Jean-Marc Ayrault. Un Premier ministre pas très économe

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

20/02/2014 – 08H00 Paris (Breizh-info.com) – Jean-Marc Ayrault ne tient pas ses troupes. Dès son installation à Matignon en 2012, le Premier ministre avait fixé par circulaire une règle stricte : pas plus de 20 collaborateurs par ministre et 10 par ministre délégué. Pas moins de vingt ministères, sur trente-sept, dépassent désormais le plafond.
Le Premier ministre lui-même ne montre pas le bon exemple : son cabinet a vu ses effectifs passer de 53 à 57 entre 2012 et 2013.

Parallèlement, les effectifs des fonctions support (sécurité, administration et secrétariat, intendance, logistique) sont passé de 2378 à 2471 (+3,3%). L’enveloppe annuelle de dotation en indemnités pour sujétions particulières (ISP) a, quant à elle, été portée de 25,861 millions à 26,477 millions d’euros (+2,4%)

Concernant les cabinets des ministres bretons : 16 personnes travaillent pour Jean-Yves le Drian (défense nationale), 15 pour Stéphane Le Foll (agriculture) et 14 pour Marylise Lebranchu (Réforme de l’Etat).

Tout le monde se demande où le gouvernement va trouver les fameux 50 milliards d’euros d’économies annoncées par le président de la République : 18 e 2015, 18 en 2016 et 13 en 2017. Jean-Marc Ayrault et ses ministres apporteront-t-ils leur obole à ce grand dessein en réduisant la masse salariale de leurs cabinets respectifs ? Est-ce un « bon débat » ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

La planète financière se noie dans la fausse monnaie – Politique & Eco 305 avec Pierre Jovanovic

Ultimes conséquences de la planche à billet, les banques en situation précaire, l’or acheté en masse par les états et voilà l’inflation qui pointe....

Nos économies sur la voie d’une «soviétisation» ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’intéressent à la «soviétisation de l’économie». Face aux mesures prises par les Etats occidentaux...

Sciences économiques ou économie politique ? Politique d’abord !

Ci-dessous le texte d'introduction du colloque de l'Institut Iliade qui s'est tenu la semaine dernière à Paris, introduction signée Jean-Yves Le Gallou. Le terme économie politique apparaît...

Colloque de l’Institut Iliade. Les vidéos des interventions

En raison d'un nombre de places limitées, beaucoup, y compris parmi nos lecteurs, n'ont pas pu se rendre au colloque de l'Institut Iliade organisé...