des taux.
Toujours en 2012, les impôts locaux ont rapporté 127 millions d’euros, soit une évolution de + 24% depuis 2008. Très discrètement, Rennes perçoit 4,6 millions de droits de stationnement. La capacité de désendettement est de 3,1 années, délai nécessaire pour rembourser la dette si la ville y consacrait la totalité de sa capacité d’autofinancement.
Quant à Rennes Métropole, elle affiche un budget de 572 millions d’euros en 2012. ce qui représente une progression de + 49,3% depuis 2008. Malgré cela, le budget de Rennes Métropole se classe en dixième position.

Photo : Gestoso/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.