La Suisse vote contre l’immigration de masse

A LA UNE

10/02/2014 – 06h00 Genève (Breizh-info.com) – Les Suisses se sont prononcés à 50,3% contre l’immigration de masse qui frappe le pays depuis quelques années.
La votation (équivalent du référendum), à laquelle étaient conviés les électeurs, a en effet rassemblé à la fois la majorité des cantons et la majorité des électeurs, critères requis pour l’adoption d’une telle votation.

En Suisse, les étrangers (européens compris) représentent 23% de la population et on recense chaque année 70 000 arrivées en moyenne.  Cette immigration non choisie est considérée par la majorité des Suisses comme un vecteur d’augmentation de la délinquance, notamment concernant l’immigration en provenance des Pays de l’Est, mais également l’immigration provenant de France ou de Belgique, où de nombreux « nouveaux français » sont accusés de commettre des délits. L’afflux d’ étrangers a également eu un impact sur l’augmentation du prix des loyers, ce qui a été mal ressenti par les autochtones.

A l’initiative de cette votation, l’UDC (Union du Centre), un parti déjà à l’origine de plusieurs initiatives ayant choqué, non pas l’opinion publique, mais les responsables politiques et médiatiques en Suisse comme au sein de l’Union Européenne (votation sur les minarets notamment en 2009).

Cette votation, qui pourrait avoir des conséquences sur les relations entre la Suisse et l’Union Européenne  – en raison des accords bilatéraux entre les deux entités –  est révélatrice de la fracture qui existe, en Suisse mais également en Europe, entre les dirigeants politiques et leur population. Alors que les responsables des partis politiques de droite comme de gauche (hormis l’UDC), alliés avec le patronat , avaient fait campagne contre cette initiative, le peuple, par son choix démocratique, a signifié aux gouvernants qu’il  souhaitait, sur un sujet essentiel, changer d’orientation.

En ce sens, la Suisse fait aujourd’hui figure de modèle en Europe, étant le seul pays où le peuple est consulté plusieurs fois dans l’année sur tous les sujets susceptibles de faire évoluer la vie de la cité. Un système politique résolument démocratique.

Crédit photo : UDC
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Irlande du Nord. Les dirigeants unionistes signent une déclaration unitaire pour s’opposer au protocole

Les dirigeants des quatre principaux partis unionistes d'Irlande du Nord ont signé une déclaration réaffirmant leur opposition au Protocole...

Eric Zemmour à Alain Minc : « On arrêtera le Grand remplacement en faisant le contraire de ce que tous vos amis au pouvoir...

Eric Zemmour : « On arrêtera le Grand remplacement en faisant le contraire de ce que tous vos amis...

1 COMMENTAIRE

  1. ** Cette votation est révélatrice de la fracture qui existe entre les dirigeants politiques et leur population **

    Oui, mais ça démontre aussi la stupidité des 49% des gens qui ont voté NON. Si encore ils étaient restés à la maison… Mais venir voter pour le remplacement de population ? Alors que pourtant, ils préfèreraient sûrement que la Suisse reste suisse. D’un côté, on a des activistes très énergiques qui se sont démenés pour obtenir ce vote. De l’autre côté, on a presque la moitié des électeurs qui se comportent comme de vrais boulets. La Suisse a eu chaud !

    J’ai trouvé ça sur wikipedia:

    Recommandations de vote données par les partis politiques gouvernementaux :

    OUI – Union démocratique du centre
    NON – Parti bourgeois démocratique
    NON – Parti chrétien-social
    NON – Parti démocrate-chrétien
    NON – Parti socialiste
    NON – Vert’libéraux
    NON – Les Libéraux-Radicaux
    NON – Les Verts

    Source: wikipedia – Initiative populaire « Contre l’immigration de masse »

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés