Bernard Lugan censuré par l’Elysée

Bernard-Lugan

09/07/2014 – 07H00 Paris (Breizh-info.com) –  Historien, grand spécialiste de l’Afrique, Bernard Lugan a notamment enseigné  à l’université de Lyon III et à l’Ecole de guerre. Auteur de nombreux ouvrages de référence, dont une mémorable “Histoire de l’Afrique” ou encore récemment d’un ouvrage sur le génocide au Rwanda, Bernard Lugan est également  intervenu comme expert auprès du Tribunal pénal international à propos du génocide au Rwanda.

Le 24 juin 2014 dernier, à la demande des Armées, Bernard Lugan devait présenter « L’interaction religieuse, culturelle, historique et géopolitique entre les cinq pays de l’Afrique du Nord et ceux de la bande sahélo-tchadienne » aux attachés de Défense français en poste dans la quinzaine de pays concernés, plus le Nigeria. Il a été décommandé, sur demande exprès de l’Elysée, comme il l’indique sur son blog :

“Le 24 juin 2014, à la demande des Armées, je devais présenter “L’interaction religieuse, culturelle, historique et géopolitique entre les cinq pays de l’Afrique du Nord et ceux de la bande sahélo-tchadienne” aux Attachés de Défense français en poste dans la quinzaine de pays concernés, plus le Nigeria. Le but de cette intervention très spécialisée était de donner à nos AD une nécessaire vision globale ainsi que des clés de lecture dépassant les frontières de leurs affectations respectives.

Quelques jours avant la date prévue, un ordre comminatoire téléphoné depuis l’Elysée contraignit les organisateurs à décommander la prestation bénévole qui m’avait été demandée dans l’urgence et pour laquelle, compte tenu de l’actualité et des enjeux, j’avais annulé des engagements prévus de longue date.

Alors que la complexité des situations locales et régionales nécessite une connaissance de plus en plus “pointue”, non idéologique et basée sur le  réel, la présidence de la République, avec un sectarisme d’un autre temps, a donc privé les Attachés de Défense français d’une expertise à la fois internationalement reconnue et nécessaire à la bonne compréhension des zones dans lesquelles ils servent…

J’ai attendu des explications. Comme elles ne sont pas venues j’ai donc décidé de publier ce communiqué afin que le public sache que des héritiers de la “section des piques” gravitent dans l’entourage immédiat du chef de l’Etat d’où ils lancent les “colonnes infernales” de la pensée sur les esprits libres.

Le prochain numéro de l’Afrique Réelle que les abonnés recevront au début du mois d’août contiendra le texte de mon intervention censurée qui sera naturellement amputé des éléments confidentiels que je réservais à l’auditoire spécifique auquel elle était destinée. Les “tchékistes” de l’Elysée le découvriront en primeur puisque la présidence de la République est abonnée à l’Afrique Réelle et qu’elle reçoit mes communiqués…”

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.