Nantes. Petite manifestation d’antifas hier soir contre la tenue d’une réunion électorale FN

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

15/02/2014 – 08H30 Nantes (Breizh-info.com) – Près de 200 personnes ont manifesté hier soir dans les rues de Nantes pour protester contre la tenue d’une réunion du candidat du Rassemblement Bleu Marine aux municipales, Christian Bouchet. La cité des ducs n’a cependant pas vécu vendredi soir les scènes d’émeutes qu’avait connues Rennes il y a une semaine.

Répondant à l’appel de l’Action anti-fasciste de Nantes, 200 personnes se sont retrouvées  vendredi soir place du Bouffay, en plein centre-ville, avant de se diriger vers l’ancienne Manufacture des tabacs, où  se tenait la réunion de la liste RBM. Regroupés derrière une banderole où était inscrit « Fachos hors de nos vies, ni Valls, ni Le Pen » (sic) les manifestants ont scandé les slogans traditionnels comme l’inusable « F comme fasciste, N comme nazi, à bas, à bas le Front National » ou plus novateurs comme « Honte aux socialos qui accueillent les fachos » ; s’attirant au passage cette remarque ironique d’un quidam : « Ils sont vraiment injustes avec leurs copains !». Sans doute une allusion à l’étrange bienveillance du ministre de l’Intérieur pour les « antifas » qui – c’est un fait bien établi –  ne sont jamais inquiétés, quelles que soient les violences ou les déprédations commises.

Arrivés sur les lieux, les  manifestants ont été bloqués par d’importantes forces de police qui avaient pris place aux abords de l’établissement. Après avoir lancé quelques pierres sur les CRS, ils ont pu faire tranquillement demi-tour – sans être le moins du monde inquiétés – pour regagner le centre-ville. Passant devant le siège du PS les manifestants ont lancé des pierres et des poches de peintures sur l’immeuble. Bien entendu, le local de la liste RBM a été également copieusement tagué, sans que la police intervienne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

2 Commentaires

  1. NI VALLS, NI LEPEN = Banderole gracieusement fournie par les services de la préfecture.

    Comme s’ils allaient faire de l’intimidation quand il y a une réunion du PS.
    Au fait, quand est-ce qu’ils vont taguer les locaux du PS ?

    Quelle bande de faux-culs !
    Est-ce qu’ils sont manipulés sur le plan idéologique,
    ou est-ce qu’ils sont tout simplement payés ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Valls : 60% eus an divizoù a zo e spagnoleg el liseoù

Ouzhpenn anv ur ministr kozh cheñch-dicheñch eo Valls, anv ur ger eus Katalonia-ar-su eo. E penn ar c'huzul-kêr emañ Dolors Farré Cuadras, ha hi...

Jean-Michel Blanquer evit an « talvoudoù republikan »

Un « emsav kevredigezhel » a vo lañset an hañv-mañ gant Jean-Michel Blanquer evit difenn an « talvoudoù republikan ». Hervez kont e klask ministr an Deskadurezh Stad...

Eric Zemmour face à Manuel Valls : « J’assume très bien être identitaire si c’est pour défendre l’identité française ! »

Eric Zemmour face à Manuel Valls : « J’assume très bien être identitaire si c’est pour défendre l’identité française ! » Face à l'info, débat...

Allemagne. La crainte d’une bascule de l’extrême gauche vers le terrorisme

En Allemagne, la radicalisation d'une partie de la scène d'extrême gauche inquiète les autorités, au point que celles-ci n'hésitent pas à parler de risques...