Boris Ziegler : déjà 910 km parcourus à travers les USA

A LA UNE

21/05/2014  07H00 San Diego (Breizh-info.com) –Nous avions récemment présenté le projet de Boris Ziegler, ce jeune guingampais qui s’est lancé le défi de traverser les Etats-Unis du Sud au Nord, véritable défi humain à la fois pour lui mais aussi pour récolter des fonds pour sa petite soeur handicapée.
En tant que parrain de l’aventure, nous recevons fréquemment des informations sur la préparation de Boris, qui va bien mais qui doit faire face à beaucoup d’imprévus, comme en témoigne son dernier mail envoyé (photos également ci-dessous, compte rendu détaillé sur son blog)

DSC07436 DSC07509

Bonjour à toute la rédaction et à tous vos lecteurs.
Désolé une fois de plus j’avais promis des nouvelles plus régulières mais il m’est encore arrivé des mésaventures, puisque j’ai perdu mon porte carte. Je me suis retrouvé sans argent pendant près de 8 jours. Du coup j’ai un peu lutté pour trouver des connexions.
Mes dernières nouvelles remontaient à environ 10 jours, je venais de passer la barre des 500 kilomètres. Depuis il m’est arrivé bien des aventures et des mésaventures mais à ce jour j’ai parcouru 910 kilomètres.
Je vous ai quitté à big bear city, où a ma plus grande surprise il s’est mit à neiger. Heureusement le jour où j’avais décider de ne pas marcher et de rester à l’hôtel . Le lendemain j’ai repris le chemin et bien sûr les températures avaient déjà remontées et la neige presque disparu. J’ai par la suite longé un canyon dans lequel coulait une rivière, et croyez le ou pas mais je m’y suis baigné. Et oui un jour il neige, le lendemain je suis en plein soleil à faire trempette… c’est la magie de ce trail. Les dénivelés sont tellement important que le climat change du tout au tout. J’ai continué à descendre en altitude pour peu à peu retrouver le désert. Mon manque d’intérêt pour ces régions arides me pousse bien souvent à faire des grosses journées, et j’ai régulièrement avoisiné les 40 kilomètres par jour.
Une fois en bas et bien il faut remonter. Si bien qu’en deux jours de marche je suis passé d’un niveau d’environ 500 mètres à plus de 3000 mètres d’altitude. Au passage je me suis arrêté dans la ville de Wrightwood, où après avoir fais quelques courses j’ai perdu ma carte de crédit ainsi que les 60 dollars en liquide que j’avais. Voilà qui me mettait dans une situation plutôt délicate. Heureusement j’ai pu compter sur l’aide de ma cousine qui réside à San Francisco ainsi que ma fiancé amandine depuis la France. J’avais heureusement suffise ment de nourriture pour tenir bon le temps de récupérer un peu d’argent.
Par la suite le trail étant un peu décousu, car de récents incendies avaient entraîné la fermeture de certaines sections du trail. J’ai donc alterné marche sur de vieilles routes abandonnées et autostop. Mais cela m’a aussi permis d’avancer plus vite. Si bien qu’assez vite je me suis retrouvé aux portes du redouté désert de la Mojave. Pour le traverser pas le choix il faut progresser de nuit. J’ai donc connu des jours difficiles, car chaud et épuisant du à un rythme anormal. Mais j’en suis sorti indemne, me voilà aujourd’hui à Tehachapi. Qui symbolise pour moi le début de la transition entre la Californie aride du sud et la Californie du nord, pays de la Sierra nevada. Les montagnes se rapprochent et cela me réjouis !
Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes s’impose avec la manière à Colomiers (23-29)

Le RC Vannes est de retour pour leur jouer un mauvais tour ! Vendredi 26 novembre, le XV Breton...

Liverieg : Tapet o laerañ el Lidl, ar Romez a ziskenn he c’hulotenn

D'ar 26 a viz du ez eus bet kondaonet ur Roumanez gant lez-varn Roazhon evit "emziskuzh seksel" ha "laeradenn"....

Articles liés