Bonnets rouges : l’affaire sera jugée par le TGI de Rennes

A LA UNE

Kouachi, l’assaut final : un membre du GIGN raconte l’attaque contre Charlie Hebdo et la traque des deux islamistes [Interview]

Les éditions Ring viennent d'éditer un livre qui devrait faire l'effet du petite bombe : Kouachi : L'assaut final...

Covid-19 en Hongrie. György Gődény (Parti de la vie normale) : « Les virus ont existé, existent et continueront à exister, l’humanité a toujours...

György Gődény est un personnage atypique par bien des aspects en Hongrie. Ce pharmacien de Nyíregyháza, une ville de...

Thaïs d’Escufon (Génération Identitaire) : « Nous appelons les Français à se révolter contre l’immigration massive qui menace notre peuple et notre identité »...

Après les Alpes, Génération Identitaire a remis le couvert, cette fois ci dans les Pyrénées, pour défendre symboliquement la...

Nantes. Après la marche blanche pour le jeune tué aux Dervallières, des riverains dénoncent « une fumisterie »

Ils ne décolèrent pas – après la marche blanche des proches du jeune Abdelghani , 15 ans, tué le 11...

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

03/04/2014 – 09H00 Brest (Breizh-info.com) –Le tribunal de grande instance de Brest s’est déclaré incompétent dans la procédure en référé opposant Thierry Merret, un des leaders des Bonnets rouges bretons et président de la FNSEA du Finistère, à Richard Roudier, président du Réseau identités et responsable de la Coordination Rurale du Gard.

Le Réseau identités avait en effet déposé la marque « Bonnets rouges » (il gérait le site www.bonnets-rouges.org) à l’INPI dans plusieurs catégories afin, selon son président, « de permettre à tous les révoltés contre le gouvernement d’utiliser l’appellation et afin qu’une seule personne ne puisse pas s’approprier ce mouvement« , ce que conteste Thierry Merret, qui estime que l’appellation doit être exclusivement réservée au mouvement éponyme breton.

C’est une première victoire pour le porte-parole du Réseau identités, puisque l’incompétence du TGI de Brest avait été plaidée par son avocat, Maîre Guillou. L’affaire sera donc jugée ultérieurement par le TGI de Rennes .

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Le professeur Lejeune déclaré « vénérable »

Retrouvez désormais chaque jour sur Breizh-info l'éditorial du jour du quotidien Présent (pour vous abonner ou commander un numéro...

Emmanuelle Ménard défend l’instruction en famille

Ci dessous un extrait de l'intervention de Mme Emmanuelle Ménard, député de l'Hérault, ce vendredi matin en Commission spéciale...