FNSEA – Bonnets Rouges : une relation difficile ?

A LA UNE

22-01-2014 – 08h00 Quimper (Breizh-info.com) – À divers signes, on comprend que Christian Troadec (divers gauche), leader emblématique et médiatique des Bonnets rouges, énerve ses petits camarades. Ce fut éclatant lorsque le maire de Carhaix appela à la « mobilisation générale » contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Au lendemain de la signature par le préfet de Loire-Atlantique de l’autorisation,  permettant de faire avancer le dossier,  M. Troadec confirme qu’il sera présent à la manifestation organisée par l’ACIPA, le 22 février, à Nantes.

Un rassemblement qui, selon lui, « aura toutes les chances d’être “l’une des plus grandes manifestations de l’histoire de la Bretagne”. Et de fustiger un projet “d’un autre temps qui va créer un véritable mur à l’est de la Bretagne, hypothéquant sérieusement le développement économique de la péninsule bretonne”. (Le télégramme, 23 décembre 2013)

Et comme le bouillant maire de Carhaix ne fait jamais les choses à moitié, il en profite pour réclamer le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne et appelle à un véritable “aménagement du territoire breton” (Ouest France, 23 décembre 2013).

Le soir même, ses alliés du collectif “Vivre, décider et travailler en Bretagne” prenaient leurs distances : “Clairement, il n’y a pas d’appel à la mobilisation de la part des Bonnets rouges pour le 22 février”.

En ce dimanche 22 décembre, une sorte de cassure apparaissait au grand jour : d’un côté, un régionaliste désireux de faire avancer la cause bretonne dans son ensemble et, de l’autre, des professionnels davantage occupés par la défense d’intérêts catégoriels.

Il est vrai que, ce jour-là, Christian Troadec aggravait sérieusement son cas. En  effet, quelques jours plus tôt, M. Troadec avait annoncé qu’il songeait à l’élection présidentielle de 2017.

Pour les têtes de la FNSEA du Finistère, re’zore (trop c’est trop !) ! Les liens existant entre le pouvoir et le syndicat agricole majoritaire sont bien connus. La FNSEA a pour habitude de négocier avec l’Élysée et Matignon, pas de s’opposer frontalement.

N’oublions pas que la PAC (politique agricole commune) a déversé 9,54 milliards d’euros sur les agriculteurs français en 2011. Comme par hasard, ce sont les gros agriculteurs — par exemple les céréaliers de la Beauce —, qui bénéficient le plus de cette manne.  Or l’un d’eux, Xavier Belin, se trouve être le président de la FNSEA….

Il est facile d’imaginer les rappels à l’ordre qu’a dû subir l’associé de Christian Troadec, Thierry Merret, président de la FNSEA du Finistère, de la part de la direction parisienne. Ce qui devait se passer arriva donc. Le Nouvel Observateur du 16 janvier 2014 nous en fait part. En clair, lors de son voyage en Bretagne en janvier, Manuel Valls ne s’est pas contenté de visiter le front des inondations.

Ce devait être un rendez-vous discret. En marge d’une virée de deux jours en Bretagne, Manuel Valls a reçu “à sa demande” Thierry Merret. La rencontre a eu lieu à la préfecture de Quimper. Elle a été vite ébruitée quand, à sa sortie, Thierry Merret est tombé sur des journalistes locaux… tout cela serait anecdotique si cet impromptu ne soulignait pas les divisions naissantes des Bonnets rouges.

L’aile syndicale du mouvement ne veut rien céder sur l’écotaxe, mais elle entend rester dans une logique purement revendicative. Telle n’est pas l’intention du maire de Carhaix. Tandis que des comités de Bonnets rouges locaux se mettent péniblement en place, il ne cache pas son intention de présenter une liste aux élections régionales de 2015.

Objectif : franchir la barre des 10% et devenir du même coup le partenaire incontournable d’une présidence socialiste que Jean-Yves le Drian, actuel ministre de la Défense, entend toujours briguer.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

Une famille se mobilise pour réaliser les rêves du petit Ceylian, atteint d’un cancer incurable à 7 ans

C'est la triste, mais belle histoire du jour. Dans l'Ain, une famille est totalement mobilisée autour de Ceylian, un...

3 Commentaires

  1. Hééé troadec …..mélanchon doit venir tenir un discour de menteur ,comme à son habitude dans notre région …j’espère bien que tu lui prépares un acceuil digne de ce nom ;n’oublies pas qu’il a insulté ouvertement les Bretons il y a peu ?!?! ce politicard qui se drape ds un role de prolo qui ne lui va pas du tout ;avec les 30 000 euros grosso modo qu’il encaisse chaque fin de mois sur le dos du contribuable que ns sommes ,il serait peut ètre temps de le remetre à sa place !! qu’en penses tu ????
    ça se serra positif comme action ,et, surtout collectif ,mot que tu sembles oublier ces derniers temps???que fais tu ,mon ami;que deviens tu ?? TOI AUSSI tu veus aller bouffer ds le panier de crabe ??? breuuuurk !!!

    • Si on veut avancer, la revendication simple ne suffira pas. Pour l’instant celui qui comme tu le penses mange dans le panier de crabes, est le seul en Bretagne qui aille ouvertement au charbon. N’a t’il pas par son action maintenu la maternité de Carhaix ? trop facile de dire que dès que l’on est politique on est un pourri.
      D’accord avec toi que le sinistre Mélanchon aurait du être accueilli avec 10 000 bonnets rouges…. dommage.

  2. Bonsoir,
    Deux questions me tournent dans la tête depuis quelques temps :

    Pourquoi attaquer toujours les Bonnets Rouges ?
    Pourquoi entretenir de petites querelles et dans quel but ?

    Adsav… ha ok.. j’ai compris ;)

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés