Chômage en Bretagne : en novembre, les chiffres ne traduisent pas vraiment un « recul modeste »

A LA UNE

28/12/2013 – 06H00 Rennes (Breizh-info.com) – Le chômage « recule modestement, mais il recule » a déclaré Michel Sapin jeudi lors de la présentation des chiffres du chômage pour le mois de novembre 2013. Un avis dont on lui laissera volontiers la paternité. Dans les cinq départements bretons, la réalité est en effet quelque peu différente.
Selon les chiffres publiés par le ministère du Travail, le nombre de chômeurs de catégorie A était, fin novembre 2013, de 26 900 dans les Côtes-d’Armor, de 43 000 dans le Finistère, de 43 800 en Ille-et-Vilaine et de 62 700 en Loire-Atlantique. Soit un total de 209 200 contre 196 100 un an plus tôt (+ 6,7%). Pour le seul mois de novembre, 2 300 salariés de plus auront pris le chemin de Pôle emploi. Pas vraiment un « recul modeste » donc.
Pour l’ensemble des catégories A (demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ) B (demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite de 78 heures ou moins au cours du mois) et C (demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures au cours du mois) ce n’est pas mieux : on compte, pour la Bretagne historique, 339 600 inscrits à Pôle emploi fin novembre 2013 contre  318 600 en décembre 2012, soit une progression de 6,6 points.
Toujours pour l’ensemble de la Bretagne, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A âgés de moins de 25 ans est passé en un an de 34 900 à 38 900 soit une augmentation de 11,5 points.
Et ce n’est pas mieux pour les chômeurs de cette catégorie âgés de plus de 50 ans : on en dénombrait 40 300 en décembre 2012 et 44 300 fin novembre 2013, soit une progression de 9,92%. Là encore, la situation ne s’améliore pas.
En déplacement hier matin à Lorient, Jean-Marc Ayrault a tenté de faire croire que la situation n’est pas si mauvaise qu’il y paraît et qu’elle s’est améliorée depuis un an. Un message pas facile à faire passer dans une région où se sont multipliés les plans sociaux. « Cette bataille, nous sommes totalement décidés à la gagner et nous allons la gagner », a assuré le chef du Gouvernement, qui était accompagné du ministre du Travail, Michel Sapin. « Nous savons que ce chemin est long et difficile, mais nous sommes sur la bonne voie », a-t-il ajouté. Difficile pour lui, il est vrai, de dire autre chose. Le métier de Premier ministre est parfois ingrat.

Photo : Parti socialiste/Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

Articles liés