04/03/2014 – 15H00 Rennes (Breizh-info.com) – Après les permanences de Brest et de Nantes, c’est cette fois celle de la liste Rennes Bleu Marine de Rennes qui a été sérieusement vandalisée dans la nuit de dimanche à lundi.

Les agresseurs n’y sont pas allés de main morte : après avoir forcé les grilles du local, ils ont défoncé la vitrine à coups de barre de fer – 18 impacts ont été relevés – et peinturluré l’enseigne de tags vengeurs. Tête de liste du RBM dans la capitale bretonne, Gérard de Mellon a déposé plainte hier au commissariat de police.

Dans un communiqué le Front National a qualifié ces faits de « vandalisme ignominieux. » Pour le parti de Marine Le Pen « On sait plus que jamais où sont les forces du désordre et de la haine. Le Rassemblement Bleu Marine ne cédera jamais à aucune menace et à aucun chantage. Il continuera dans cette campagne à s’exprimer clairement et fortement dans la dignité et le respect des autres ».

Cette affaire survient moins d’un mois après la manifestation organisée par des mouvements d’extrême gauche pour protester contre la tenue d’une réunion électorale de la liste RBM menée par Gérard de Mellon, manifestation qui avait tournée à l’émeute. 4 individus avaient alors été interpellés par la police avant d’être relâchés sans poursuite.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.