05/01/2013 – 06H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Chargé en 1911 de la construction d’un phare en Bretagne, un jeune ingénieur parisien découvre la difficulté du projet. Situé à plusieurs kilomètres de la côte, le rocher sur lequel l’édifice doit se dresser n’émerge qu’une trentaine de jours par an. Tempêtes, avaries, accidents… le chantier s’avère en réalité redoutable. Le contact avec les marins, la découverte de coutumes et d’une langue différentes ne facilitent pas l’entreprise. Mais au fil des mois, l’ingénieur parviendra à s’intégrer dans ce petit port de pêche. Et le phare sera construit…

Cette bande dessinée est une réussite. D’une fluidité très agréable, le dessin bénéficie de couleurs vives qui apportent une lumière chaleureuse. Natif de Pont l’Abbé, le dessinateur Bruno le Floc’h avait déjà réalisé une BD sur la Bretagne traditionnelle (Au bord du monde, ed. Delcourt). La lutte de l’homme contre les éléments naturels est en effet très bien décrite. Rien d’étonnant puisque l’auteur s’inspire de l’histoire réelle de la construction du phare Ar Men.

Bruno le Floc’h était devenu l’un des chefs de file de la bande dessinée bretonne. Son trait élégant et épuré, très différent de la célèbre ligne claire de Hergé, ressemble plutôt au style si particulier d’Hugo Pratt, maître de la bande dessinée italienne.

Une monographie permet de mieux connaître cet auteur, décédé en 2012. On y découvre son amour de la Bretagne traditionnelle : « Bretagne, le paysage que je connais le mieux. Du coup, mon travail de documentation est négligeable car j’ai tout en mémoire visuelle et au pire, je n’ai qu’à sortir de chez moi pour saisir le détail qui me manque. Les gens de mes livres sont des paysans, des marins, des gens du peuple des côtes bretonnes. C’est l’univers dans lequel je suis né, mes parents étaient artisans et travaillaient pour les marins pêcheurs du port de Loctudy. Là aussi je n’ai qu’à me replonger dans mes souvenirs pour y retrouver les traits justes des caractères et des mœurs de mes personnages ».

Trois éclats blancs. Ed.Delcourt, 14,95 euros.
Monographie Une mode à croquer, Editions Locus Solus, 14,90 euros.

[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.