12-03-2014 – 09H00 Carhaix (Breizh-info.com) –Après les nombreux cambriolages qui ont visé les commerçants de Carhaix et des alentours durant le mois de février, une certaine psychose s’est emparée de la petite commune finistérienne , dont le maire, Christian Le Troadec, n’est autre que l’un des leaders des Bonnets rouges.
En effet, nombreux sont les commerçants qui estiment que les pouvoirs publics ne prennent pas assez la mesure de ces exactions, dont les préjudices accumulés commencent à chiffrer et à peser sérieusement sur le moral des locaux.
« La nuit, je suis obligé de me lever pour aller voir si tout se passe bien. On ne se sent pas serein. » témoigne une restauratrice installée à côté de la gare de Carhaix. « L’autre jour, ils ont essayé de forcer la porte d’entrée, si mon mari n’avait pas allumé les lumières pour les faire fuir, ils auraient pu dérober tout notre matériel. Et que se passera t-il si nous tombons nez à nez avec eux ? », s’interroge t-elle.
Du côté de la gendarmerie, on appelle à la plus grande vigilance face à l’augmentation de ces cambriolages. Les enquêtes peinent néanmoins à avancer, faute de témoins. Trois personnes avaient été interpellées courant février pour des cambriolages dans le Centre-Bretagne, mais visiblement sans liens avec les faits de Carhaix.
En 2010, pour 1000 habitants, le Finistère recensait 23,8 atteintes aux biens et 4,5 atteintes volontaires à l’intégrité physique. Entre 2012 et 2013, les cambriolages ont augmenté de 20% dans le département, signe que la Bretagne toute entière n’est plus épargnée par la hausse de la délinquance, y compris dans les campagnes.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

1 COMMENTAIRE

  1. Pas de panique. Vu le nombre de vitrines vides à Carhaix (et de maisons abandonnées aux alentours), les derniers vont baisser rideau et le problème du cambriolage ne sera bientôt plus que du passé.

Comments are closed.